Want to be a Star?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>   Jeu 3 Sep - 22:52



    Olivia était chez son père pour quelques jours, Amanda était donc toute seule à la maison, autant dire que son loft lui parraissait soudainement un peu grand pour elle seule. mais qu'importe, pas la peine de se morfondre, elle avait des choses à faire, notamment apellé son frère Christopher et voir les plannings de la semaine pour le tournage du prochain épisode de la série. Le traileur de la seconde saison passait depuis à peu près 2 semaines sur le web et sur Syfy, et visiblement le public serait au rendez-vous, attendant avec hâte la suite de la première saison. Une bonne nouvelle pour elle, ce projet lui tenait beaucoup à coeur et elle était heureuse de voir que les fans suivaient. Il faut dire que le dépaysement n'était pas total, si ce n'est point de vue tournage, puisqu'ils tournaient beaucoup sur fond vert, mais grosso-modo, l'équipe restait à peu près la même, niveau production et scénaristes et les guests étaient pour la plupart tous familiers des fans de Stargate. Rien que dans la websérie il y avait déjà eut 4 personnes très connues des fidèles de l'univers: David Hewlett, Paul McGillion, Kavan Smith et Christopher Heyerdahl. Et bien sûr elle-même! Ils avaient fait un pari audacieux et ils avaient réussit.
    Bref, ce matin là, savourant une bonne tasse d'Earl Grey dans sa mezzanine quand elle reçu un message, son portable vibra, sonnant avec le bruit de l'ouverture d'un zat (et oui, on ne se débarasse pas facilement de 10 ans de sa vie) et lu le message. Il provenait d'une de ses connaissances, croisée à la dernière ComicCon de San Diego. David Tennant (oui encore un!) était en ville, pour quelques temps, et il proposait donc d'organiser une rencontre, histoire de pour une fois, avoir le temps de réellement discuter. Vu qu'elle avait sa journée devant elle, elle répliqua au message, proposant de se rejoindre pour prendre un verre et pourquoi pas ensuite déjeûner. Attendant une réponse positive, elle était allée prendre une pêche dans sa cuisine, elle avait encore un petit creu, bien que la demi-douzaines de pancakes qu'elle avait avalé ce matin était un petit déjeûner copieux. Elle entendit à nouveau son portable sonné et lu le nouveau message. Il était d'accord. Elle sourit et lui renvoya sa réponse, convenant par la même occasion du lieu et de l'heure du rendez-vous. 11h30 au Hell's Kitchen.

    Après ça, elle retourna dans son bureau, enfin dans la chambre qu'elle avait amménagée comme tel, et s'occupa de régler quelques paperasses, son loyer et diverses choses, puis sur les coups de 10h30 commença à doucement se préparer. Pour bien commençer, une bonne douche, pour bien se réveiller, et après ça direction le dressing. Amanda n'était pas spécialement une fashionista, pour utiliser le bon terme, mais elle adorait les vêtements et être à son avantage, comme n'importe quelle femme en fait. Du coup, elle avait pas mal de fringues et avait donc trouvé très pratique le fait qu son loft possède justement un dressing. Elle farfouilla quelques secondes et sortit un simple jean, comme elle aimait en porté, une chemise blanche à maches courtes, un petit top rouge en dessous et une paire de bottes et le tour était joué. Elle prit une fois changée, son sac en redescendant en bas, puis mis ses clés et ses papiers dedans, prenant ses clés de voiture dans la coupelle posée dans l'entrée à cet effet et prit donc la route pour se rendre à leur rendez-vous.
    Arrivée sur place, avec un peu d'avance il faut bien le dire, elle salua les gens présents, et le serveur qui vint vers elle. Elle demanda une table pour deux, et alla s'installer à la table désignée par le serveur. Elle déposa sur une chaise de libre à ses côtés son sac, et attendit donc patiemment qu'il arrive. Celà l'avait agréablement surprise de voir qu'il avait pensé à elle en venant à L.A., car après tout, même s'ils avaient bien discutés à la convention, aucun n'avait eut le temps de réellement parler d'autres choses que des habituelles politesses faites à ce genre de manifestations, et puis après comme dit, entre les conférences avec les fans et les séances de dédicaces, on est vite épuisé. Mais bon, aujourd'hui serait l'occasion de remédier à tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
David Tennant
Admin
avatar


Messages : 762
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 18/04/1971
Age : 46
Localisation : Living in L.A.
Etat civil : Célibataire
Nationalité : Ecossais


My Career
Current Projects:
Money: 88 589 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>   Jeu 3 Sep - 23:22

    Il faut bien être honnête dès le départ, David n'avait envoyé son texto à Amanda qu'en désespoir de cause. Non pas qu'il s'ennuyait dans sa chambre d'hôtel mais disons qu'il s'attendait avant tout à se prendre un rateau comme on dit maintenant. C'est vrai, il avait croisé l'actrice lors d'une grosse convention de fans, il aurait pu passer pour un visage comme un autre parmi cette jeungle humaine. Du moins c'était ce qu'il pensait à tort. Quelle ne fut pas surprise d'apprendre le contraire. Au départ, il n'en crut pas ses yeux. Pensant tout d'abord qu'il avait commis une erreur et que c'était son esprit qui lui jouait des tours, Ten' avait relu deux puis trois fois le message avant d'y répondre.

    Ne connaissant pas vraiment bien la ville, David avait commencé à se préparer en avance dans l'espoir de pouvoir prendre les transports en commun et arriver à bon port tout seul comme un grand. Après une douche et un défroissage sommaire des vêtements qu'il sortait de sa valise de voyage, l'écossais de plaça devant le miroir et arrangea un peu son allure et tenta de donner vaguement une once d'ordre à ses cheveux en bataille. Mais l'acteur abandonna bien vite la dernière idée pris la carte magnétique de sa chambre, son portefeuille et un restant de monnaie qui traînait sur la table de chevet. Après un dernier coup d'oeil à la chambre pour vérifier qu'il n'avait rien oublié, David referma la porte de sa chambre et fila dans le couloir. Il prit les escalier et descendit les quatres étages à petites foulées pour rejoindre le hall d'entrée de l'hôtel. Un coup d'oeil à sa montre le conforta dans l'idée qu'il était toujours dans les temps qu'il s'était fixé et David se dirigea vers un vieil ordinateur fixe mis là en guise d'accès internet pour les clients qui souhaitaient effectuer de brèves recherches sur le site Internet de la ville.

    L'acteur s'assit sur le fauteuil de bureau archaïque qui avait été laissé là et chercha son itinéraire pour rejoindre le Hell's Kitchen. David resta sur le moment un peu idiot devant les résultats affichés. Il devait changer plusieurs fois de stations de tramway pour prendre d'autres lignes et un ou deux bus différent. Sur l'instant il maudit Amanda d'avoir choisi si compliqué et l'acteur se résolut à dépenser quelques dollars fraîchement échangés dans un taxi. L'acteur quitta l'ordinateur et adressa un bref sourire à la personne qui attendait son tour derrière lui et s'adressa à la réception pour qu'on lui appelle un taxi le temps qu'il fasse un aller-retour dans sa chambre. Une fois revenu dans le hall, l'acteur remercia le réceptionniste et traversa la pièce jusqu'à la sortie où un taxi l'attendait effectivement.

    Le chauffeur lui demanda naturellement où il allait et David s'essaya au meilleur accent américain qu'il avait en réserve histoire de ne pas faire tiquer le trentenaire au volant. Mais une diphtongue lui fut fatale et le cab le démasqua aussitôt. L'acteur arbora un discret soupir et écouta d'une oreille distraite les diverses déblatérations du chauffeur qui commença lui parler d'autres clients européens qu'il avait eu dans sa longue carrière. David n'était pas du genre à mettre les gens mal à l'aise et ce fut la raison pour laquelle il le laissa continuer et resta poli tout le long du trajet. Après tout, le pauvre gars gagnait sa croûte comme il pouvait et il devait avoir des dizaines de personnes imbuvables sur la plage arrière tout au long de la journée. Inutile d'allonger sa liste. La vue d'un embouteillage fit grimacer David qui commença à douter d'arriver à l'heure dite à son rencard avec Tapping. Mais le vieux Max avait d'autres tous dans son sac et l'écossais arriva avec deux petites minutes d'avance à bon port. David lui régla sa note et lui laissa un généreux pourboire avant de descendre du Taxi et passer sur le parvis du restaurant. Il indiqua au serveur qu'il avait rendez-vous avec une jeune femme brune aux yeux bleus et le jeune homme le dirigea vers la bonne table. Il se retira tandis que David et Amanda se retrouvaient.


    "Helloooo" fit-il la mine enjouée avec un accent tout ce qu'il y a de plus écossais

    "Comment ça va ?" enchaîna-t-il visiblement très heureux de la recontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>   Ven 4 Sep - 10:37

    Il est vrai que celà n'avait pas spécialement fait tilt dans la tête de notre chère Amanda, que pour quelqu'un d'étrange rà la ville, le chemin menant jusqu'au bar pouvait relevait du parcours du combattant, l'habitude de penser que si on sait, les autres aussi savent. Mais bon, elle espérait bien qu'il aurait suffisamment de jugeotte pour s'arranger, puis dieu merci il n'y avait qu'un seul Hell's Kitchen ici, pour l'instant en tout cas. Déjà plus simple donc que si elle lui avait donné rendez-vous dans un Shooters, bars qui proliferaient dans la ville comme une épidémine de grippes. Mais bref, nous n'allons pas faire de géo-politique ici, ce n'est ni le lieu ni le moment.
    Si Amanda avait choisit cet endroit, c'était pour l'ambiance, conviviale et aussi parce qu'en général on été sûr de ne pas se faire interrompre par des personnes qui vous reconnaîtraient, ils auraient donc une paix totale en principe, ce qui était déjà en soi une bonne chose. Min ne rechignait jamais à signer un autographe ou poser avec un fan. Elle savait très bien que c'était grâce à eux qu'elle pouvait vivre confortablement et surtout continuer ses projets parce que le public qui l'avait vu évoluer tout au long des dix saisons de Stargate continueraient à suivre les carrières de chacun des acteurs du cast, même si certains étaient officieusement maintenant bel et bien à la retraite.

    Mais pour en revenir à cette proposition de sortie, Min fut étonné, mais elle n'aurait jamais décliné l'invitation. Mais c'est vrai aussi qu'il ne pouvait pas savoir comment elle réagirait, il avait donc finalement tout de même bien fait de prendre l'initiative de lui écrire, et ça lui ferait le plus grand bien de prendre un peu l'air. Amanda n'était de toute façon pas le genre de femme qui prenait les gens de haut parce qu'elle avait du succès (si on peut dire ça), de la notoriété. Elle était restée quelqu'un de très simple, il suffisait de la connaitre pour le savoir ou simplement de la voir hors caméra, toujours la première à faire des grimaces ou à rire à une blague débile. Il faut dire qu'elle se sentait chez elle, puisque ses réalisateurs, elle les connaissaient depuis des années. Peter DeLuise et Martin Wood. Ils l'avait dirigé pendant une décénie, elle savait donc comment ils fonctionnaient et surtout qu'ils étaient comme la majorité du cast et du crew de la saga, de grands enfants.
    Aussi c'était tout naturellement qu'elle avait accepté de le rencontrer, et émettait même une légère impatience. Elle n'avait jamais réellement eut le temps de regarder l'intégralité du travail de David, quelques pièces, des épisodes par-ci par-là de Dr Who, mais de ce qu'elle en avait vu, elle avait beaucop apprécié son jeu d'acteur, et il semblait aussi être un homme dôté d'humour. Tant mieux, parce que les gens qui ne parlent que d'eux à longueur de temps, c'était d'un rasoir. Assise donc sur le côté, elle le vit entrer et demandé où elle se trouvait. Le serveur lui indiqua sa table et il s'approcha donc, souriant. Elle se leva, polie et bien élevée, et le salua à son tour.


    « Hello, bien ma foi et toi? »

    Oui, elle avait choisit le parti de se tutoyer, parce que bon, même s'il est vrai qu'ils ne se connaissaient pas vraiment, elle n'aimait pas trop être pompeuse et dire vous tout le temps, mais si ça le dérangeait elle s'y ferait. Et puis c'était marrant d'entendre à nouveau un accent familier, ou presque...
Revenir en haut Aller en bas
David Tennant
Admin
avatar


Messages : 762
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 18/04/1971
Age : 46
Localisation : Living in L.A.
Etat civil : Célibataire
Nationalité : Ecossais


My Career
Current Projects:
Money: 88 589 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>   Dim 6 Sep - 14:32

    David fut ravi qu’Amanda le tutoie, c’était plus convivial pour ce genre de rendez-vous amical et puis l’atmosphère était tout de suite plus détendue. L’acteur afficha un beau sourire en acquiesçant pour répondre que tout allait très bien pour lui. Les joies d’être en vacances sûrement.

    « Well, bien que la conduite à droite de la chaussée me cause toujours quelques frayeurs quand je prends un taxi, tout va pour le mieux »

    Une fois assis après qu’Amanda en ait fait de même, l’écossais s’adossa au dossier de sa chaise et se laissa quelques minutes pour observer le décor du restaurant. Il n’avait aucune idée de la réputation de la cuisine mais le cadre lui plaisait bien en tout cas. Non pas qu’il doute des goûts d’Amanda en matière de restauration mais quand on met les pieds pour la première fois aux Etats-Unis avec ses idées bien britanniques on a la sensation de débarquer dans un autre monde. On s’émerveille autant qu’on s’étonne de son nouvel environnement. Les gens ne vivent pas de la même manière, l’architecture est différente, bref on se sent vite comme le Doctor qui découvre une nouvelle planète. Il n’y a pas à dire, ce rôle lui collait bien à la peau. Mais on n’était pas ici pour parler boulot mais bien pour avoir l’occasion d’ajouter une nouvelle amie à son carnet d’adresses ^^.

    David délaissa alors sa contemplation des lieux pour revenir au sujet principal de cette entrevue cette chère Amanda. A première vue elle avait l’air en pleine forme, peut-être qu’elle aussi était en vacances. Bien que dans ce métier, le mot vacances soit tout à fait relatif. Certains appelaient ça chômage d’autres vacances parce qu’ils étaient assurés d’avoir une autre saison pour la télévision et un nouveau film à venir au cinéma.


    « Alors ? Quoi de neuf depuis la dernière fois à la convention ? Ta session Questions & Answers s’est bien passée ? »

    Mais avant que la jeune femme n’ait le temps d’ouvrir la bouche, un serveur s’approcha de leur table pour leur tendre deux cartes des menus et leur demander par la même occasion s’ils allaient prendre un apéritif avant de commencer. Le regard de David passa du serveur à Amanda lui posant la même question muettement. Lui était plutôt pour et puis entre boire et conduire il n’avait pas à choisir il n’avait pas de voiture à L.A. et se déplaçait soit à pied, soit en transports en commun, soit en taxi alors il était libre.

    « Un Monaco pour moi s’il vous plaît et … ?! » fit-il en laissant sa phrase en suspens pour laisser le loisir à l’actrice de répondre après lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>   Lun 7 Sep - 10:22

    C'est vrai, c'était bien plus convivial aussi de tutoyer directement, bien qu'elle eut connu des "personnalités" que ça dérangeait, mais bon, le naturel sympathique de David poussait à être spontané et naturel donc le vous pour elle avait paru pompeux et surtout solennel or ils n'étaient qu'eux deux, pas de quoi donc en faire un flan. Elle sourit en l'entendant lui parler de la conduite à droite. Elle n'avait depuis longtemps plus cette appréhension pour sa part, puisqu'elle était partie d'Angleterre alors qu'elle n'avait que trois ans, mais c'est vrai qu'il faut un temps d'adaptation avant d'être sûr qu'on ne risque rien.

    « Oui, c'est sûr que ça doit changer. Mais on s'y fait relativement vite. »

    C'est sûr que la mentalité anglaise et américaine étaient radicalement opposée par pas mal de choses, mais bon, c'était toujours comme ça quand on quitte ce qu'on connait par coeur pour arriver ailleurs, dans une nouvelle ville, il suffit juste de se trouver des repères et après le reste se fait le plus naturellement du monde. Puis au pire si réellement il rencontrait un problème, il pourrait compter sur elle pour l'aider, rien que pour se repérer et se déplacer dans la ville ou donner quelques bonnes adresses. Elle avait choisit l'endroit pour son côté détendu, sans prétention et suffisant pour prendre juste un verre et éventuellement casser la graine ensuite sans avoir à changer d'endroit. Puis il fallait bien avouer que l'endroit était loin d'être déplaisant, puisqu'il était en permanence plein ou presque à l'heure du déjeûner et d'ailleurs il commençait à y avoir un peu plus de clients déjà qu'à son arrivée.
    Min laissa donc David observer les lieux, en souriant. Elle ne savait même plus à quoi ressemblait sa ville natale, elle n'y était plus retournée depuis au moins une vingtaine d'années si ce n'est plus. Les seules fois où elle retournait en Grande Bretagne c'était pour des conventions qui se passaient souvent soit à Glasgow soit à Londres, loin donc de sa Rochford natale. Mais bon, de toute façon, depuis longtemps même si elle restait fidèle à ses origines, elle était devenue une canadienne de coeur. Après un moment, revenant à la réalité, il la questionna alors. Oui, elle allait bien, très bien même, elle ne pouvait honnêtement pas se plaindre. Elle était dans sa belle quarantaine, en pleine forme à tous les sens du terme et surtout elle avait encore du boulot, donc pas une anicroches dans sa vie pour le moment
    .

    « Et bien on a signé pour une deuxième saison pour Sanctuary et la Q&A c'est très bien passée, comme toujours, on a beaucoup rit entre nous et les fans sont toujours aussi géniaux. Et toi? J'ai appris que tu arrêtais Doctor Who. »

    Et oui, elle suivait la série, elle avait donc tout naturellement appris qu'il avait décidé d'arrêter le tournage de la série de RT Davis, ce qu'elle regrettait beaucoup à vrai dire, et bon, dans le fond elle espérait même qu'il reviendrait sur sa décision, en dernière minute, puis le nouveau "Docteur" lui paraissait bien trop jeune et moins drôle que lui pour interpréter ce Seigneur du Temps unique en son genre. Sans mauvais jeu de mots... Le serveur vint alors les interrompre, David commanda et Amanda sourit aux deux, d'abord à David puis au serveur.

    « Un soda avec une rondelle de citron merci. »

    Contrairement à lui, elle était venue en voiture, mais ce n'était pas tellement pour cette raison qu'elle s'abstenait de prendre une boisson alcoolisée, c'était surtout parce qu'elle adorait boire du soda. Ce n'était pas forcément bon pour sa ligne, mais c'était une vieille habitude prise sur les plateaux de Stargate.
Revenir en haut Aller en bas
David Tennant
Admin
avatar


Messages : 762
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 18/04/1971
Age : 46
Localisation : Living in L.A.
Etat civil : Célibataire
Nationalité : Ecossais


My Career
Current Projects:
Money: 88 589 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>   Mar 8 Sep - 23:58

    David écouta attentivement et avec intérêt ce qu’Amanda pouvait lui répondre. Il était toujours ainsi avec des amis ou de futurs amis. Il prêtait attention à ce que les gens disaient parce que c’était important et il avait en plus de cela une très bonne mémoire ce qui fait qu’il oubliait rarement les sujets de ses conversations avec ses proches. Le britannique appréciait qu’on dise de lui qu’il était une oreille attentive de la part de ses proches il avait l’impression qu’on ne pouvait lui donner meilleur compliment. Il fut heureux d’apprendre qu’une nouvelle saison de Sanctuary était sur les rails. Pour un acteur rester actif dans ce business n’est pas toujours simple et on ne pouvait que féliciter Amanda pour sa réussite et lui souhaiter que cela dure encore longtemps.

    Le serveur qui avait pris les commandes d’apéritif vînt leur amener leurs consommations discrètement et s’effaça aussi discrètement qu’il était arrivé .Concentré sur la conversation qu’il entretenait avec l’actrice, David n’avait pas encore remarqué que le restaurant commençait déjà à bien se remplir et que le volume sonore autour d’eux avait augmenté. C’était sa faculté d’abstraction qui ressortait. Un peu comme lors d’un tournage. Il a beaucoup de mouvements, beaucoup de bruit avant une prise aussi fallait être capable de se concentrer sur une seule voix à la fois et ce n’était pas toujours simple. Dans le cas présent, c’était tout aussi utile.

    Il ne put qu’acquiescer d’un signe de tête pour confirmer les rumeurs de son départ de la série Doctor Who. Russel T. Davies partait et David le suivait en quelque sorte. Les raisons officielles étaient que s’il ne lâchait pas le rôle du Doctor maintenant, il serait impossible de le faire par la suite. Il n’était pas arrivé à saturation, oh que non ! Comment aurait-il pu être lassé d’un personnage aussi fantastique ? Un vrai bonheur à jouer et cela permettait à David d’explorer plusieurs facettes de son jeu d’acteur dans le même personnage ce qui n’était pas forcément le cas de tous les rôles que l’on pouvait décrocher. Les raisons officieuses ne regardaient que David et même auprès de ses proches il ne se sentait pas l’envie ni le courage de le leur dire. Il avait ses raisons et cela devait être suffisant.


    « Tes sources sont exactes, j’arrête effectivement la série. Le Special Christmas est le dernier épisode dans lequel je vais apparaître. Mais ne t’en fais pas, il y a déjà des rumeurs selon lesquelles je rendosserai le rôle d’ici quelques années » indiqua-t-il avant de se saisir de son verre pour porter un toast.

    « A ta santé, au succès de Sanctuary et à cette charmante entrevue que nous partageons ! » conclut-il d’un ton solennel presque cérémonieux.

    Les verres tintèrent quand ils trinquèrent les yeux dans les yeux pour éviter toute superstition et David but une longue gorgée de son verre avant de le reposer sur la table. Il se lécha aussi discrètement que possible la lèvre supérieure pour enlever toute éventuelle trace de mousse laissée par la boisson. Puis prêta attention à la carte des menus devant lui. Maintenant il réalisait qu’il y avait plus de monde dans la salle et peut-être qu’il serait judicieux de commander relativement rapidement pour ne pas tomber dans le rush en cuisine.


    « Toi qui a l’air de connaître l’endroit, qu’est-ce que tu conseillerais à un touriste écossais comme moi ? » demanda-t-il perplexe face aux noms des plats mais avec un demi-sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>   Jeu 10 Sep - 13:22

    C'est sûr, c'était une qualité indéniable, d'écouter les autres, et surtout une qualité importante quand on veut réussir dans cette industrie, parce qu'on connaît certains qui sont comment dire...des divas, ayant exigences sur exigences, et surtout qui dédaignent aller vers les fans. Or sans eux, et sans cette capacité d'écouter les autres pour s'adapter au mieux et partager avec les autres, personne ne faisait long feu. Mais c'est sûr qu'elle aussi était heureuse qu'une deuxième saison ai finalement vu le jour, le pari avait été risqu" au départ, une toute nouvelle façon de filmer les épisodes, un univers totalement différent pour elle de celui qu'elle avait connu en jouant Samantha durant une décénie, même si une parte de science-fiction restait toujours dans l'équation, ainsi que pas mal de membres de l'aventure Stargate, notamment Damian, Martin et Christopher mais heureusement les fans avaient suivis le mouvement et elle ne pouvait que les en remercier. C'est pourquoi elle tenait toujours à aller au maximum de convention et autres manifestations où les fans pouvaient la voir.

    L'endroit oui commençait à devenir moins calme, mais celà ne la dérangeait pas, il fallait parfois parvenir à faire abstraction en effet, quand on répète, parfois derrière en fond sonore on avait toutes sortes de bruits, certains assez forts, mais bon, en comparaison là, c'était encore calme, on en était pas encore au rush du déjeûner. Mais de toute façon son attention n'était pas focalisé sur ça mais son interlocuteur. Qui lui confirma donc bel et bien qu'il arrêtait de jouer dans la série qui l'avait fait connaître d'un public plus large. Elle fit une légère moue, attristée, car elle adorait ce personnage et sa façon de le jouer mais bon,il devait avoir ses raisons pour partir après tout.


    « Ah les rumeurs... M'enfin j'espère quand même que tu retrouveras un rôle qui t'allait aussi bien. Ma fille t'adore tu sais. »

    Olivia riait en effet beaucoup en le voyant grimaçer quand parfois passait un épisode à la télé, quand elles étaient à la maison le soir. Elle porta ensuite son verre pour trinquer avec David en souriant, tout en le regardant dans les yeux, comme le veut la tradition.

    « A tous ça! »

    Elle sourit à nouveau et but quelques gorgées de son soda. Effectivement, il était judicieux de commander au plus vite, pour être sûr de ne pas mettre trois heures avant d'être servis une fois que le restaurant serait plein de monde. Elle releva la tête du menu qu'elle consultait quand il lui demanda si elle avait des recommandations à lui faire.

    « Hum...Y a la Ceasar Salad, très bon, c'est équilibré et assez copieux même si c'est une salade, y a aussi le plat du chef, si tu es assez viande et que tu as faim ça devrait aller, sinon ce que je prends toujours ici, c'est le poulet, ça fait très basique mais la sauce qui va avec est tout bonnement à tomber, et les frites pas trop grasses. »

    Un petit élcair de gourmandise traversa le visage de la jeune femme, un léger sourire en coin, ais bon après tout il se pouvait bien qu'il n'ai pas les mêmes gouts qu'elle!
Revenir en haut Aller en bas
David Tennant
Admin
avatar


Messages : 762
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 18/04/1971
Age : 46
Localisation : Living in L.A.
Etat civil : Célibataire
Nationalité : Ecossais


My Career
Current Projects:
Money: 88 589 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>   Sam 12 Sep - 11:58

    « Merci c’est très gentil à toi » répondit David avec humilité en apprenant qu’Amanda et sa fille aimaient toutes deux ses performances d’acteur dans Doctor Who. Les compliments et les éloges à son égard ne manquaient pas de la part de ses fans mais venant d’une personne qui était dans le même business que lui c’était d’autant plus gratifiant. David ne prenait pas la grosse tête avec tout ça. Il aurait pu, cela s’était déjà vu au cours de l’histoire. Il aurait également pu péter les plombs mais David avait la tête sur les épaules. L’acteur était parfaitement conscient qu’il devait continuer à travailler d’arrache pied pour mériter tout ceci et qu’il ne fallait surtout pas qu’il s’endorme sur ses lauriers et ses acquis.

    « Pour l’instant je prends un peu de repos et ensuite je verrais pour d’autres rôles. Ce ne sont pas les propositions qui manquent mais j’ai envie de prendre un peu de temps pour moi avant de me lancer dans autre chose. »

    Il était vrai qu’avec Doctor Who puis Hamlet il n’avait guère eu le temps de se reposer et c’est en sentant qu’il arrivait à saturation que David avait décidé de mettre un frein à tout cet engrenage et de quitter ses terres natales pour aller voir du pays aux Etats-Unis. L’avantage du métier d’acteur c’était que l’on avait un minimum de contrôle sur sa carrière et quand on disait stop et que l’on n’était engagé sur rien d’autres on pouvait s’arrêter. David avait bien choisi son moment pour s’arrêter maintenant à lui de bien gérer cette pause et d’en profiter au maximum.

    L’écossais écouta ensuite les suggestions de Min et s’interrogea ensuite sur sa faim et sur ses envies culinaires pour ce déjeuner-ci. Il avait seulement bu un café un guise de petit déjeuner ce matin mais n’avait pas si faim que cela. L’acteur préféra alors jouer la sécurité en s’assurant de prendre un plat et un dessert. Le duo gagnant. Ce qui décida David à prendre le poulet fut déjà le fait d’apprendre qu’Amanda le prenait à chaque fois mais surtout sa mine réjouie. Rien ne disait qu’il avait les mêmes goûts qu’elle mais il n’était pas spécialement compliqué question alimentation et rares étaient les aliments qu’il n’aimait pas.


    « Bien, dans ce cas je te fais confiance, le poulet avec la sauce tout bonnement à tomber et les frites pas trop grasses… Tu veux boire quelque chose en accompagnement ? »

    David avait l’intention de garder le reste de son Monaco pour la suite de son repas mais ne savait mais si Amanda comptait en faire de même ou si elle voulait boire un peu de vin. Tout le monde n’a pas les mêmes habitudes alimentaires. Le portable de David se mit à sonner quelques secondes après sa question. L’acteur soupira en demandant à Amanda de bien vouloir l’excuser pour cette brève interruption. Il se contorsionna quelques peu sur sa chaise pour attraper le nouvellement maudit appareil et regarda simplement l’identité de l’appelant mais il n’eut nullement l’intention de répondre. Il appuya simplement sur le téléphone rouge pour raccrocher. David était occupé et n’avait pas envie d’être dérangé. En plus il était avec une ravissante et charmante jeune femme, son côté gentleman le poussait à d'autantplus éviter tout désagrément pendant leur déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>   Dim 13 Sep - 11:14

    « Mais de rien, je t'en prie. »

    Répondit-elle simplement. Après tout oui, c'était un compliment en soi, mais aussi et tout bonnement la vérité. Elle adorait la façon qu'il avait de jouer le personnage du Docteur. Une façon un peu plus décalée encore que ceux des précédants y compris Christopher Eccleston. Il y avait rajouter une touche toute personnelle qui rendait encore plus attachant et drôle ce personnage déjà bien farfelu (surtout d'un point de vue vestimentaire devrait-elle ajouter). Puis il y avait l'accent qui jouait aussi. Elle l'avait expérimenter avec Paul, qui devait se forcer un peu à retrouver son accent écossais mais David l'ayant naturellement, puis comme dit, ses mimiques et grimaces étaient tout simplement hilarantes, sans parler de ses expressions, comme les Allons-y Alonso, cultissime!

    Elle l'écouta ensuite lui dire qu'il prenait du repos avant de reprendre et enchaîner sur d'aûres rôles. Oh ce qu'elle avait eu du mal à de suite reprendre le boulot à la naissance d'Olivia. Déjà que les producteurs et scénaristes de la série c'était arrangé pour que Samantha soit moins présente pour justement faire avec sa grossesse, mais après seulement 3 semaines c'était retour aux Bridges Studios, mais heureusement elle avait pu compter sur l'aide de ses collègues de travail, sa seconde famille. Donc elle comprenait parfaitement la volonté de David de vouloir prendre un peu l'air avant de retourner dans un rythme de travail plus soutenu.


    « Tout à fait compréhensible je trouve. »

    Elle lu suggéra ensuite des idées de menu, mais comme elle se trouvait là, comme d'habitude elle prendrait son plat habituel, puis au moins comme ça elle ne se trouverait pas déçue avec un autre, et puis elle laissait sa gourmandise un peu prendre le dessus, mais bon, un petit écart de temps à autres ça ne faisait pas de mal, puis ce n'était pas comme si elle se goinffrait de pizzas ou de trucs supers gras. Elle sourit quand il reprit son expression en acquiessant et secoua la tête à la négative quand il demande si elle désirait boire autre chose.

    « Non non le soda ça suffira. »

    Sur ce le portable de David se mit à sonner, et ce dernier s'excusa aurpès d'elle, elle lui fit signe de la main que ce n'était rien et qu'il pouvait répondre sans problème. De son côté pendant qu'elle le laissait chercher son portable, elle faisait signe au serveur pour le prévenir qu'ils avaient fait un choix. Se dernier se rapprochant, elle lui confirma la commande de deux poulets frites, et le laissa repartir, voyant que son voisin de tablée ne déccrocha au final pas.

    « Tu aurais pu répondre tu sais, ça ne m'aurait pas dérangé. »

    Pas le moins du monde d'ailleurs, puisque de toute manière il se pouvait qu'elle aussi soit apellé, plus maintenant qu'elle était en plus productrice sur la série qu'en tant que simple actrice mais bon, comme dit, elle n'en aurait pas fait une scène pour autant, elle n'était pas comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
David Tennant
Admin
avatar


Messages : 762
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 18/04/1971
Age : 46
Localisation : Living in L.A.
Etat civil : Célibataire
Nationalité : Ecossais


My Career
Current Projects:
Money: 88 589 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>   Dim 20 Sep - 16:51

[HJ : Navré du temps de réponse, j'ai été assailli par la rentrée :gnu: ]

« Si on est à nouveau amené à se revoir tu verras que je ne réponds que très rarement au téléphone quand je suis en train de déjeuner avec quelqu’un ou quand je suis avec mes amis. Ça fait partie de ma personnalité, je me donne à 100% dans le moment présent et je n’ai pas envie d’être distrait par quoi que ce soit ou qui que ce soit. D’ailleurs c’est quelque chose qui a le don de mettre mon agent de mauvais poil »

David rit doucement en se remémorant certains savons que lui avait passé la dite dame parce qu’il n’avait pas répondu à son appel. D’un autre côté, c’était également un moyen de faire passer à cette jeune femme qu’il ne lui était pas entièrement dévoué et qu’elle n’avait pas à simplement claquer des doigts pour le voir débarquer. Petit privilège de sa notoriété. Fallait bien qu’il y en ait quelques uns.

« Et puis si c’est si important que ça, ils laisseront un message ou ils rappèleront plus tard. » ajouta l’écossais en haussant les épaules.

Une gorgée de moins à son verre de Monaco et une pincée de cacahuètes tirée du petit ramequin dans sa bouche firent office de petite pause dans son discours lui rappelèrent qu’il avait quelque chose à demander à Amanda. Elle qui habitait le coin, elle devait certainement avoir de bonnes adresses côté shopping.

« Oh tant que j’y pense, tu ne connaîtrais pas par hasard une super boutique de vêtements pour bébés ? J’ai une amie qui vient d’accoucher et elle m’a fait promettre de lui ramener quelque chose pour son bébé venant de L.A. »

Oui bon il passait un chouilla du coq à l’âne mais quand on pense soudainement à quelque chose et que l’on sait qu’on va l’oublier rapidement on saisit la balle au bond sans attendre. David n’avait pas la tête comme une passoire mais bon, parfois certaines petites choses nous échappent. Et puis autant qu’il demande à une femme tant qu’il en avait une sous la main. D’autant plus qu’Amanda était une maman donc elle devait avoir une vague idée des bonnes adresses même si son enfant avait dépassé l’âge des couches-culottes depuis un moment déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>   Dim 1 Nov - 11:22

[pas de mal, vu c'qui m'est arrivé de mon côté lol puis peut pas en vouloir à David :mdr2: ]

    Amanda était bien d'accord avec lui. Elle-même, autant que faire se peut, évitait de répondre quand elle était avec un ami ou dans une situation semblable. Avec des proches ou sa fille, elle pouvait se le permettre, mais sans celà, elle trouvait que c'était un peu déplacé, mais pas pour autant mal vu. Après tout on ne peut pas toujours filtrer tous ces appels, certains doivent être pris, comme par exemple ceux provenant de son agent, mais parfois on avait juste envie d'être un peu tranquille, de partager un moment relax avec ses proches sans être interrompus toutes les trois secondes par le vibreur ou une sonnerie de protable. Elle n'aurait donc pas du tout mal pri le fait qu'il réponde et rit avec lui quand il lui dit qu'effectivement son agent était mécontent quant au fait qu'il ne déccroche pas toujours.

    « Oui, ça je peux comprendre pourquoi effectivement. Tu as raison, si c'est important, ils rappeleront. »

    Elle aussi piqua quelques cacahuètes sans trop en abuser, sans celà elle viderait le récipient dans sa totalité, le piège habituel de ces petites choses puis acquiessa vivement quand il lui demanda si elle ne connaissait pas par hasard une boutique pour poupons.

    « Bien sûr, j'en ai quelques unes en mémoire. Je te donnerai les adresses tout à l'heure sans problème. »

    Min sourit alors. C'était une belle attention de sa part, et celà ne l'étonnait qu'à moitié que quelqu'un comme lui puisse faire preuve de ce genre de geste. Elle repensa alors à cette époque là, quand Olivia était encore tout bébé. Oh à ses yeux sa fille serait toujours son bébé, comme toutes les mères de cette planète, mais elle avait déjà affreusement grandi et à une vitesse folle qu'elle avait du mal à réaliser que bientôt elle entrerait à l'école et que dans peu de temps, enfin quelques années tout de même, elle quitterait le giron famillial. Elle revint à la réalité en regardant David.

    « J'en connais même une qui fait des layettes personnalisées si tu veux. Le charme de L.A. c'est qu'on y trouve absolument tout et n'importe quoi. »

    Conclua-t-elle en souriant. Et oui, Los Angeles, le rêve californien, et surtout sûrement la ville où tout était possible, moyennant un peu d'argent bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
David Tennant
Admin
avatar


Messages : 762
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 18/04/1971
Age : 46
Localisation : Living in L.A.
Etat civil : Célibataire
Nationalité : Ecossais


My Career
Current Projects:
Money: 88 589 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>   Mer 4 Nov - 13:08

    David gloussa légèrement quand Amanda lui signala qu’on pouvait trouver un peu tout et n’importe quoi à Los Angeles. C’est un peu comme ce que des proches lui avaient raconté à propos de leurs voyages aux Etats-Unis. On y trouvait tout un tas de choses qui ne serait pas venues à l’idée d’un européen. Les américains avaient un certain goût pour l’extravagance. L’écossais commençait à comprendre pourquoi on leur donnait cette réputation. Tant que l’on n’a pas vraiment visité le pays on est loin de la réalité.

    « C’est ce que j’avais cru remarquer depuis mon arrivée… On trouve de tout, même ce que l’on ne cherche pas ! »

    L’acteur soulagea son verre d’une gorgée de Monaco supplémentaire tandis que le serveur leur apportait leur plat. Il leur souhaita un bon appétit et s’éclipsa aussi discrètement qu’il était apparu. David remercia le serveur avant qu’il ne parte puis observa avec appétit ce qu’il y avait dans son assiette. La présentation était plutôt réussie bien que plutôt simpliste mais l’odeur qui se dégageait du plat avait déjà mis ses papilles gustatives dans les starting blocks. David prit sa serviette et la mis sur ses cuisses avant d’attraper ses couverts et se préparer à passer aux choses sérieuses.

    « Loin de moi l’idée de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué mais je crois que tu as été d’excellents conseils. Bon appétit ! »

    Et il se lança. Selon les dires d’Amanda tout le « truc » de ce plat si commun était dans la sauce. Il prit alors un morceau de poulet qu’il trempa joyeusement dans la sauce avant de l’amener à sa bouche. Et là… David mesura les dires de l’actrice. C’était délicieux. Il savait que certains restaurants ne tenaient leur renommée qu’à un plat spécial et bien la sauce de ce poulet suffisait amplement à faire celle de celui-ci. L’écossais nota dans un coin de son esprit de penser à prendre la carte du restaurant pour pouvoir y revenir à l’occasion. Après tout, il avait l’intention de rester dans la Cité des Anges un petit moment alors se constituer un carnet d’adresses des bons plans était dans sa liste de choses à faire.

    « Si tu as d’autres adresses et conseils de ce genre je suis preneur ! » déclara gaiement David entre deux bouchées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>   Jeu 5 Nov - 12:42

    « Surtout ce qu'on ne cherche je dirais même. » lanca-t-elle en plaisantant.

    Bien qu'en fait elle n'ai pas tout à fait tort. Mais bon, américains ou pas, c'était surtout la ville qui donnait cette impression d'extravagence permanente. S'il serait aller dans le Colorado ou dans le Wyoming, il n'aurait pas eu cette même vision de la ville typique. C'était en fait comme pour New York, des exceptions, parce qu'elles étaient des symboles avant tout, la cité qui ne dort jamais pour chacune d'elle, LA là où tous les rêves deviennent possibles et New York la ville de ceux qui ont réussit. Mais c'est vrai qu'ici se retrouvait condensé tous ce dont on pouvait rêver, imaginé avoir ou pas. Luxe à profusion pour certains, mais on se gardait bien de montrer l'autre visage de la merveilleuse cité des anges.
    Le serveur arriva ensuite, apportant leurs plats et repartit aussitôt, si vite qu'elle n'était même pas sûre qu'il ai entendu David et elle-même le remercier. Mais toujours est-il que déjà l'odeur de leurs plats avait pris le dessus sur ses doutes et elle se régalait d'avance. Souriant aux propos de son ami, elle l'imita en déposant sa serviette sur elle après quoi elle saisit ses couverts
    .

    « Je n'allais quand même pas te faire manger dans un bouiboui. Bon appétit à toi aussi. »

    Entamant son repas, elle ne pu constaté qu'avec plaisir qu'il appréciait ce qu'il avait dans son assiette. Et oui, comme elle venait de lui dire, elle n'allait tout de même pas l'emmener découvrir un restau minable, qui n'aurait aucune originalité ou cuisine de qualité. Quand même! Et puis certes, elle n'avait peut-être pas les mêmes goûts en matière de cuisine, après tout chacun avait ses préférences, elle par exemple n'aimait pas manger d'aubergines, mais pour le reste, ils semblaient prendre tous deux plaisir à déguster ce fameux poulet et sa sauce, spécialité du restaurant.

    « Je te ferais une liste sans problème. », répondit-elle en lui souriant.

    Bon, toutes ses adresses ne conviendraient pas évidemment. Elle se garderait par exemple de donner l'adresse du spa où elle allait, celui de la boutique de lingerie aussi ou encore, bref d'autres adresses plutôt réservées à la gente féminine. Reprenant une gorgée de soda, elle rattaqua derrière son plat. Elle avait une faim de loup, et il faut bien dire que l'odeur n'avait fait qu'aiguiser son appétit. Après quelques coups de fourchette, elle releva la tête et reprit la parole.

    « Puis si un soir tu as le temps, tu pourrais passer à la maison, je ne prétends pas être un grand chef, mais on pourrait organiser quelque chose avec Kate si elle est disponible. »

    Oui, elle connaissait Kate, l'amie de David elle aussi. Certes pas réellement connue dans les meilleurs circonstances qui soient mais ça lui ferait grand plaisir d'inviter la belle brune et le britannique ébourrifé chez elle, histoire de passer une bonne soirée bien sympa entre amis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm an alien...i'm an english man in L.A. <r.David T>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Craignez l'alien
» English: Lesson 1
» [Useless] The topic where we write in english
» English Civil War / guerre de trente ans
» English player with some questions
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
and...CUT :: HMC Place :: Corbeille :: Poubelle RP-
Sauter vers: