Want to be a Star?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fate strikes again <r.Hugh>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Fate strikes again <r.Hugh>   Mer 9 Sep - 12:10

    Elle devait prendre l'avion pour retourner à Vancouver pour quelques jours, un casting pour un nouvel épisode de sa série, et les auditions ayant lieux aux Bridges Studios, elle devait donc quitté L.A. pour trois jours, quatre tout au plus, le temps de choisir les différents figurants et acteurs qui prendraient les rôles disponibles pour cet épisode là. Elle avait donc fait sa valise, pas énorme vu la durée de son séjour, un gros sac de voyage suffirait donc, et elle confia plus par dépis qu'autre chose sa fille à la garde de son père, elle ne pouvait pas l'emmener avec elle, Olivia était encore trop petite et elle ne voulait pas à chaque fois devoir déranger quelqu'un de la prod là-bas pour jouer les baby-sitter. Puis ce dernier se plaignait de toute façon de ne pas voir souvent sa fille, voilà qui au fond arrangeait tout le monde.
    Elle quitta donc son loft avec la petite sur ses genoux, elle avait apellé un taxi, plus pratique que de laisser sa voiture sur le parking de l'aéroport le temps de son absence (ce qui revenait cher mine de rien, plus en tout cas que le trajet jusqu'à chez son ex puis à l'aéroport) et une fois sa petite merveille chez son père, elle prit donc la route de l'aéroport. LAX. Ils en avaient fait une série, avec Heather Locklear, elle n'en avait vu que des bribes mais ça avait l'air intéressant. C'est vrai qu'on est souvent amené à voyager quand on fait un boulot comme le sien, donc on ne voit pas tout ce qu'il y a dans l'envers du décor. Les bagagistes, la logiqtique qu'il fallait pour faire tourner un aéroport aussi immense que celui-ci qui chariait telllement de monde par jour. Une véritable fourmilière qui souvent restait invisible aux yeux de ceux pour qui ils travaillaient.

    Mais bref. Elle arrivait à l'avance, préférant toujours, on ne savait jamais, et comme elle avait largement le temps avant d'embarquer, elle se décidait à aller prendre un café avant de partir. Oui mais voilà, ce matin, à peu près à la même heure où elle quittait son loft, le personnel de vol avait décidé de faire grève. La quasi totalité des vols en partance de Los Angeles étaient donc annulés pour le moment. Un coup de chance! Pensée ironique évidemment qu'eu Amanda. Mais bon, puisqu'effectivement, elle avait au moins devant elle plusieurs heures avant que les employés obtiennent ce qu'ils voulaient, elle pouvait bien prendre ce fichu café. Pourquoi elle savait ça? Parce que ce n'était pas la première grève ayant lieu ici, et que paralyser un aéroport de classe mondiale avait le don de faire plier le patronnat bien plus efficacement, parce qu'ils y perdaient beaucoup, un moyen sûr donc de les faire céder et accepter de les augmenter, ou dieu sait quelle autre demande qu'ils formulaient cette fois.
    Installée à une table dans la cafétaria qui devait sûrement avoir la surface en mètre carré de son propre loft, elle dégustait donc son café, regardant autour d'elle les visages défilant ici. Il y avait des gens visiblement très mécontents de cette soudaine grève, ce qu'elle pouvait comprendre, elle elle pouvait attendre, d'autres pas. Cinq heures d'attente pouvait changer beaucoup de choses pour par exemple un rendez-vous important ou une question de vie ou de mort. Elle arriverait à temps pour les castings, elle ne devait y être que demain, mais bon tout de même. C'est alors qu'elle aperçu dans la foule quelqu'un qui se dégageait des autres, et elle sourit. Elle sortit son portable et composa le numéro de la dite personne. Elle attendit qu'il déccroche, avalant sa gorgée de café en attendant. Elle le vit se stopper, chercher son propre portable et déccrocha
    .

    « Regardes vers ta gauche, je t'invite prendre un café. »

    Elle le vit tourné la tête, cherchant de son regard si bleu où elle se trouvait. Elle lui fit signe de la main et raccrocha. Hugh. Elle n'aurait pas penser le croiser ici, mais comme quoi, L.A., ville tentaculaire, n'était pas si grande que ça puisqu'ils avaient fini par se croiser là, par pur hasard.


Dernière édition par Amanda Tapping le Jeu 10 Sep - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Laurie
    [H]angover & Rock'n Roll

avatar


Messages : 1006
Date d'inscription : 06/09/2009
Date de naissance : 11/06/1959
Age : 58
Localisation : London or Los Angeles
Etat civil : divorcé / célibataire père de trois enfants
Nationalité : britannique


My Career
Current Projects:
Money: 103 154 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Mer 9 Sep - 20:45

    Il existe des lieux privilégiés pour l’inspiration. En général, on s’inspire de ce qu’on voit. Et pour dégotter des modèles anonymes pour esquisser des personnages, rien de tel que les lieux publics. Hugh envisageait d’écrire un roman. Un autre. Pour brosser les portraits de ses êtres de papier, il se trouvait à l’aéroport, un lieu de passage comme un autre où il était possible de s’asseoir et de regarder autour de soi pour trouver les personnes qui correspondraient le plus à celles qui allaient jouer un rôle dans son histoire.

    Mr Laurie était donc assis sur un banc, un calepin et un stylo à bille à la main. Il prenait des notes à la volée après avoir observé quelqu’un un petit moment. Ça pouvait être n’importe qui : un vieillard perdu, une mère inquiète qui attendait l’avion de son fils, un touriste asiatique, etc. Hugh notait aussi bien des descriptions de personnes que des attitudes. Avec tout cela, il aurait une petite réserve de données intéressantes à utiliser pour écrire ensuite. Car l’inspiration, on a beau dire, ça garde toujours un pied dans la réalité. Tenez, parfois, des auteurs se rendent compte après coup que la méchante de leur histoire ressemble étrangement à leur belle-mère ou à leur propre grand-mère…

    Il était arrivé plusieurs fois que l’Anglais s’installe dans des cafés pour faire cela, car il préférait de loin brosser les portraits d’anonymes, parfois en conciliant plusieurs traits glanés à gauche et à droite, que de s’inspirer de ses proches. C’était un peu plus "déontologique" en quelque sorte et ça gênait moins si quelqu’un se reconnaissait dans un des personnages. L’observation était la clef de tout et il fallait rester concentré un certain temps.

    Cela faisait déjà près d’une heure que l’acteur avait commencé son petit exercice et il se disait qu’une petite pause serait la bienvenue. Il se leva, rangea son carnet et son stylo et se mit à marcher un peu, histoire de se dégourdir les jambes. Et, le hasard fait bien les choses, c’est précisément au moment où il avait besoin de souffler un peu qu’il entendit la sonnerie de son téléphone portable se déclencher. Il chercha un instant l’objet sonore et décrocha.


    "Regarde vers la gauche, je t'invite prendre un café."

    Tournant la tête, il aperçut un visage connu, ce qui eut pour effet de peindre un sourire sur ses lèvres. Et il raccrocha avant de se diriger vers Amanda, installée à une table de la cafétéria. Quand il fut près d’elle, Hugh se pencha pour lui faire la bise et prit place en face d’elle.

    "On peut dire que tu tombes à point nommé ! Je commençais à hésiter à rentrer chez moi."

    Bien sûr, il avait entendu les annonces dans les haut-parleurs et il avait bien remarqué aussi que certaines personnes trépignaient d’impatience et râlaient, un peu partout.

    "Tu devais prendre l’avion pour où ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Jeu 10 Sep - 13:39

    C'est sûr, les lieux tel qu'un aéroport, les transports en commun, les parcs et autres étaient des endroits rêvés pour prendr eune source d'inspiration pour certains aspects du caractère de certains personnages quand il le fallait, le travail d'observation était aussi une facette importante du travail d'acteur, mais c'est sûr que pour lui qui en plus écrivait, c'était un réservoir gigatesque et presque intarrissable d'inspiration. Ecrire? Non, Amanda n'y avait jamais réellement penser, si ce n'est des scénario pour la série oui, mais de faire un roman, quelque chose de plus consistant et ciblé, puis comme dit, elle préférait se consacrer pour le moments à d'autres choses, comme l'éducation d'Olivia, sa nouvelle série et deux trois affaires plus privées. Mais toujours est-il qu'elle était au final contente que cette grève temporaire ait eut lieu, sans celà, elle ne l'aurait sûrement pas revu avant la prochaine cérémonie de remise de prix ou une convention. Lui rendant sa bise quand il arrivait à sa hauteur pour la saluer, elle lui sourit et lui répondit.

    « Tu sais bien que le hasard fait souvent bien les choses. Et puis tu tombes bien aussi, ça me fait un peu de compagnie en attendant mon vol. »

    Elle le laissa s'installer et lui fit un peu plus de lace sur la table, poussant son café vers elle puis releva la tête.

    « Vancouver, on a des castings à faire passer pour le prochain épisode. Et toi? »

    Attendant sa réponse, elle fit signe au serveur de la cafétaria qui s'approcha assez rapidement, elle commanda un muffin pour sa part, elle commençait à avoir un petit creu, et laissa Hugh commandait ce qu'il voulait. Elle se demandait où il devait aller, bien qu'elle se doutait vu qu'il n'avait aucun bagage avec lui, qu'il était venu pour jouer les observateurs, et non les voyageurs pour cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Laurie
    [H]angover & Rock'n Roll

avatar


Messages : 1006
Date d'inscription : 06/09/2009
Date de naissance : 11/06/1959
Age : 58
Localisation : London or Los Angeles
Etat civil : divorcé / célibataire père de trois enfants
Nationalité : britannique


My Career
Current Projects:
Money: 103 154 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Jeu 10 Sep - 19:20

    Retrouver Amanda ici, par le plus grand et le plus heureux des hasards, c’était tout de même une coïncidence extra ! Non que Hugh ait besoin d’elle pour s’inspirer, mais ça lui faisait surtout plaisir de la revoir et de ne pas avoir à attendre longtemps pour la croiser lors d’une cérémonie.
    Installé avec elle à la cafétéria, c’était beaucoup plus épanouissant que d’avoir à rester debout, en smoking, dans une soirée mondaine où tout le monde avait une coupe de champagne et un toast aux crevettes à la main. Cela dit, ces soirées-là étaient sympa dans leur genre, mais il ne fallait pas abuser des bonnes choses.


    "Ah, oui, ton avion a quelques heures de retard, d’après ce que j’ai entendu… Enfin, on va mettre ça sur le compte du destin…"

    Que pouvait-on faire d’autre, après tout ? L’avion pour Vancouver avait cinq heures de retard et Amanda Tapping et Hugh Laurie se rencontraient par hasard dans l’aéroport… Si ça ce n’était pas un signe du destin, alors, c’était un canular très bien ficelé !

    Voyant qu’Amanda appelait le serveur et commandait un muffin, l’Anglais se dépêcha de choisir à son tour :


    "Pour moi, ce sera un café noir et une viennoiserie, merci."

    Mrs Tapping lui parla alors du casting pour lequel elle devait quitter Los Angeles. C’était vrai que la série "Sanctuary" prenait de l’ampleur et qu’elle était prometteuse, cette nouvelle saison.

    "J’ai eu l’occasion de voir quelques épisodes… Tu es une parfaite Helen Magnus, d’ailleurs !
    Pour ma part, je suis ici pour prendre des notes, simplement. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Sam 12 Sep - 21:20

    C'est sûr, que cette rencontre n'était pas du tout prévue, comme souvent c'était agréable, et puis il fallait bien l'admettre, au moins comme ça elle n'avait à rester seule cinq heures durant dans cette maudite cafétaria.

    « Oui, c'est ça ou je me demandes si tu m'espionnes. Quoiqu'il n'y aurait rien de mal à ça, c'est flatteur...en un sens . »

    Amanda laissa ensuite Hugh commander ce qu'il désirait après qu'elle ai commandé de quoi manger un peu puis laissa la parole à Hugh. Elle était surprise de voir qu'il avait eut le temps de voir des épisodes, puisqu'après tout avec le tournage de Dr House, il était assez pris, plus ses concerts aussi, et ses projets de romans... Mais elle s'en trouvait flattée tout de même. Elle sourit, rigolant un peu.

    « Je vais te dire merci, mais en même temps j'avoue que le rôle était un peu fait pour moi, même si c'est assez différent de tout ce que j'ai pu faire précédemment. Mais c'est stimulant et puis j'aime les challenges. »

    Amanda connaissait le talent de Hugh pour l'écriture, et le fait qu'il lui confesse prendre des notes, ce qui sous entendait qu'il se remettait à l'écriture attisa son intérêt.

    « Tu es sur un nouveau projet de roman alors je suppose? De quoi ça parle? »

    Elle avait pu lire le roman de son ami, durant ses vacances et elle avait adorer, elle avait donc hâte qu'il en ponde un autre!


Dernière édition par Amanda Tapping le Mar 15 Sep - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Laurie
    [H]angover & Rock'n Roll

avatar


Messages : 1006
Date d'inscription : 06/09/2009
Date de naissance : 11/06/1959
Age : 58
Localisation : London or Los Angeles
Etat civil : divorcé / célibataire père de trois enfants
Nationalité : britannique


My Career
Current Projects:
Money: 103 154 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Dim 13 Sep - 16:55

    Ainsi, c’était ce qu’elle pensait ? Hugh ne put réprimer un petit rire. Lui, espionner les gens ? à fortiori ses propres amis, c’était toute de même très peu réaliste… à moins qu’Amanda n’ait dit cela juste pour faire une sorte de petit clin d’œil au personnage de Greg House qui engageait de temps à autre un détective privé pour pouvoir en savoir un maximum sur tous les gens qu’il connaissait. Mais mieux valait ne pas se lancer dans un débat d’opinion là-dessus, le mieux était encore de ne réagir qu’à la dernière partie de la phrase, sourire aux lèvres.

    "Eh bien, j’avoue alors… ça fait deux semaines que je te suis partout et tu as fini par me repérer… Je viens de foirer mon examen de détective privé. Ça m’apprendra à suivre ces cours par correspondance !"

    Rien de vrai dans tout ceci, évidemment, Mr Laurie l’indiqua à son amie par un petit sourire en coin accompagné d’un clin d’œil.
    Sur le moment, il n’avait rien trouvé de mieux que cette histoire de cours de détective privé par correspondance. Mais l’idée, en soi, n’était pas mauvaise et pouvait servir pour un petit polar.

    Ayant commandé à son tour, Hugh put voir le serveur retourner derrière le bar et commencer à préparer les commandes, non sans leur jeter des coups d’œil qui semblaient vouloir dire "Je les ai déjà vus quelque part ces deux-là, mais où ?"
    L’Anglais écoutait Amanda et ce qu’elle lui dit, bizarrement, c’était un peu ce qu’il avait ressenti six ans auparavant, quand il avait joué House pour la première saison.


    "C’est le moyen le plus efficace pour donner le meilleur de toi-même. En tout cas, cette série te réussit très bien. "

    Il voulait dire qu’elle avait l’air d’être bien dans sa peau, qu’elle semblait heureuse et que ça la rendait rayonnante, mais tout ça tenait dans les mots "ça te réussit très bien". Economie du langage, que voulez-vous ?

    Puis Mrs Tapping l’interrogea sur les notes qu’il prenait, devinant le projet d’un roman là-dessous. Hugh sourit à nouveau.


    "Oh, tu sais, le projet est encore à l’état de projet… Mais j’ai bien envie d’écrire sur la traite des êtres humains ou faire un roman historique… peut-être peut-on mélanger les deux, qui sait ?"

    Le serveur arriva à ce moment-là avec deux cafés, un muffin et une couque au chocolat. Hugh le remercia et lui dit :

    "Mon amie et moi resterons sans doute un petit moment ici… faites-nous donc une ardoise pour les consommations, ça ira plus vite."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Mar 15 Sep - 21:51

    Et oui, en tant qu'amie, elle essayait un maximum de suivre la série, et elle adorait ce côté là de House, même si elle savait très bien que Hugh lui n'était pas comme House, si ce n'est pour son humour et sa franchise, mais elle ne put que rire en l'entendant lui servir cette histoire cousue de fils blancs de cours de détective privé par correspondance.

    « Ah ah j'le savais! »

    Répliqua Amanda, pointant un index vengeur, suivant Hugh dans son délire. Ils ne se prenaient jamais au sérieux quand ils étaient entre eux, l'avantage de ne pas de suite se prendre pour ce qu'elle n'était pas comme d'autres connues pour avoir un égo un peu trop grand pour elles, sans citer de nom of course.
    Elle acquiessa ensuite à ce qu'il venait de lui dire. C'est sûr, que le rôle de Magnus la poussait à donner le meilleur d'elle-même, parce que le projet émanait d'elle, qu'elle prenait aussi une part intégrante dans la série puisqu'elle la produisait aussi, et puis elle ne jouait plus du tout de la même façon, puisque Magnus et Samantha avaient des personnalités contraires, bien que similaires par certains points, y compris le côté scientifique. Elle sourit quand il la complimenta. C'est vrai, ce rôle l'épanouissait énormément et c'était visiblement ostensible.


    « Merci, c'est gentil. »

    Puis il lui dévoila donc que oui, il était bien sur un projet de roman, mais que comme dit le projet n'était que projet et qu'il n'arrivait pas à se décider sur le genre de roman que ça serait. Elle, niveau lecture en ce moment, c'était thriller, un bon polar teinté de sectes secrètes et de complot international. Mais avec son emploi du temps, celà faisait près de deux moins maintenant qu'elle restait coincée au chapitre 24...

    « Le mélange des deux pourraient donner un truc super c'est vrai. »

    Min remercia le serveur quand ce dernier revint avec leurs commande respective, tout en arborant un air interrogatif, qu'il semblait gardé même en acquiessant aux propos de Hugh, le dévisageant, cherchant probablement à savoir où il avait déjà pu le voir. Elle le laissa repartir et sourit à Hugh.

    « On pari combien qu'avant qu'on parte il te demandera un autographe? »
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Laurie
    [H]angover & Rock'n Roll

avatar


Messages : 1006
Date d'inscription : 06/09/2009
Date de naissance : 11/06/1959
Age : 58
Localisation : London or Los Angeles
Etat civil : divorcé / célibataire père de trois enfants
Nationalité : britannique


My Career
Current Projects:
Money: 103 154 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Mer 16 Sep - 21:06

    Une chose était sûre : Amanda était de ces personnes chères à Hugh. Une amitié qui lui était précieuse et qu’il tenait à entretenir comme il se doit pour ne jamais la voir s’éteindre. Et c’est pourquoi une rencontre comme celle d’aujourd’hui était tout à fait opportune. Passer du temps avec les amis, c’est aussi important et vital que respirer. Bon, bien sûr, techniquement, l’être humain pouvait se passer d’amis et non d’oxygène, mais ça, c’était le genre de remarques de Greg House, pas de Hugh Laurie. Le rire, donc, de Mrs Tapping était une marque évidente de ce besoin vital d’amitié. Simplement parce que ce rire, sincère et cristallin, résonna comme il fallait pour que l’Anglais se sente complètement heureux d’être là avec elle. D’ailleurs, Amanda alla même jusqu’à poursuivre le petit délire, comme elle le faisait fréquemment lorsqu’ils étaient à deux.

    "Damned ! je suis fait ! Avoue, Am’, c’était toi la prof de ces cours ! Tu es trop perspicace pour ne pas être une experte !"

    Si Hugh aimait complimenter les personnes qu’il appréciait, c’était par sincère conviction et parce qu’il pensait vraiment qu’il faut dire à quelqu’un quand ce qu’il fait est bien. Par contre, quand on le remerciait, il ne savait jamais vraiment ce qu’il était censé répondre. Alors il souriait. Et c’est ce qu’il fit lorsque le remerciement franchit les lèvres d’Amanda.

    Et déjà l’actrice repartait sur le sujet de ce roman qui trottait dans la tête de Mr Laurie mais qu’il n’avait pas encore réellement ficelé comme il le désirait pour obtenir un résultat concluant.

    Après le départ du serveur derrière son comptoir, Amanda lança alors un petit pari que l’acteur ne put qu’accepter :


    "Pari tenu : il t’en demandera un avant de venir vers moi, par galanterie. Celle qui perd le pari, car c’est toi qui perdras, bien sûr, invitera l’autre au restaurant un de ces jours !"

    Hugh leva sa tasse de café pour trinquer avec Amanda et sceller ce pacte. Il ne savait pas exactement quel était l’audimat pour "Sanctuary" mais il ne doutait pas que son amie soit reconnue par le serveur. En même temps, l’Anglais espérait aussi qu’il n’y avait pas de fans dans les environs, car là, ç’aurait été fichu directement.
    Le miracle se produit alors. Une illumination qui jaillit, sans doute un peu grâce à l’approbation de son amie. Hugh sortit son calepin et son bic et se mit à noter des mots-clefs à vive allure.


    "Oh, génial ! attends… un roman qui se passerait au début du vingtième siècle ou à la fin du dix-neuvième, où il serait question d’esclavage… et pourquoi pas de disparitions étranges d’esclaves ?"

    L’idée s’amplifiait déjà dans son esprit. Il avait en tête le mobile des enlèvements, le modus operandi d’un serial killer trop amoureux des femmes noires pour les laisser aux autres… ça pouvait donner quelque chose d’époustouflant tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Lun 21 Sep - 20:46

    Malgré ce qu'on pouvait penser d'elle, Amanda était une personne simple, très attachée à ses principes et ses proches. Et il est certain qu'elle était heureuse de croiser Hugh ici, par le plus pur des hasards. Mais le hasard fait souvent bien les choses, et c'est vrai que chacun d'eux avaient besoin d'un peu de temps, car tous les deux étaient plutôt pris ces derniers temps, c'était donc très agréable de pouvoir trouver du temps pour se parler, échanger des nouvelles, rire aussi. De ce côté là, elle savait très bien qu'elle ne serait jamais déçue, il était un comique né. Il suffisait de le voir jouer dans Black Adder ou pour taper dans le plus connu et récent, House. Elle fit alors une mine innocente pour lui répondre.

    « Je préfère laisser le doute planer. Je ne nies pas mais je ne confirme rien, c'est bien plus amusant de te laisser trouver la réponse toi-même. »

    C'est sûr, il était parfois difficile de savoir si la personne qui vous complimente, surtout si c'est quelqu'un de connu, du moins exercant le même métier que vous, est sincère quand il vous dit ce genre de choses. Après tout, il y avait aussi pas mal d'hypocrisie dans le milieu, elle le savait, dieu merci n'avait jamais eu à la subir et préfèrait honnêtement dire à certains qui se croyaient supérieurs ce qu'elle pensait de tout ça.
    Après que le serveur fut reparti, elle sourit et fit une petite grimace avant de rire. Oui elle était connue, mais peut-être pas autant que Hugh le pensait. Le public qui suivait les séries de science-fiction étaient en général moins nombreux que ceux regardant sa série. Oui, la SF était encore pour beaucoup un univers obscur et juste farfelu. Dommage, elle avait toujours regretté qu'on catalogue comme ça une série, parce qu'à bien des points de vue, Stargate était aussi une série comique et dramatique, soulevant des problèmes éthiques sans jouer les moralisateurs
    .

    « Pari tenu, même si je ne miserais pas sur le fait que ce soit finalement moi qui paierais l'addition. On verra bien. »

    Elle trinqua donc avec lui et sourit. C'est sûr, si des fans étaient dans les parages, ca pourrait poser quelques problèmes et la dernière chose à avoir par une journée de grève comme ça, c'était une foule en délire dans un aéroport noir de monde. Elle haussa les sourcils, surprise quand il reprit la parole, changeant totalement de sujet. Elle fit la moue, réfléchissant.

    « Ca pourrait faire un très bon roman c'est vrai. Ca serait marrant que tu viennes sur la série. »

    Elle avait lancé l'idée comme ça, mais il faut bien dire que ça serait pour elle l'occasion d'enfin travailler avec lui, et pour lui le moyen de se décoller unpeu de son rôle de Greg House. Et puis après tout, comme elle était productrice, et que de toute façon les autres adoraient la série, ils ne seraient sûrement pas contre, et ça attirerait peut-être un nouveau public sur la série.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Laurie
    [H]angover & Rock'n Roll

avatar


Messages : 1006
Date d'inscription : 06/09/2009
Date de naissance : 11/06/1959
Age : 58
Localisation : London or Los Angeles
Etat civil : divorcé / célibataire père de trois enfants
Nationalité : britannique


My Career
Current Projects:
Money: 103 154 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Dim 27 Sep - 15:38

    L’air innocent et très naturel qu’afficha Amanda fit sourire Hugh. Comment voulez-vous rester suspicieux, ou même feindre la suspicion, devant un tel visage angélique ? Ce n’était humainement pas possible, tout simplement. Rien que pour les moments où Mrs Tapping faisait ce genre de tête, Mr Laurie aimait faire l’andouille en jouant un rôle face auquel elle devait présenter patte blanche. Ce qu’elle faisait admirablement bien.
    Cependant, face aux paroles d’Am’ qui vinrent clore ce sujet de discussion, l’Anglais se fit boudeur et tenta une simulation d’aiguisage du regard. Toujours dans le même but.


    "Oh, mais ne t’en fais pas pour ça, je trouverai la réponse ! et peut-être plus vite que tu ne le croies… Ou pas."

    Hugh avait l’habitude d’être honnête et sincère. À l’inverse de son personnage culte du moment. En cela, il était plutôt comparable à Paul Slippery, son personnage incapable de cacher quoi que ce soit, mais toujours prompt à expliquer les trucs qui avaient pu être mal interprétés dans ses actes. Ou paroles. C’était une question d’éducation, sans nul doute. L’Anglais avait été élevé dans une famille asse aisée et jamais il n’avait eu de raison de se montrer fourbe ou malhonnête. Et il détestait l’hypocrisie, en outre. Autant de bonnes raisons pour croire ce que disait l’acteur.

    L’Anglais disait donc ce qu’il pensait, sans savoir vraiment s’il surestimait ou non son amie. Pour lui, il était évident qu’elle était connue et qu’elle le méritait amplement.


    "Attends, tu es talentueuse et assez célèbre pour être reconnue dans une cafétéria, même par un serveur couvert de gomina !"

    Quant au sujet du roman, il considéra qu’il fallait garder l’idée dans un coin de sa tête, la graver dans sa mémoire et surtout la conserver précieusement. Si ça faisait son chemin, ce thriller pourrait être génial. Il y avait du potentiel, dans cette histoire et Hugh s’imaginait déjà en train d’écrire ce roman noir, tandis qu’Amanda lui lança l’idée de venir jouer dans la série qu’elle produisait.

    "Chiche? Je passe le prochain casting !"

    Et voilà, deux paris lancés en moins d’une demi-heure. Ça allait vite tout ça et ça promettait du changement. Imaginez un instant Hugh Laurie jouer dans "Sanctuary"… C’était faisable, c’était crédible et il se sentait carrément flatté de la proposition d’Am’.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Lun 2 Nov - 0:04

    Et oui, Amanda avait il est vrai cet air angélique, à qui on donnerait le bon dieu sans confession, mais elle pouvait aussi parfois devenir démoniaque. Comme quand elle décidait de faire planter un collègue en riant ou en cédant elle-même au fou rire. Et durant la décénie qu'à été Stargate, elle n'a jamais pu totaliser avec précision le nombre de fois où l'un d'entre eux avait rit en plein milieu d'une scène ou autre. C'était aussi un peu ça qui lui manquait depuis l'arrêt de la série, même si elle travaillait encore avec pas mal du crew de la production d'alors, mais bon, quand on a un comique du genre RDA sur le plateau, dur parfois de rester toujours pro. Puis Min malgré les apparences était très simple et surtout adorait rire et faire la gamine malgré sa quarantaine assumée. Concédant un sourire amusé à la réponse de Hugh, elle prit une gorgée de son breuvage avant de reposer la tasse.

    C'est sûr, entre Hugh et House, il y avait un fossé, elle connaissait très bien l'homme derrière la canne, et même si sur certains points ils se ressemblaient, elle ne pouvait qu'affirmer que son compatriote britannique était la plupart du temps à l'opposé total de notre cher médecin à la patte cassée. Même si de façon générale, quand on est acteur, on met toujours un peu de soi dans le rôle qu'on endosse. Mais il est vrai aussi que dans le milieu, l'hypocrisie avait monnaie courrante, aussi c'était toujours agréable de pouvoir par moment croiser le chemin de quelqu'un qui ne prenait pas de pincettes pour vous parler et qui reste quelqu'un d'abordable, car après tout, ils ne sont pas si différents de nous, occupant simplement un job qui les mettaient sur le devant de la scène
    .

    « Flatteur va. Mais j't'en prie ne t'arrête pas en si bon chemin. »

    Bah quoi? Se voir lancer des fleurs c'était toujours agréable, surtout par quelqu'un comme lui, même si évidemment elle plaisantait, de voir qu'il pensait celà d'elle était réconfortant et effectivement flatteur. Concernant la participation de Hugh dans un épisode de la série, Min s'en réjouissait déjà d'avance, celui-ci prometterait d'être formidable et elle aurait enfin l'occasion de pouvoir faire plus que de simplement le croiser aux soirées ou dans des aéroports entre deux avions et enfin collaborer avec lui.

    « J'espère bien que tu le feras tiens, je me sentirais vêxée autrement.. »

    Faux, mais c'est vrai qu'elle aurait tout de même été un peu déçue si l'idée de venir le temps d'un épisode rejoindre le casting de Sanctuary ne lui avait au final fait ni chaud ni froid.

    « Je t'enverrais le script en rentrant de Vancouver.. »

    Puisqu'elle aurait le dit script avec elle en rentrant pour l'étudier elle-même avant de le tourner, pour s'assurer qu'il y aurait au moins un rôle qui le tenterait dans le prochain épisode à tourner.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Laurie
    [H]angover & Rock'n Roll

avatar


Messages : 1006
Date d'inscription : 06/09/2009
Date de naissance : 11/06/1959
Age : 58
Localisation : London or Los Angeles
Etat civil : divorcé / célibataire père de trois enfants
Nationalité : britannique


My Career
Current Projects:
Money: 103 154 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Mer 4 Nov - 16:30

    Rah lala… les aéroports avaient leur lot de bonnes choses, eux aussi. À commencer par ces petites cafétérias confortables où il était possible d’être tranquillement installé en compagnie d’une amie, sans que personne ne vienne poser de questions ou déranger son monde. Oui, Hugh aimait les aéroports pour cela, comme il les aimait pour le public qu’on y croisait : un public hétéroclite et certainement plus représentatif de la population que n’importe où ailleurs. Sauf peut-être le public des gares. Enfin, là n’était pas la question, ce qui importait, c’était que le lieu était propice à beaucoup de choses et que cela promettait toujours bien des surprises, mine de rien.

    Mr Laurie songeait que son amie, cette égérie de la science-fiction, n’avait pas à se sentir flattée, car, à peu de choses près, il pensait sincèrement ce qu’il lui avait dit. Cela signifiait bien ce que ça signifiait : quand quelqu’un a du talent, mieux vaut le reconnaître de bonne foi plutôt que de ne pas y croire et finir par se sentir lésé par sa propre perception des autres. Bref, c’était quasiment métaphysique, tout ça.
    Par contre, comme Amanda en demandait encore, l’Anglais dut se rendre à l’évidence : à part des lieux communs et des choses que tout le monde était capable de voir et de dire, il ne pourrait rien d’original dans les compliments… Mieux valait remettre ces flatteries à plus tard, quitte à lancer une sorte de petit jeu sur ce sujet…


    "Tu m’excuseras, Am’, mais je préfère garder le reste pour d’autres fois… Et puis, c’est ton tour, aussi !"

    Et voilà, au tour de Hugh de prendre un air de gamin semi-boudeur. Chaque fois qu’il voyait Mrs Tapping, il y avait de nouveaux projets et de nouvelles idées qui jaillissaient de leur rencontre. Allez savoir pourquoi. Cette fois, il y avait d’abord eu cette illumination au sujet du roman et maintenant, un petit jeu idiot mais sympathique qui allait consister, pour Hugh, à trouver pour chaque rencontre avec son amie, une nouvelle manière de tourner ses pensées pour la complimenter. Bien sûr, s’il venait à jouer dans la série "Sanctuary" avec elle, ça pouvait devenir un peu embêtant pour elle au bout d’un moment, mais bon, c’était une manière comme une autre de s’amuser.

    "Ok, ça me va. Et même si je dois jouer le rôle d’un meuble, je le ferais, juste pour te prouver que je tiens parole…"

    L’acteur britannique ponctua ses paroles en buvant une autre gorgée de café.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Jeu 5 Nov - 13:00

    Il est vrai qu'il était agréable pour une fois de pouvoir rester tranquillement attablée avec Hugh sans que celà tourne à l'émeute. C'était peut-être un brin éxagéré mais les aéroports offraient pour certains un anonymat non négligeable quand on voulait éviter d'avoir à se faire interrompre toutes les trois secondes. Puis comme dit, il y avait là un éventail de gens totalement hétéroclytes, de la famille qui va en vacances au conjoint qui part rejoindre sa moitié vivant loin de lui, de l'homme d'affaires speedé à la vieille dame profitant de sa retraite pour découvrir le monde. Fascinant tout ça, mais contrairement à son voisin, elle préférait tout de même le confort douillet de son chez elle, car même si la technologie faisait des prouesses, elle trouvait qu'il faisait toujours un peu trop frais dans ces énormes halls asseptisés.

    Pour certains, reconnaître le talent des autres était une montagne à escalader en soi. Ca ne voulait tout simplement pas sortir, comme s'ils succomberaient, raides morts, d'avoir oser complimenter quelqu'un d'autre qu'eux. Elle en avait déjà croisé des gens pareils, et autant dire qu'à l'avenir et si ça lui était possible, son chemin ne recroiserait pas les leurs. Mais pour la plupart de ses connaissances dans le domaine du divertissement et du show-bizz, elle n'avait aucune bête noire à éviter à tout prix, enfin dans ceux qu'elle connaissait plus que de vue
    .

    « Ah oui tu as raison.... Que dire, que dire... », posant son index sur son menton, faisant mine de réfléchir. « Tu es incroyablement séduisant, tu as un sens de la justesse qui m'épateras toujours. C'est un bon début non? »

    Arborant un sourire franc elle rit, mais celà ne voulait pas dire qu'elle ne pensait pas un traitre mot de ce qu'elle venait de dire. Au contraire. C'est vrai qu'il possédait ce charme typiquement british, sans parler de ce côté mature donné par ses cheveux poivre et sel (non sans lui rapeller quelqu'un dont je tairais ici le nom...), et surtout comme dit, une justesse d'interprétation dans tous ces rôles qui l'avait toujours rendue admirative.
    Elle ignorait qu'à chacune de leurs petites entrevues Mr Laurie repartait avec des idées pleins la tête. Serait-elle une sorte de muse? Non, peu probable, mais qui sait. Celà tenait peut-être simplement du fait qu'elle même avait une imagination prolixe et débordante. Il est vrai aussi que s'il venait à travailler sur sa série, ce petit jeu pourrait vite dégénéré, mais ce n'était pas réellement comme si celà la dérangerait, vu l'ambiance habituelle du plateau.


    « Je ne crois pas que tu auras besoin d'en arriver là je te rassure. », confia-t-elle en riant, essayant de s'imaginer Hugh jouant le rôle d'un meuble.

    Prenant un autre bout de sa viennoiserie, elle jeta un coup d'oeil alentours. Toujours personne à l'horizon qui les auraient reconnus. Tant mieux, ils pourraient donc continuer leur conversation sans être dérangés. A moins que...
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Laurie
    [H]angover & Rock'n Roll

avatar


Messages : 1006
Date d'inscription : 06/09/2009
Date de naissance : 11/06/1959
Age : 58
Localisation : London or Los Angeles
Etat civil : divorcé / célibataire père de trois enfants
Nationalité : britannique


My Career
Current Projects:
Money: 103 154 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Mer 11 Nov - 20:57

    Au train où allaient les choses, Hugh et Amanda allaient rester là, à l’aéroport, à attendre que se passe je ne sais quoi, pendant encore un bon moment. Oh, ce n’était pas pour déplaire à l’Anglais qui appréciait les lieux et la dame en compagnie de laquelle il se trouvait actuellement… mais s’il avait dû choisir un endroit où passer l’après-midi avec Mrs Tapping, Mr Laurie aurait opté pour un pub plus confortable, un de ces pubs où il est possible de se poser un moment pour revivre le passé ou refaire le monde en toute amitié.

    Enfin, la situation était différente et il fallait s’en contenter. En tout cas, Hugh songeait qu’il fallait profiter du moment qu’il partageait avec Amanda et passer du bon temps tout en l’aidant à patienter après son vol.
    Pour le moment, comme ils en étaient à se complimenter, Hugh préféra lever un sourcil en entendant ce que disait Amanda. Bien sûr, c’était flatteur de constater que ces paroles-là sortaient de cette bouche-là… mais c’était aussi un peu gênant.


    "C’est un trop bon début, Am’ ! après ça, que veux-tu que je dise, moi ? Tu vas me faire rougir !"

    C’est vrai, quoi, on peut aimer que les gens nous apprécient, mais de là à entendre des compliments aussi flatteurs, il y avait une marge… et Hugh n’aimait pas trop recevoir des fleurs. Même s’il les méritait. En réalité, il n’avait jamais rien fait pour devenir une icône de la séduction ou Dieu sait quoi d’autre… alors, c’était toujours un peu étonnant de constater ce que les autres pensaient de lui. Bien sûr, ça aurait été tout à fait différent s’il était du genre à passer du temps tous les matins et tous les soirs à se bichonner devant la glace, comme une femme peut passer des heures à le faire… Mais bon… ça, ce n’était pas lui.

    Selon toute apparence, Amanda était contente à l’idée que Hugh puisse passer le prochain casting pour sa série. En soi, c’était compréhensible, on aimait bien, en règle générale, travailler avec des gens que l’on appréciait… D’ailleurs, Mr Laurie était certain qu’il aurait aimé que House puisse avoir un jour une patiente dont le visage était celui d’Amanda Tapping.


    "Oh, mais pas question d’avoir un traitement de faveur ! je fais très bien les chaises et les canapés, tu sais !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Sam 28 Nov - 15:16

    Tromper l'ennui en pareille compagnie n'était pas chose commune et il est vrai qu'elle comptait en profiter jusqu'au bout, à moins qu'il ai autre chose à faire évidemment, ce qui ne semblait pas être le cas, du moins pour l'instant. Il est vrai qu'il était tout de même plus chaleureux de mettre à profit ce genre de moments dans un lieu approprié, comme un pub ou un endroit moins bruyant et agité. Mais les circonstances ne s'y prettaient pas et il fallit s'y accomoder.
    Min vit bien que son éloge aussi brève soit-elle de ses qualités semblait gêné quelque peu son collègue britannique, ce qui la fit sourire, surtout en l'entende ensuite se plaindre de ne plus avoir rien à dire à son sujet après de telles dithyrambes. Elle rit et posa son menton sur la paume de ses mains, jointes devant elle à présent
    .

    « J'aimerais bien voir ça tiens. », parlant évidemment du fait de le voir rougir devant elle.

    Elle se doutait bien qu'il n'avait jamais cherché à devenir cette icone de la télé, car elle connaissait ses anciens rôles, et il faut bien dire que la différence entre le Hugh d'alors et celui de nos jours pouvait se définir par un mot: abysse. Mais elle non plus n'avait pas réellement pu imaginer l'impact que le rôle de Samantha allait avoir sur son image. Car oui elle était une scientifique de larmée, mais aux yeux du public masculin de la série, une femme forte et attirante, à des lieux de l'image qu'Amanda avait alors d'elle-même. Ce qui était toujours le cas aujourd'hui, même si il fallait l'admettre, avec son rôle de Magnus, elle avait gagné un nouveau registre, les costumes étant souvent plus sexy que l'uniforme qu'elle portait à longueur d'épisodes dans le passé. Une choix voulu, mais pas toujours pleinement assumé. Mais c'est ça l'industrie du divertissement.
    Contente? Ca oui elle l'était à l'idée qu'il puisse figuré au casting d'un des prochain épisode de Sanctuary. Car non seulement celà serait une occasion en or pour eux d'enfin travailler ensemble, mais aussi d'approfondir leur amitié par la même occasion et bien sûr en profiter pour rire et faire les pitres. Ca promettait une ambiance du tonnerre sur le plateau, mais ça ne changerait pas tant que ça au final, puisque bien souvent les fous rires résonnaient entre deux prises
    .

    « J'en prends note, canapé et chaise. Mais ne t'en fais pas pour le traitement de faveur, tout le monde est traité pareil sur le plateau, figurants comme acteurs confirmés. », lui assura-t-elle.

    C'était une famille, comme sur le tournage de Stargate, puisqu'elle était quasiment ou presque réunie sur ce tournage là. Damian, Peter, Christopher et j'en passe. C'était aussi pour ça qu'elle s'était de suite lancée à corps perdu dans l'aventure, pour avoir la joie et le plaisir de continuer de travailler avec ces personnes qu'elle connaissait si bien. Surtout que celà autait aussi pas mal de tensions et de stress car on savait déjà comment tout se passait, une mécanique bien huilée.


    « Et sinon, de ton côté avec Lisa, ça en est où? »

    Elle ne voulait pas être indiscrète, ou ce mêler de ce qui ne la regardait pas, mais étant amie avec les deux, forcément Lisa lui avait parlé de ce qui s'était passé entre eux, et elle voulait simplement savoir ce qu'il en était comme depuis Lisa ne lui avait plus rien dit. Elle voulait simplement savoir si chacun avait trouvé enfin quelqu'un, qu'ils soient heureux quoi, en aucun cas pour remuer le couteau dans la plaie le cas échéant.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Laurie
    [H]angover & Rock'n Roll

avatar


Messages : 1006
Date d'inscription : 06/09/2009
Date de naissance : 11/06/1959
Age : 58
Localisation : London or Los Angeles
Etat civil : divorcé / célibataire père de trois enfants
Nationalité : britannique


My Career
Current Projects:
Money: 103 154 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Dim 6 Déc - 17:37

    Rester là avec Amanda, à discuter de tout et de rien, c’était quelque chose de plutôt sympathique. D’abord parce que c’était justement Amanda Tapping, ensuite parce que discuter avec elle était toujours intéressant à plusieurs niveaux. Hugh était en totale confiance avec son amie, après tout, cela faisait pas mal de temps qu’ils se connaissaient et se côtoyaient. Leur amitié était une base solide et un appui bienvenu par moments. L’actrice avait de l’humour et elle était souvent partante pour les rencontres fortuites et riches. C’était parfait.
    Seulement voilà, si Mr Laurie aimait qu’on lui témoignât de la sympathie, il avait quelques problèmes quand on le complimentait. C’était épidermique : il avait toujours eu tendance à se considérer un peu comme un parvenu dans le milieu des tournages. Après tout, il était arrivé là-dedans un peu par hasard, après des études en anthropologie… Et souvent, il ne se sentait pas à la hauteur d’autres acteurs qui, eux, avaient étudié les arts de la scène autrement qu’un loisir. En somme, l’homme pensait souvent ne pas mériter les compliments qu’on lui faisait.


    "Tu sais comment ça se passe, ces choses-là… Et quand une femme de ton talent me sort de tels propos, j’ai l’impression d’être un lombric qui discute avec une étoile !"

    Hugh avait repris une image très parlante et qui lui semblait très juste pour expliquer au mieux ce qu’il ressentait. Cette tendance à se croire toujours moins bien, moins talentueux que les autres avait gagné en force depuis son divorce et il était évident que la confiance du Britannique en lui-même en avait pris un coup. Ce qui était logique, soit dit en passant.

    L’acteur avait beau plaisanter, il n’en était pas moins heureux que Mrs Tapping lui soit aussi favorable pour un rôle dans sa série. Oh, bien sûr, il ne comptait pas passer le casting pour un grand rôle récurrent dans les épisodes à venir, mais il y avait moyen de bien s’amuser tout en faisant de son mieux pour intégrer tout à fait un personnage dans Sanctuary. Il était également ravi d’entendre Am’ lui dire que tous les acteurs, quelle que soit l’importance de leur rôle, bénéficiaient du même traitement. Pas de faveur dans le lot. C’était quelque chose de génial aux yeux de l’homme qui sourit à ces paroles.


    "Alors c’est parfait ! Je ferais le canapé le plus heureux du monde !"

    La boutade en resta là. Hugh savait très bien qu’il n’aurait pas à jouer le rôle d’un homme qui passe dans la rue ou d’un mendiant à qui les personnages principaux donneraient une pièce. Il avait déjà fait ses preuves à l’écran et décrocher des contrats était beaucoup plus facile depuis qu’il était connu grâce à House dans le monde entier, ou presque.

    Mais voilà que Mrs Tapping lui posa une autre question, qui n’avait strictement rien à voir avec les tournages et le monde des paillettes… Une question tout à fait personnelle qui poussa Hugh à fermer les yeux un court instant, un instant durant lequel il vit précisément chaque trait du visage de Lisa Edelstein se dessiner dans son esprit.


    "Lisa… Eh bien, c’est encore un peu difficile pour moi… Je ne suis pas sûr de vouloir déjà m’engager dans quelque chose de sérieux avec elle. Je l’aime bien, mais tu sais, depuis Jo, ce n’est pas vraiment la joie et j’ai un peu peur de ce qui pourrait arriver…"

    Le ton était sincère, le regard franc. Et l’homme, en effet, avait beau apprécier sa collègue de la série House, il n’était pas certain d’être prêt. Il l’aimait bien, mais était-ce suffisant ? Jusqu’ici, il n’en savait rien… et il ne savait pas non plus si la belle Edelstein était prête à attendre qu’il se décide.

    "J’ai l’impression d’être un ado timide qui n’ose pas faire le pas. C’est ridicule, mais c’est comme ça…
    Et toi, raconte un peu comment ça se passe…"


    Ce n’était pas pour éviter la conversation, mais il préférait savoir aussi où les choses en étaient pour Amanda. Pas pour faire donnant donnant, mais parce qu’il s’intéressait aussi à ce que ses amis vivaient. Simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Jeu 10 Déc - 23:59

    C'était le moins que l'on puisse dire, sympathique de pouvoir passer un peu de temps avec un ami tel que Hugh qui rendait tout de suite l'attente beaucoup plus supportable pour elle. Mais surtout parce qu'elle savait qu'elle n'avait pas à devoir trop faire d'efforts, ils s'entendaient bien, depuis le temps qu'ils se voyaient sans cesse entre premières et autres occasions. Puis chacun savait parfaitement pouvoir compter sur l'autre dans quelques circonstances que ce soit. Et ça, c'était une chose qui n'avait pas de prix. Puis en plus il avait un humour formidable, que demander de plus?

    « Tu te déprécies trop tu sais, et je n'ai rien d'une étoile. Tu as du talent, ça justifie tous les compliments qu'on peut te faire. »

    Elle lui tapota la main en souriant. Elle se doutait qu'il traversait mine de rien une mauvaise passe du point de vue personnel, parce que professionnellement parlant, tout allait bien, avec le succès interplanétaire de House, il pouvait même se faire de vieux os et ne plus travailler. Mais bon, cette phase de remise en cause finirait par repartir, elle en était certaine et dans le cas contraire, elle ferait comme pour Kate, elle s'improviserait coach, à la Marines, et lui botterait les fesses pour faire en sorte que ça s'arrange.

    Refuser de voir Hugh faire une apparition dans sa série? Non, elle n'était pas devenue folle, car ça créerait un buzz, ça en élargirait peut-être du coup par la même occasion le public de la série et puis surtout ça leur offrait une chance inestimable de pouvoir jouer aux côtés l'un de l'autre. Plaisir non négligeable pour elle, même si évidemment elle adorait jouer avec Ryan et Robin, et bien sûr son complice de longues années dans l'aventure Stargate, Christopher.
    Elle rit à sa réplique. Evidemment il ne jouerait pas un canapé, mais elle pensait d'ores et déjà à un rôle pour lui, un agent tortionnaire de la Cabale lui sierrait à ravir. Le genre totalement barge, cynique et surtout dénué de tout sentiments. Tient, ça lui rapellait vaguement quelqu'un? Non, aucun rapport avec Grégory House en fait, car même s'il était tout aussi arrogant et cynique, House lui éprouvait tout de même des sentiments ne lui en déplaise. Bref!

    Elle remarqua en effet qu'il n'était pas tout à fait à l'aise quand au fait qu'elle lui demande où en était sa relation avec Lisa. Elle ne voulait en aucun cas le mettre dans un tel état, mais elle s'inquiétait, autant pour l'un que pour l'autre, puisqu'elle était amie avec chacun d'entre eux, et c'était presqu'elle sentait bien qu'il lui fallait comme on dit, remonter en selle rapidement, pas forcément s'engager de suite sur du très long terme, mais au moins donner sa chance à Lisa, puisqu'après tout, elle aussi avait connu quelques déconvenues sentimentales. Elle se doutait qu'il devait être anéantit par son divorce, et en proie à tout un tas de questions dont n'importe qui se passerait bien de se poser. Mais encore une fois, elle se mit à se dire qu'on réflechissait souvent bien trop au futur et qu'on ne donnait pas sa chance au présent. Elle fit une moue puis reprit la parole
    .

    « Ecoutes, je te parle en connaissance de cause. Après mon divorce, j'ai douté horriblement de moi. J'ai la quarantaine passé, une petite fille merveilleuse mais une carrière qui ne m'offre pas la chance de pouvoir trouver quelqu'un qui accepte ce train de vie et surtout mon âge...Je sais je ne suis pas si vieille mais admettons-le, les jeunes stars d'aujourd'hui, je ne cadre pas dans le moule. Je l'ai accepté,ca n'a pas été simple mais je me suis relevé. C'est naturel que tu ai peur, mais dis-moi, vous êtes bien deux adultes consentants? Je connais Lisa et même si elle a une profonde affection pour toi, je crois qu'elle aussi a d'abord besoin de profiter un peu de ce qui pourrait se passer avant d'envisager de s'engager, alors ne fait pas l'erreur de trop penser à l'avenir et profite de ce que tu as maintenant. Tu mérites d'être heureux. »

    Elle lui sourit puis le perdit un peu, celui-ci se changeant en grimace quand il lui retourna la question. Ce n'était pas parce qu'elle ne voulait pas répondre, mais plus en fait parce qu'elle-même n'était pas réellement certaine de ce qu'elle vivait en ce moment.

    « Pour être parfaitement honnête avec toi, je crois que j'ai quelqu'un, on a pas réellement encore parlé de ça. Justement on se laisse porter par le moment et je dois dire que c'est très agréable. »

    Ironie du sort, mais justement, elle était avec un ex à Lisa, et un collègue de travail à elle, enfin ex, puisque Atlantis s'était terminée après la saison 5. A son grand regret d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Laurie
    [H]angover & Rock'n Roll

avatar


Messages : 1006
Date d'inscription : 06/09/2009
Date de naissance : 11/06/1959
Age : 58
Localisation : London or Los Angeles
Etat civil : divorcé / célibataire père de trois enfants
Nationalité : britannique


My Career
Current Projects:
Money: 103 154 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Dim 13 Déc - 20:55

    Comment cela était-il possible ? Hugh Laurie n’avait jamais vraiment cherché à percer dans le monde des images animées… Puis, il avait eu ce rôle dans "Maybe Baby" et était devenu une véritable coqueluche des Britanniques… ce qui lui avait ouvert la voie vers la série "House M.D.", le transportant jusqu’au succès que l’on sait. Un succès qui allait de pair avec pas mal de changements. Pourtant, il avait choisi d’accepter le défi et de faire de son mieux pour incarner ce médecin revêche et attachant. Et il avait aussi accepté dernièrement de réaliser lui-même un épisode… ce qu’il avait refusé de faire jusqu’à présent. Il avait fallu que sa vie changeât du tout au tout pour qu’il changeât d’avis.

    Méritait-il vraiment les compliments qu’on lui faisait ? Il n’en était pas si sûr. C’était avant tout un concours de circonstances et de la chance, rien de plus. Enfin, si, quelques efforts, tout de même. Mais pas de quoi en fouetter un chat, songeait le Britannique. Il haussa les épaules en réponse aux paroles d’Amanda et reprit une bouchée de sa viennoiserie, comme pour éviter d’avoir à parler encore à ce sujet en se protégeant par une bouche pleine de pâtisserie sucrée.

    Et comme Mrs Tapping lui tapotait la main, Mr Laurie secoua doucement la tête. Il savait que son amie ne le laisserait jamais tomber, mais il avait aussi besoin de pouvoir faire le point. Sa carrière valait-elle vraiment la peine de perdre son épouse ? d’être éloigné si souvent de ses enfants ? C’était encore une de ces grandes questions auxquelles il fallait trouver soi-même les réponses, en vivant sa vie et en essayant de bien faire. Que pouvait-on faire d’autre ? Éviter que tout n’empire, ce n’était déjà pas facile tous les jours, mais bon sang, Hugh aurait donné beaucoup pour pouvoir emmener ses enfants en randonnée à vélo ou dans un parc d’attractions où il aurait eu tout le loisir de les voir s’amuser et être heureux, même si ce n’était que temporaire.
    Une main amie posée sur la sienne, ça le réconfortait assez pour n’avoir pas à chercher d’esquive. Amanda était capable d’entendre beaucoup de choses, même si Hugh n’était pas prêt à parler de toutes ces choses qui le tiraillaient. Et puis, elle pouvait non seulement entendre, mais aussi écouter et comprendre. C’était ce qui faisait d’elle une excellente amie.

    Alors il avait, à sa demande, parlé de Lisa Edelstein et de ce qui avançait lentement entre elle et lui. Et Amanda, délicate et subtile, avait parlé de sa propre expérience, ce qui ne pouvait que faire réfléchir l’acteur. Lui aussi avait divorcé, lui aussi avait des enfants qui étaient tout pour lui et lui aussi ne correspondait pas à l’image qu’on se fait des stars : jeunes et jolies.
    Les mots de son amie résonnaient en lui comme autant d’invitations à agir, même sans véritable engagement dans un premier temps. Il est vrai qu’on n’était plus à l’époque du "Rien avant le mariage !" depuis un certain temps déjà…


    "Tu as sans doute raison, Am’… On en est encore aux repas romantiques dans des petits restaurants sympa, mais peut-être qu’il est temps que je la raccompagne chez elle pour prendre un dernier verre… et plus car affinités…"

    Et si ce n’était pas pour lui, il devait le faire pour elle. Lisa Edelstein, l’amie de tournage, présente depuis des années à ses côtés. L’amie qui l’avait toujours soutenu et l’avait aidé à se relever petit à petit quand les choses avaient mal tourné. Au fond, peut-être qu’elle était déjà plus qu’une amie depuis le début…
    L’homme sourit et regarda le visage de son interlocutrice en affichant des yeux un peu rieurs.


    "Quand je pense que je suis le premier à conseiller de profiter pleinement du présent et que je reste cantonné dans un stoïcisme crétin ! Heureusement que t’es là pour retirer mes œillères !"

    La métaphore équestre s’arrêtait là, mais elle n’en était pas moins véridique.
    Quant à l’histoire d’Amanda, pour le moment, eh bien il semblait qu’elle suivait le conseil qu’elle venait de donner à Hugh et qu’elle profitait de la vie, au jour le jour, sans avoir à s’inquiéter trop du lendemain. Cependant, le ton de sa voix et ses paroles ne laissaient pas de place au doute : Mrs Tapping croyait avoir quelqu’un, mais n’avait aucune certitude à ce sujet. N’était-ce pas justement ça qui était difficile à vivre ? Cela dit, elle insistait plutôt bien sur le côté agréable de l’affaire. Et c’était cela qui restait le plus important pour le moment.


    "Se laisser porter… Oui, c’est une façon de faire… mais ça te suffit ? Tu ne veux pas plus ? Enfin, je veux dire, tu te satisfais de ce que tu as, mais tu n’as pas envie d’aller plus loin avec lui ?"

    Question indiscrète. Mais ils étaient entre amis assez proches. Alors, cela ne devrait pas trop déranger Am’… Ce n’était pas comme si Hugh lui avait demandé des choses intimes ou hyper personnelles, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Jeu 14 Jan - 11:21

    Parfois, il se passait des choses sans qu'on sache pourquoi, ou encore comment. Elles arrivaient et voilà. Hugh n'avait pas courru après une carrière d'acteur, et c'est bien pour ça qu'aux yeux d'Amanda, en un sens, il méritait réellement ses compliments puisqu'il n'avait pas choisit de faire ça, il avait donc un peu plus de mérite selon elle que ceux qui dès le plus jeune âge on fait ce choix là et prit des cours et tout ça.
    Faire le point quand on est à un tournant majeur de sa vie, ce n'était pas chose aisée. On se pose énormément de questions, on se repasse le film de notre vie, tout ce qui s'y est passé, les bons et les mauvais moments, de quoi parfois vous filer le tournis. Et c'est précisement dans ses moments là qu'on pouvait compter sur ses amis pour surmonter cette mauvaise passe. Amanda savait écouter c'est vrai, et aussi rassurer. Trouver les bons mots. Un talent comme un autre en fait, mais plus difficile à cultiver qu'un autre, car parfois des paroles pouvaient être mal interprétées et du coup tout empirait alors qu'à la base on voulait aider.

    Ecoutant donc Hugh lui faire état de ce qui se passait entre Lisa et lui, elle sourit, se retrouvant tellement dans ce qu'il traversait pour le moment. Son divorce n'avait pas été une partie de plaisir, mais elle se consolait en se disant que c'était mieux pour tout le monde. Elle avait encore des sentiments pour son ex, pas aussi grands qu'avant bien sûr, mais il restait le père de sa fille, l'homme avec qui elle avait partagé sa vie durant des années. On ne tire pas un trait sur ça comme on tourne une page d'un magazine
    .

    « J'ai raison, et tu le sais. Mais c'est comme toujours bien plus facile à dire qu'à faire, parce qu'on a peur, c'est con à dire mais c'est vrai. C'est bien connu cette politique du faites ce que je dis et pas ce que je fais. Mon grand, tu l'inviteras pour ce dernier verre quand tu seras prêt, tu ne t'en rendra même pas compte tu verras. Et les amis c'est fait pour ça non? T'aider à y voir plus clair et de temps à autre te filer un bon coup de pied là où il faut pour avancer. »

    Dit-elle en souriant. Elle plaisantait, mais pas totalement. C'est vrai qu'on voyait alors dans ses amis lesquels tenaient réellement à vous, suffisament pour vous forcer à agir, à vous remuer pour quelque chose qui comptait pour vous. Quant à elle, c'était encore différent. En fait non, mais quand même. Parce que contrairement à Hugh et Lisa, pour elle, rien n'était déjà sur les rails. Elle réfléchit un instant à ce qu'il venait de lui dire. Est-ce que celà lui suffisait? Se contentait-elle de ça ou voulait-elle plus? Elle n'en savait trop rien en fait, bien sûr qu'elle voudrait que ça soit sérieux, mais vu que rien n'avait été établit entre eux.

    « Bien sûr que j'aimerais que ça aille plus loin, tu me connais les histoires sans lendemain c'est pas mon truc, mais je n'ai pas envie de tout gâcher en le forçant à devoir s'investir de suite. Il a divorcé aussi, il a trois enfants, alors je crois que pour le moment, on est tous les deux heureux comme ça, ca aboutira sans doute quelque part mais pour le moment je préfère ça que de me retrouver seule le soir tu vois ce que je veux dire. »

    Elle esquissa un faible sourire puis prit son café, terminant celui-ci avant d'en finir avec le reste de son croissant. Elle n'avait pas peur de parler de tout ça, ni de gêne de se confier comme ça, mais à vrai dire, elle n'avait pas réfléchit à ça, et pas sans raison, c'était peut-être aussi pour se protéger, se dire qu'elle ne ressentait rien (même si c'était le contraire) elle n'en patirait pas si jamais ça devait se finir mal. Comme dit si bien le proverbe, chat échaudé craint l'eau froide. Quand on a été blessé une fois, on cherche souvent à éviter une nouvelle blessure pour ne plus avoir à revivre ça.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Laurie
    [H]angover & Rock'n Roll

avatar


Messages : 1006
Date d'inscription : 06/09/2009
Date de naissance : 11/06/1959
Age : 58
Localisation : London or Los Angeles
Etat civil : divorcé / célibataire père de trois enfants
Nationalité : britannique


My Career
Current Projects:
Money: 103 154 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Dim 31 Jan - 22:45

    Le temps passé dans cette cafétéria, en face à face avec Amanda commençait à faire son chemin dans l’esprit du Britannique. Le hasard avait voulu cette rencontre et ils en étaient à présent à parler de leurs histoires de cœur respectives. Un sujet universel, mais pas toujours joyeux. Hugh avait beau faire son possible, il se posait trop de questions, beaucoup trop, même, à en croire les paroles de Mrs Tapping. Ce n’était pas comme s’il faisait ses premiers pas là-dedans, mais le célibat perdu et retrouvé, cela faisait déjà beaucoup. Alors, quand il se disait qu’il risquait de le perdre à nouveau, sans avoir vraiment de certitude pour la suite, ça devenait carrément déprimant.
    Mr Laurie était sujet à la dépression. Ça lui venait très facilement. Il ne suffisait pas de grand-chose, mais ça durait longtemps. La première fois, c’était à cause de sa vie familiale, ensuite, c’était devenu récurrent et beaucoup plus intense aussi. Dans ces cas-là, croyez-le, l’amitié des autres vaut tout l’or du monde.

    Lisa Edelstein… oui, il avait appris à connaître et à apprécier cette femme. De plus en plus au fil du temps. De collègue elle était devenue une amie et maintenant, Hugh voulait plus que cela. Mais il y avait toujours ce doute au fond de lui. Et ça, c’était l’obstacle par excellence. Le doute était capable de tout détruire, tant l’espoir que la réalité. Ça pouvait faire s’effondrer un monde d’un simple claquement de doigts…
    Amanda parla alors de ce à quoi servaient les amis dans ces cas-là. Et Hugh savait à quel point ce qu’elle disait était véridique. Il n’y avait pas photo là-dessus, Am’ avait raison. Et pas qu’un peu. Mais le doute était ancré en lui et là, c’était une toute autre affaire.


    "Je pense que j’ai besoin de plus qu’un coup de pied au cul… Tu sais, c’est l’éternel conflit entre la conscience et l’instinct… Tu as envie de quelque chose, mais tu ne sais pas exactement si c’est vraiment bon pour toi… Peut-être que ça te rendra encore plus mal…
    Et puis… Lisa est une femme bien, je n’ai pas envie qu’elle souffre à cause de moi."


    Et boum. Il retombait dans son auto-reproche. Un mécanisme que son psy avait démonté plus d’une fois, mais qui revenait toujours à la charge. Car oui, Hugh se sentait responsable de son propre malheur. De celui de son ex-femme. De celui de ses enfants. Alors, il ne tenait pas à ajouter celui de Lisa à une liste déjà longue. Un couple, c’était un engagement. Et si on voulait que ça tienne le coup, il valait mieux que tout soit mûrement réfléchi avant de se lancer. Même si parfois on se brûle les ailes à voler trop près du soleil…

    La situation d’Amanda, sans être pareille à la sienne, comportait tout de même des similitudes. L’Anglais se retrouva un peu dans ce qu’elle disait. Peut-être était-ce ce genre d’attitude qu’il devrait adopter, elle avait encore raison…


    "… Je vois très bien ce que tu veux dire… et j’ai l’impression que tu franchis le cap que je n’arrive pas à passer. Tu vas de l’avant et tu te jettes à bras ouverts dans la vie… et lui aussi, mine de rien. Faudra un jour que j’essaye ta recette, on ne sait jamais…"

    Il leva sa tasse pour boire le reste de son café. Finalement, il savait de moins en moins comment réagir, comment aborder tout ce qui se passait dans sa tête. Ce n’était décidément pas simple tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Lun 1 Fév - 15:09

    Elle comprenait bien qu'il se sente aussi mal, après tout, même si le succès était au rendez-vous avec sa série, ça ne voulait pas dire que lui allait bien. Et Amanda savait aussi que son ami était sujet à la déprime facile. Elle savait donc qu'il aurait besoin de toute l'aide et le soutien qu'on pourrait lui donner. Elle regretta même de devoir partir comme ça plutôt que de pouvoir l'aider comme elle le voudrait, mais bon, parfois il y avait des choses qu'on ne pouvait pas décalées et sa réunion en faisait partie, mais elle garderait le contact et s'assurerait aussi qu'il ne reste pas seul dans cette passe.

    « Je sais que tu ne veux blesser personne dans cette histoire mais Hugh, demande toi une seule seconde ce qui te fera le plus de mal? Te demander le restant de ta vie ce qui aurait pu arrivé ou tenter ta chance, vivre de bons moments autant que ça durera et si ça ne marche pas, pouvoir quand même avoir de bons souvenirs à deux? Je sais combien tu peux te demander si ça en vaut la peine, mais... je parle en connaissance de cause, tout ça en vaut la peine, parce que la vie continue, "the show must go on" comme on dit. Tu sais que je t'adore mon grand, mais si tu continue comme ça, tu toucheras le fond, et ça me ferait mal. Je ne dis pas que c'est facile. Mais pour une fois, une seule fois, prend ce risque, saute dans le vide sans parachute et tu verras, tu te sentiras vivant comme jamais. »

    La métaphore n'était pas éxagérée. Elle le savait, c'est ce qu'elle-même était en train de vivre de son côté. Elle s'était elle aussi posé un tas de questions, certaines métaphysiques mêmes, mais aucune des réponses qu'elle avait reçu ne l'avait rassurée, aussi elle avait décidé que puisque de toute manière, elle igorait ce qu'elle devait faire, autant sauter dans le vide et advienne que pourra. Au moins elle ne se rongera pas les sangs plus tard en se disant qu'elle n'avait rien fait.
    Hugh s'en voulait tout seul. Ce n'était pas la première fois, mais à présent que l'échéance de son vol approchait, elle voulait être sûre qu'il comprenne qu'il devait arrêter ceci. Aussi elle le força à le regarder après qu'il eu vider son café, lui tenant le menton entre le pouce et le reste de ses doigts, prenant un regard doux mais qui laissait aussi voir son sérieux.


    « Hugh, dans un couple on est deux. Ce qui c'est passé avec Jo, ce n'est pas que ta faute, avec tes enfants aussi. Tu restes un père formidable et un homme qui vaut bien mieux que beaucoup de types qui arpentent cette terre. Tu as de mereveilleuses qualités, tu es drôle, généreux, passioné, dévoué, attentionné et séduisant. Mais je te préviens, si quand je reviens, je te trouves encore à déprimer, tu vas m'avoir sur le dos et tu sais combien je peux être quand j'ai décidé quelque chose. Tu n'as rien fait de mal, tu as le droit au bonheur alors arrêtes de te saborder tout seul et pour une fois, profites de ta vie. Carpe diem. »

    Elle conclua sa tirade sur le proverbe le plus communément énoncé pour dire de profiter de la vie, comme elle est sans se soucier du lendemain. Précisement ce qu'il avait désespérement de faire en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Laurie
    [H]angover & Rock'n Roll

avatar


Messages : 1006
Date d'inscription : 06/09/2009
Date de naissance : 11/06/1959
Age : 58
Localisation : London or Los Angeles
Etat civil : divorcé / célibataire père de trois enfants
Nationalité : britannique


My Career
Current Projects:
Money: 103 154 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Sam 6 Fév - 13:34

    Comment en étaient-ils arrivés là ? Hugh avait plutôt été content de croiser Amanda par hasard, c’était un de ces fameux moments bénis où vous pouvez être certain de vous sentir à l’aise avec quelqu’un… mais voilà qu’il se plaignait… Lui qui détestait ce genre d’attitudes avait soudain l’impression de ne plus être que comme cela.
    Tourner la page n’est pas chose facile, évidemment, mais vient un moment où il faut s’y résoudre, un moment où il faut pardonner à l’autre pour pouvoir avancer… car vivre avec ça sur le cœur, c’était comme essayer d’avancer, mais avec deux boulets de fonte attachés à chaque cheville.

    Mr Laurie savait bien qu’il allait devoir se reprendre et arrêter de broyer du noir en remuant le passé. Oh, ce n’était pas un changement aisé à mettre en œuvre… il fait tellement bon là où l’on peut se plaindre un peu… mais finalement, cela devenait lourd. Très lourd. Bien trop lourd. S’il devait continuer à vivre avec cette espèce de vide en lui, il valait mieux s’y faire…
    Et Amanda avait les mots qu’il fallait. Des mots de vérité, des mots d’amitié… et surtout des mots pour le secouer. Car en démontrant l’absurdité d’un comportement au principal concerné, Mrs Tapping était en train de mettre en place un mécanisme intérieur pour lequel il ne manquerait bientôt plus que l’impulsion, le premier moteur immobile (ou pas) qui relancerait la vie en lui. Mais pour le moment, tout cela était encore inconscient. Hugh se posait des questions, il pesait le pour et le contre, et les paroles d’Amanda lui firent penser à des conseils de metteur en scène. Prendre des risques… il était peut-être grand temps, en effet…


    "Je sais que tu as raison, Am’… Il me faut encore un peu de temps, pas beaucoup, je pense, mais ça va venir… "

    Le temps… n’était-ce pas justement ce qui jouait le plus grand rôle depuis toujours ? Il avait fallu du temps pour être quelqu’un de bien, il en avait fallu pour fonder une famille, encore un peu plus pour la carrière et de moins en moins pour cette famille… et maintenant, le temps n’avait certainement pas suspendu son vol, loin de là, il filait à toute vitesse, semblant désirer finir vite fait son boulot… Le temps pouvait être un allié, mais à trop le regarder passer, il devenait un peu le contraire.

    Amanda lui prit alors le menton dans la main, en un geste familier que Hugh n’avait pas vécu depuis quelque temps déjà. C’était un peu bizarre de revivre ce geste, mine de rien. Et la manière dont son amie parla à Hugh ne fut pas non plus sans lui rappeler aussi de bons moments. Restait le contenu de ses paroles… Mrs Tapping semblait bien décidée à exhorter l’homme à sauter le pas, à prendre le risque et à vivre, surtout. Elle avait raison sur le principe. Il en avait bien conscience. Le risque fait peur et pourtant, il est vital ! à quoi ressemble la vie de ceux qui n’en prennent pas ? Elle est fade et sans relief, en grand danger de morosité. En tout homme, il y a cette capacité à saisir la vie malgré l’inconfort, le dérangement, une interrogation, une remise en cause, un abandon… Combien de fois avons-nous laissé passer la chance d’une rencontre, d’un nouveau choix, etc. par peur de bousculer les habitudes, par crainte de l’inconnu ou de l’autre ? Vivre, n’est-ce pas prendre des risques, oser, entreprendre, s’aventurer ?


    "Bon, tu sais quoi ? Je ne suis pas sûr d’avoir vraiment toutes les qualités que tu me prêtes, mais je vais essayer de ne pas te décevoir… "

    Essayer, ou plutôt tout faire pour. C’est ce qu’il aurait dû dire, mais Hugh ne voulait pas mentir à son amie. Il allait essayer, dans un premier temps, et ensuite, alors là, oui, il ferait tout ce qu’il pourrait pour y arriver.
    La citation d’Horace était appropriée. Cet auteur latin épicurien avait trouvé les mots qu’il fallait. Cueille le jour… C’était une métaphore que Hugh avait toujours appréciée, en ce qu’elle permettait l’accès à un monde de rêve. Cueillir le jour comme on peut cueillir une pomme… Tenir le jour dans la main et en faire ce que l’on voulait… Oui, l’épicurisme était peut-être un bon moyen de s’en sortir…
    Mr Laurie esquissa un petit sourire qu’il voulait plein d’espoir, puis fit un geste de la main.


    "Allez, ne t’en fais pas trop pour moi, Min… Je me débrouillerai…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Lun 8 Fév - 22:45

    Il arrive qu'on n'ai plus envie de lutter, Hugh été entré dans un de ces moments là. Ils étaient pénibles, longs, et parraîsaient bien souvent insurmontables mais il n'en était rien, il suffisait de se dire qu'en ayant touché le fond, on ne peut que se relever et affronter l'avenir la tête haute. Mais Hugh était peut-être plus sensible que d'autre sur ce point et pour lui le fond était plus enfoui que pour d'autres, c'est là que justement la présence à ses côtés de ses proches jouerait toute la différence. Amanda savait donc qu'elle devait lui faire prendre conscience de tout ça, ce n'était pas un rôle très flatteur, c'est certain, mais elle ne supportait pas de le voir ainsi.

    « Je n'en doute pas, et si tu veux parler, ou même aller boire un verre, tu connais mon numéro, n'hésite surtout pas ok? »

    Il savait qu'il pouvait en effet l'apeller à tout moment, du jour comme de nuit. Amanda était le genre de personne à mettre les autres avant elle sur ses priorités, ce que son ex-mari lui reprochait d'ailleurs bien souvent. Mais c'était dans sa nature, elle n'allait tout de même pas ignorer la détresse d'un de ses proches alors qu'elle pouvait l'aider?
    Le temps, un allié précieux autant que le pire des ennemis. Il faut du temps pour se remettre d'une blessure, du temps pour devenir quelqu'un, et une seconde pour tout gâcher. Einstein se ravirait sûrement de nous rabâcher son principe de la relativité pour le coup. Mais pour le moment, principe de physique ou non, Amanda agissait comme elle le faisait toujours dans ses cas là, avec le coeur et sans craindre que ses faits et gestes soient mal pris. Elle dit donc ce qu'elle pensait à Hugh, qu'il veuille l'entendre ou non. Elle savait que les mots de son ami ne correspondaient pas à ce qu'on doit dire dans ses moments là, mais elle savait aussi qu'il se prendrait en main, il tenait ses promesses.


    « Tu les as, crois moi. Mais ce n'est pas pour moi que tu dois le faire mon grand, mais pour toi. Pour toi. Même si tu me connais assez bien pour savoir ce qui arrive à ceux qui me décoivent. », dit-elle en plaisantant, prenant un air sévère de circonstance, qui s'effaça peu de temps après.

    Il lui dit alors de ne pas s'en faire pour lui, difficile pour elle d'en faire autrement, mais bon, elle ne doutait pas qu'il finirait par remonter la pente, il était plein de ressources. Elle sourit à son tour et prit son sac pour le remettre son sur épaule
    .

    « Oh mais t'as intérêt, je veux pas d'un meuble dépressif dans ma série. Je veux du mobilier de premier choix non mais! Allez, je vais hélas devoir y aller, mais on s'apelle ok, et je te tiens au courrant pour les castings, histoire que tu viennes me faire tourner en bourrique sur le plateau. C'était bien de pouvoir parler un peu. A bientôt Hugh. », conclua-t-elle en se levant et en lui faisant la bise.

    Son vol ne tarderait plus à décoller, il fallait donc bien partir, à regret, elle appréciait toujours beaucoup les moments passés en sa compagnie, mais si oui du coup, il venait tourner sur la série, ils auraient l'occasion de se revoir sous peu, ce qui était une bonne nouvelle (au-delà de représenter une bonne occasion pour elle de le "surveiller" et lui de se changer les idées).
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Laurie
    [H]angover & Rock'n Roll

avatar


Messages : 1006
Date d'inscription : 06/09/2009
Date de naissance : 11/06/1959
Age : 58
Localisation : London or Los Angeles
Etat civil : divorcé / célibataire père de trois enfants
Nationalité : britannique


My Career
Current Projects:
Money: 103 154 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   Ven 19 Fév - 19:38

    Allons, il fallait bien passer par là. Toucher le fond pour mieux s’élancer vers la surface. Prendre appui sur le peu de certitudes qu’il nous restait et hop, un fameux coup de pied permet de sortir la tête de l’eau.
    Avec tout ce qui se passait dans sa tête, Hugh avait tendance à se sentir étranger un peu partout. Rien ne lui semblait aussi précaire que vivre. Et la vie, justement, n’était que passage. Qu’importait, finalement… Amanda avait raison. Il fallait relever la tête et cesser de courber le dos. Garder un peu d’enfance en soi, peut-être, aussi.

    Les recettes du bonheur ne manquaient pas. On en trouvait dans toutes les bouches. Mr Laurie trouvait que ça devenait long de vieillir, mais ses genoux, qui se pliaient sous l’effet de tout ce qui lui était tombé dessus, allaient bien supporter son poids encore un bon moment. Du moins, il l’espérait.

    Au fond, peut-être était-ce surtout le mal du pays qui lui causait tant de soucis ? un petit voyage à Londres permettrait à l’acteur de serrer ses trois enfants contre lui, de respirer le smog qu’il détestait tant auparavant mais qui avait fini par lui manquer aussi… Oui, un tel voyage était peut-être un bon début pour résoudre tout ça.


    "Boire un verre, ça roule. Je t’appellerai, sois-en sûre."

    Aller de l’avant, surtout. C’était ça, la clef. Et pour Hugh, ça devait forcément passer par un détour britannique. Il ne décevrait pas Min. Il ne voulait pas que cela arrive. Elle voulait qu’il soit heureux. Et lui ne voulait pas être une cause de souci pour elle. Alors, c’était mathématique. Il devait faire l’effort de se bouger et de reprendre du poil de la bête.

    "Tu sais quoi? Non seulement je ne te décevrai pas, mais je vais carrément essayer de faire en sorte que tu puisses être fière de dire que je suis ton pote."

    Au programme, donc : l’écriture. Après tout, il avait des idées, il fallait qu’il prenne le temps de les mettre par écrit. Et Amanda lirait le premier jet. Voilà un début sympathique.
    Avec la volonté renaissante, Hugh était sûr de pouvoir remonter la pente. Et si Lisa n’était pas disponible pour lui, finalement, quelle importance ? Il avait un tas d’amis capables de lui faire vivre un tas de petits bonheurs au quotidien. Et Mrs Tapping faisait, évidemment, partie du lot.


    "Tu n’as même pas idée de ce que je suis capable de te faire faire dans les coulisses ! Tu vas en voir de toutes les couleurs, Min’, tiens-toi prête. Et ne pense pas trop à moi, fonce dans tes projets, je me débrouillerai."

    Il lui fit la bise et déposa l’argent pour les consommations sur la table. Pas la peine de raviver le pari lancé plus tôt, ce n’était pas quelques dollars qui allaient ralentir Hugh. Il venait de promettre à son amie qu’il serait heureux. Eh bien, il ferait tout pour cela. Mais avant de s’envoler pour sa terre natale, il allait se bourrer la gueule comme jamais, histoire d’utiliser l’alcool comme désinfectant à son manque de moral. Il sourit à Amanda et la laissa enfin tranquille. Il avait un tas de projets, finalement. Il la regarda s’éloigner durant quelques instants, puis décida de quitter l’aéroport.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Fate strikes again <r.Hugh>   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fate strikes again <r.Hugh>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» United By The Fate, partenariat
» fan club de Fate (idée de michiyo)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
and...CUT :: HMC Place :: Corbeille :: Poubelle RP-
Sauter vers: