Want to be a Star?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'appart de Shia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shia Laboeuf

avatar


Messages : 237
Date d'inscription : 06/09/2009
Date de naissance : 11/06/1986
Age : 31
Localisation : Los Angeles
Etat civil : Mr.
Nationalité : Américain


My Career
Current Projects:
Money: 81 957.5 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: L'appart de Shia   Dim 20 Sep - 14:25



Il était avachi dans son canapé, la télécommande à la main et zappait de chaîne en chaîne sans ne jamais rien y trouver. Si on regardait d'un oeil extérieur, voir un tel spectacle faisait clairement pitié. Tellement pitié qu'on se demanderait si être une star n'était pas en fait, une plaie. Les cheveux encore en bataille, son pyjama encore sur lui et un plaid posé sur ses genoux, Shia était l'archétype du pantouflard écrivain ou grand père, voire retraité du XXème siècle.
Il poussa un long et profond soupir et continua son occupation, à savoir, ne rien faire. Aujourd'hui était un jour vraiment pas fait pour sortir. Il pleuvait des cordes et le ciel était tout gris. De sa grande fenêtre donnant sur l'extérieur, on ne pouvait voir que des flaques, de la boue et des arbres courbés par le vent. La pluie fouettait les carreaux et même avec le meilleur optimisme possible, on ne pouvait que se sentir un peu nostalgique ou un peu lourdeau par ce temps. Shia lui était déjà arrivé à un autre stade, il était carrément désespéré. Pour un dynamique comme lui, l'ennui était un poison, un mal qu'il fallait à tout prix éviter. Mais on était dimanche, que faire un dimanche quand il pleuvait et que l'idée de sortir vous donnait la nausée? Il avait déjà passé la veille un grand moment de solitude qu'il avait tué en allant sur internet et rédigeant son blog mais aujourd'hui, il n'y avait personne dehors et personne sur la toile, même pas de quoi taper la discut' sur msn...

Shia bailla, le documentaire sur les mangoustes de l'Afrique était très intéressant mais avec la voix doucereuse du commentateur et le temps qui assombrissait la pièce, il eut vite fait de s'endormir... Le problème c'est qu'il venait de se réveiller. Il était 10 heures de la matinée et Shia se demandait comment il avait pu en arriver là. Il n'avait même pas de petite amie à appeler, pas de gueule de bois à couver et pour l'instant, il ne parlait pas beaucoup à ses voisins. Qui plus est avec un temps de chien comme celui là, sortir en ville ou même aller au cinéma comportait le risque de se faire mouiller intégralement avant d'être arrivé à destination. C'était un temps, où l'on se croyait dans le film "Le jour d'après". Totalement affreux. Il balaya la pièce du regard en la trouvant particulièrement vide. Hormis sa télé plasma fixée sur le mur, son canapé super confortable, le tapis et sa playstation 3, il n'avait pas grand chose qui lui plaisait dans son salon. Il songea même un instant à appeler D&co pour qu'ils viennent tout refaire dans son appart et qu'il passerait à la télé en s'émerveillant comme les autres "Waouh! C'est joli!!" Il se ravisa néanmoins, car il se rappela qu'il était quand même assez riche et que les gens de la prod' lui diront tout simplement de se payer les conseils d'un décorateur intérieur à 1000€ la demie heure... Il abandonna l'idée farfelue d'aménager son intérieur surtout que lui était un homme d'extérieur.

Il aimait sortir, il aimait faire la fête et rencontrer des jolies filles. La seule fille qu'il avait rencontré sans avoir à sortir de chez lui trop souvent était Scarlett. Sa meilleure amie depuis toujours, une histoire qui avait commencé tout petit et qui ne s'était jamais arrêté. Le fait qu'ils avaient tous les deux le même rêve à savoir celui de devenir artiste ou du moins acteur, y avait été pour quelque chose. Elle était un peu comme lui, toujours à droite et à gauche, faisait des folies et poursuivant avec persévérance son but. Il avait trouvé une amie précieuse et comme le temps le voulait, il se prit à remercier le ciel de l'avoir mise sur sa route. Elle était toujours là quand il en avait besoin ce qui ne l'empêchait pas de la taquiner un peu de temps en temps. Il se mit à rire tout seul. Oui, que voulez vous, Shia était d'un naturel taquin étant plus jeune qui s'est accentué au fil du temps jusqu'à ce qu'il réalise qu'il avait trop bien assimilé son personnage de Louis Stevens et qu'il commençait à reproduire la même chose. Et oui, ce sont des séquelles de l'enfance qu'on ne pourrait jamais gommer! Ce fut à ce moment qu'il eut son idée. Oui, Shia était impulsif et comme il s'ennuyait ferme, il n'hésita pas une seconde...

Il prit le téléphone posé sur la table basse et composa le numéro de Scarlett. Un sourire aux lèvres, il attendit que la belle décroche. Il espérait tout de même qu'elle n'était pas sortie. Sinon il aurait pu l'appeler tant qu'il voulait, elle ne décrocherait jamais. Quand Scarlett était occupée, elle l'était vraiment!
Au bout d'une dizaine de sonneries, il entendit enfin la voix de son amie. Il prit une voix faible et un peu cassée et lui dit:


"Hé miss monde... C'est Shia..."

Il éternua brusquement et geignit:

"J'me sens vraiment pas bien... J'ai besoin d'toi..."

Il renifla et soupira. Respirant avec peine, il attendit sa réaction au téléphone avant de lui dire

"Je m'sens vraiment mal... Depuis ce matin j'me sens pas bien... Tu peux venir chez moi? J'ai peur de refaire un malaise."

Il grogna légèrement, en respirant par saccade en murmurant qu'il ne se sentait vraiment pas bien, qu'il avait la tête qui lui tournait que tout devenait noir.
Au téléphone, Scarlett entendit un gros "boom" signe que quelque chose était tombé. Etait ce Shia? Non, simplement deux annuaires... Mais ça, elle ne le savait pas... :mdr1:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: L'appart de Shia   Ven 25 Sep - 9:50

Scarlett était sortit ce matin la de son lit en baillant. Pas très bon signe ça... généralement, elle baillait en se réveillant, mais après elle sautait à terre et aller prendre une douche. Là elle ne cessait de bailler et de se retourner dans son lit alors qu'elle ne dormait plus. Quand elle tendit mieux l'oreille, elle comprit pourquoi. *Oh non... la pluie... *
La demoiselle marchait plutôt au ralentit quand il faisait humide, et si il y avait bien quelque chose qu'elle n'aimait pas, c'était sortir quand les grenouilles étaient de sortie. Mais elle n'allait pas rester à paresser dans son lit de la sorte. Elle se leva donc avec une petite moue sur les lèvres, attacha ses cheveux comme ils venaient (c'est à dire n'importe comment vous l'aurez deviné... ) et se dirigea vers la cuisine. Oui la cuisine, et pas la salle de bain. Encore quelque chose qu'elle ne faisait jamais. Elle prenait toujours sa douche avant d'aller petit déjeuner en robe de chambre... Mais là, elle n'avait pas envie.
Elle attrapa donc un bol, y versa du lait, des céréales, s'assit après avoir attrapé une petite cuillère et se mit à manger machinalement.

Scarlett détestait les céréales. Alors pourquoi en manger me direz vous? parce qu'elle n'avait pas la force de se préparer un petit déjeuner plus élaboré que cela. Elle avait juste la flemme en fait. Oui on le rappelle, la pluie la faisait tourner au ralentit. Elle était déjà à la moitié de son bol, quand la sonnerie du téléphone vint interrompre un immense bâillement qui avait faillit lui décrocher la mâchoire. Voilà quelque chose qui l'avait un peu réveillé pour le coup. Le bruit sa réveillait toujours...
La jeune blonde se précipita donc pour décrocher, et dès que la voix à l'autre bout du fil se fit entendre, elle la reconnut aussitôt. Oui il n'y avait pas de doutes la dessus, c'était bien son meilleur ami Shia à l'autre bout du fil. Elle sourit. A chaque fois qu'ils se voyaient, qu'il appelait, il fallait s'attendre à tout. Ce n'était pas le garçon avec qui on pouvait faire installer une routine, et cela, elle l'appréciait tout particulièrement chez lui. Elle détestait la routine. Elle aimait la nouveauté, elle aimait les défis, et avec lui, elle était plus que servit.

"Salut mon chou! que me vaut cet appel bien matinal?... "

Bon d'accord, ce n'était pas si matinal que cela, mais bon elle venait de se réveiller, et n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait bien être. Elle ne travaillait pas aujourd'hui et avait prévu de sortir se balader, mais l'envie lui était passé à présent. Et oui, elle lui avait demandé pourquoi il appelait, parce que quand Shia appelait, ce n'était pas pour bavarder de tout ou rien. Non quand il appelait, il avait toujours quelque chose derrière la tête. Même s'il voulait discuter, c'était bien d'une chose précise. Pas de la météo... quoi que... sur le coup, Scarlett ne savait pas trop ce qui l'attendait...
A l'autre bout du fil, elle l'entendit éternuer et tousser. Scarlett fronça les sourcils. Oui il était pas bien et puis quoi? qu'est ce qu'il attendait d'elle? elle n'était pas infirmière à ce qu'elle sache! elle n'aurait jamais pu faire ce métier! elle détestait le sang...

"Eh bien appel un docteur Shia! tu verras ils sont doués pour soigner les malades ces gens là! Si je viens te voir, tu vas me refiler ce que t'as! et j'ai vraiment pas envie de tomber malade!"

Mais bien sûr, comme Scar le redoutait, il prenait ses airs de chiens battu, et même à travers le téléphone, elle pouvait deviner la tête qu'il faisait pour qu'elle vienne. Et voilà... il faisait toujours ça! il trouvait toujours un moyen d'obtenir ce qu'il voulait de la belle actrice. Ce n'était pas juste. Mais quand Scarlett entendit le mot malaise, elle écarquilla les yeux. Non mais il avait vraiment fait un malaise? Elle s'apprêtait à lui dire qu'elle se précipitait chez lui quand un doute s'installa en elle. C'était quoi cet espèce de truc dans sa voix... oui il avait prit un ton pour qu'elle ai pitié du pauvre malade... mais il y avait autre chose. Elle mit une main sur ses hanches, et même s'il ne pouvait pas la voir, elle fit les gros yeux. Non décidément, quelque chose clochait... et quand elle entendit un gros boum, elle comprit. Il en faisait trop... Non mais vraiment celui là... Mais si il croyait se fiche d'elle de cette façon... Bon il était peut être vraiment malade, mais tout de même... Scar était certaine qu'il exagérait pour la faire rappliquer en 4e vitesse. Elle décida d'entrer dans son jeu, elle prit une voix paniquée.

"Un malaise hein? c'est si grave que ça alors? ah mon Dieu! mais il va falloir que je t'amène à l'hôpital! et ils te feront peut être une piqûre?... Bon j'arrive, je t'emmène chez un médecin! "

Et avant qu'il ait pu dire quoi que ce soit, elle avait raccroché le téléphone. Il n'aimait pas tellement les médecins Shia. Mais attention à lui si elle apprenait qu'il s'était encore fichue d'elle, elle allait s'énerver :mrred: et il le regretterai :devilgirl: Oui Scarlett n'était pas des meilleures humeurs ce matin, et même si elle adorait Shia qu'elle connaissait depuis toujours, l'obliger à sortir de chez elle par un temps pareil n'était pas très gentil. La demoiselle ne finit même pas son bol de céréale qu'elle jeta à la poubelle, avala simplement un grand verre de jus d'orange et fila à la salle de bain. Elle ne se précipitait pas, elle savait pas son ami n'avait rien de bien grave. Du moins elle l'espérait... Après s'être douchée, elle enfila juste une robe simple, droite et légère, et attrapa son sac et ses clés de voitures. Et un petit sourire aux lèvres, elle eut une idée.

Elle se mit en route pour l'appartement de Shia, mais en chemin, elle s'arrêta dans une pharmacie. Ben oui aux grands maux, les grands moyens :mrblue: et le malade s'il voulait être chouchouté, le serait. Mais pas sans certaines conditions... Elle riait toute seule en pensant à la tête de Shia, puis après avoir acheté ce qu'il lui fallait dans la pharmacie, elle reprit le volant. Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour rejoindre l'appartement de son meilleur ami. Elle trouva une place pour se garer, vérifia qu'elle avait bien fermé sa voiture à clé (ou c'était une obsession chez elle, vérifier si les portes étaient fermées... ) et elle se dirigea vers l'interphone en courant, il pleuvait encore. Elle avait de la chance, juste quand elle sortait de la voiture... Elle appuya sur le bouton et cria:

"Hé le grand malade! je suis là! tu m'ouvres ou quoi? "

Oui elle n'avait pas envie d'abimer sa belle robe tout de même. Elle avait dans ses mains un sachet en papier marron, et souriait de toutes ses dents. Quelques instants plus tard, elle entendit un petit "clic" signe que la porte était ouverte, et qu'elle pouvait entrer. Ce qu'elle fit d'ailleurs sans se faire prier. Mais avant d'approcher Shia, elle attrapa quelque chose dans son sac en papier, puis un autre. Elle entra, la porte était ouverte, et trouva le "grand malade" dans le salon. Elle s'approcha de lui, un masque chirurgicale sur le visage et lui envoya un autre.

"Enfile ça! j'ai pas envie d'être contaminé! "

Bon après analyse rapide de la situation, elle avait devant elle un Shia plutôt étonné de voir la belle blonde avec un masque, et surtout, un Shia qui n'avait pas bien l'air malade... Alors qu'elle était morte de rire derrière son masque (oui elle riait silencieusement... ) elle tira un autre ustensile de son sac, qui ferait certainement avouer toutes ses fautes à ce vilains petits canard. Elle attrapa une seringue qu'elle avait acheté pour l'occasion, et un flacon de sérum physiologique (mais sa il ne le savait pas! ) et elle trempa l'aiguille dans le flacon, laissant le liquide entrer dans la seringue. Puis avec ses doigts, elle donna deux petites tapes sur l'ustensile en regardant son ami.

"La pharmacienne m'a dit que cela devait être la grippe A. Ça se repend super vite en ce moment. Et il n'y a que cette piquer qui te fera du bien! alors on se met sur le ventre et on enlève son pantalon :mrred: "

Non non elle n'était pas vicieuse :syncope1: Pis elle l'avait déjà vu nu le petit Shia hein! et plus d'une fois! non ce qu'elle voulait, c'était lui faire peur... très peur...
:devilboy:
Revenir en haut Aller en bas
Shia Laboeuf

avatar


Messages : 237
Date d'inscription : 06/09/2009
Date de naissance : 11/06/1986
Age : 31
Localisation : Los Angeles
Etat civil : Mr.
Nationalité : Américain


My Career
Current Projects:
Money: 81 957.5 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: L'appart de Shia   Mer 21 Oct - 8:56

À entendre la petite voix paniquée de Scarlett, Shia dû se retenir de pouffer de rire. Il était si fier de lui et de sa petite blague qu'il se tordait non pas de douleur mais de rire... silencieux. Il s'imaginait déjà une Scarlett affolée cognant sur sa porte, la défonçant preque (oui il fallait se méfier de ses petits bras) et venant à son secours en croyant bien faire. Il était vrai qu'il avait un peu exagéré la chose mais bon, on était un bon acteur ou on ne l'était pas... :danse1: Après que Scarlett eût raccoroché il éclata d'un bon rire franc et libérateur. Quoi de mieux que de jouer les malades imaginaires pour faire passer un peu le temps et échapper au gris environnant? Il se félicita de son stratagème et commença à penser à la suite... Que ferait il lorsque Scarlett arriverait et le trouverait par terre enroulé dans sa couverture? Ben oui, il faisait frisquet quand même il n'allait pas rester en caleçon au milieu de son salon de luxe! :O_o1: Il avait dans l'idée de se faire chouchouter une bonne partie de l'après midi en lui demandant milles et une choses... On ne résistait pas à un malade n'est il pas? :gaffe: Mais lorsque Scarlett arriva, il s'en fut autrement...

À sa demande de lui ouvrir la porte Shia sentit effectivement que son petit manège n'avait pas dû fonctionner correctement car elle n'avait pas spécialement l'air affolée... Elle avait simplement l'air... normale... C'était donc assez mal parti. Il lui ouvrit donc la porte avec un sentiment d'appréhension car il ne savait pas exactement ce qui lui attendait une fois qu'elle serait arrivée... Et si elle lui en voulait? Elle serait capable de la taper! À cette idée il se décida à poursuivre son rôle jusqu'au bout puisqu'il n'avait aucune envie de subir les foudres de la jeune dame qui pouvait être (et cela il l'avait vu à maintes reprises) une vraie tigresse.
Il courut donc vers le capané, se drappa une nouvelle fois dans son plaid et pris une posture qui signifiait "ouh, je souffre mais j'essaye de faire avec..." Il pria dans son coeur pour qu'elle soit dupe et pris un air affligé. Et oui, la maladie dévastait un homme, aussi fort soit il... (On était acteur ou on n'l'était pas!)

La porte ouverte, elle entra vite fait et sans la moindre considération elle lui balança un masque au visage... :O_o1: Mais qu'est ce que cela voulait dire? Il ne tarda pas pour avoir sa réponse... Elle pensait qu'elle avait la grippe A!

"Mais Scar... " Il toussota

"Qu'est ce qui te fait croire que j'ai la grippe A?"

Il se força alors d'éternuer.

"Bon c'est vrai que sa y ressemble mais... le masque... c'est pas nécessaire..."

Il passa une main sur son front car il commençait vraiment à se sentir faible et à suer. Il avait comme le pressentiment que la miss monde lui réservait quelques surprises... Elle était passée à la pharmacie! :O_o1: Il enfila le masque en espérant qu'elle s'arrêterait la mais quand il la vit prendre une grande aiguille et lui agiter ça sous le nez, un vent de panique traversa son esprit! Elle allait le piquer!! :syncope1: Il avala difficilement sa salive et réussi à murmurer (pour le coup il avait vraiment l'air malade):


"Scar mais t'es pas sérieuse la... Tu sais que je déteste les piqûres... Tu ... Donnes moi plutôt des pillules, j'avale toutes les pillules que tu veux mais pas ça!"

Il avait blêmit et une goutte de sueur coula doucement dans son dos... Shia avait une petite phobie que peu de gens connaissait et Scar avait mis le doigt dessus, en tout cas, elle le tenait par la main... Il s'engonça un peu plus dans le canapé. Il avait la gorge sèche et l'air hagard... C'est fou ce qu'une petite seringue pouvait faire sur un homme, aussi fort soit il... Shia commençait à vraiment regretter sa petite comédie.
Cependant, il était quand même orgueilleux et s'avouer vaincu aussi vite ne lui ressemblait pas. Il la regarda avec un petit air contrit et essayant de toucher sa corde sensible il lui dit:


"S'il te plaît, pose ce machin. Jette le même! Je mettrais même un supo si tu veux, mais ne me piques pas! Tu sais bien que j'n'aime pas ça!!"

Il en avait presque les larmes aux yeux... Peut être que ça la dissuaderait s'il pleurait un peu... Une petite larme qui coulerait sur sa joue... NON! Pas question! Il n'était pas arrivé à ce point là! Quoique en la voyant s'avancer quand même il eût soudainement des doutes. Sa respiration s'accéléra et il eût la tête qui lui tournait. Et puis bizarement la pièce se mit à tourner autour de lui, il murmura:


"Scar... j'me sens vraiment pas bien"

Et puis il vit noir... Finalement, il ne vit plus rien. Scar avait devant elle un Shia évanouit qui respirait difficilement... Cette fois ci, l'acteur ne contrôlait plus son jeu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: L'appart de Shia   Ven 27 Nov - 19:08

Scarlett était morte de rire sous son masque. Elle essayait de ne pas éclater d'un grand rire bruyant, mais ça là démangeait grandement. A voir le jeune homme aussi affolé et apeuré devant une simple aiguille la rendait hilare. Surtout qu'elle commençait bien à se douter qu'il jouait la comédie depuis le début ce sale gamin capricieux. Et elle se dit aussi qu'elle avait bien fait de mettre ce petit manège en place. Maintenant il allait bien voir qui allait piéger l'autre. Scarlett sortit donc un petit flacon de son sachet, l'ouvrit, y plongea l'aiguille et aspira lentement le liquide transparent qu'il y avait à l'intérieur. Elle voulait lui faire croire jusqu'au bout qu'il y aurait droit, d'ailleurs, s'il s'obstinait à lui faire croire qu'il était malade, elle était capable de lui planter l'aiguille dans ses fesses. Il ne fallait pas se moquer d'une jeune blonde quand elle s'était levée du mauvais pied. Dans ce petit flacon, il ne s'agissait que d'eau médicalisée, cela ne pouvait pas lui faire de mal... Toujours grand sourire sous son masque, la jeune femme se racla la gorge.

"Bon je sais que je ne suis pas infirmière, mais la dame à la pharmacie m'a dit que c'était un jeu d'enfant. Elle m'a dit qu'on plante l'aiguille, qu'on injecte le produit et voilà! le tour est joué. Et elle m'a dit que tu te sentirais beaucoup mieux après. C'est pas merveilleux ça?... "

Mais Shia n'avouait pas. Non il continuait sa petite comédie en lui assurant qu'il prendrait tout les médicaments. Il était vraiment incroyable celui-là. Et Scarlett se demanda même un moment si il ne disait pas vraiment la vérité, et qu'il était malade. La jeune femme dans le doute tenta une dernière approche pour le faire avouer. Se rapprochant de lui avec son aiguille, comme une grande professionnelle, elle fit jaillir un peu de liquide dans les airs, histoire de le faire craquer. Mais la jeune femme était allée un peu trop loin, car avant qu'elle ne comprenne quoi que ce soit, le jeune homme s'écroula sur le canapé inerte. Il venait de s'évanouir!!! il venait vraiment de s'évanouir? Scarlett toujours méfiante quand il s'agissait de lui se rapprocha de lui le secouant légèrement.

"Shia... ça va? tu m'entends? hé ho? réveilles toi maintenant c'est pas drôle... "

Mais quand elle comprit qu'il ne jouait pas la comédie, la jeune femme retira son masque en écarquillant les yeux. Et elle comprit que c'était sa seringue qui avait eut cet effet sur lui. Elle savait que Shia détestait ça. Depuis tout petit. Elle l'avait toujours su. Mais elle ne pensait pas qu'il irait jusqu'à tomber dans les pommes! Scarlett un peu désemparée regarda le jeune homme, puis réaction nerveuse ou pas, elle éclata de rire, laissant toute l'hilarité du moment d'avant ressortir. Elle en avait les larmes aux yeux à force de rire, et elle se les essuya d'un revers de la main avant de chercher quelque chose dans son sac. C'était un vrai foutoir, comme tout sac de femme qui se respecte, mais enfin elle trouva ce qu'elle cherchait. Un petit flacon d'huiles essentielles diverses, et elle espérait que cela ferait revenir à la vie son petit malade imaginaire. Scar' se pencha sur Shia, ouvrant son flacon et le lui passa sous le nez une fois, puis deux, et enfin une troisième fois. Normalement, ça devrait aller. Il fallait attendre un peu maintenant. Elle rangea seringue et flacon, histoire qu'il ne retombe pas dans les pommes une fois emérgé, et alla à la cuisine lui chercher un grand verre d'eau frais.

Finalement, il l'avait bien eut quand même. Après ça, il lui ferait porter le chapeau et se ferait porter pale toute la journée juste parce qu'il voulait toutes les attentions de la belle. Scar se dit qu'elle devrait lui trouver une copine un de ces jours. Ou lui acheter un chien tient. Oui voilà ce qu'il aurait pour son prochain anniversaire. Un chien! peut être qu'il cesserait un peu ses âneries. Mais elle savait que le jeune homme était des plus spécial, d'ailleurs, c'était pour cela qu'ils s'entendaient si bien tout les deux non? elle sourit, et revint au salon avec le verre d'eau qu'elle posa sur la table. Elle s'assit sur le canapé près de lui attendant le moment ou il referait surface. Du moins le moment où elle devinerait qu'il avait refait surface. Avec lui, il fallait s'attendre à tout! Elle passa une main dans ses cheveux.

"Bon alors tu te réveilles oui? ne m'obliges pas à utiliser les grands moyens jeune homme... "

Elle ne savait pas encore ce que pourrait bien être les grands moyens en question, mais elle savait qu'elle trouverait bien. Elle se trouvait tout de même bien patiente la belle blonde, mais elle savait qu'un de ces jours, elle trouverait un moyen de bien se venger. Elle trouvait toujours. D'ailleurs, elle se dit que ce petit trou noir était en quelque sorte une petite vengeance. La prochaine fois il ne plaisanterait plus sur des sujets aussi délicats...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: L'appart de Shia   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'appart de Shia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ménage de l'appart ( Nirina)
» Thomas a l'appart { pv libre}
» [Mission D] Ramasser, nettoyer et ranger
» "Pourquoi toujours moi...?" Appart' Leandrà
» Un jour j'aurai le même corps que toi, ou presque... [PV-Zack]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
and...CUT :: HMC Place :: Corbeille :: Poubelle RP-
Sauter vers: