Want to be a Star?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 They'll make things fine [Friends and Family only]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kate Beckinsale
    ▌▌L'Admin sadicowhump

avatar


Messages : 714
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 26/07/1973
Age : 44
Localisation : L.A
Etat civil : en couple avec Christian B.
Nationalité : Brittanique


My Career
Current Projects:
Money: 374 412$
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: They'll make things fine [Friends and Family only]   Lun 30 Nov - 1:36

    Le premier jour , elle avait réalisé.


Les mots avaient défilés, dans la bouche des médecins. Elle n'avait pas compris la moitié, elle n'avait pas pris conscience de la gravité des choses. Elle se souvenait d'avoir hurlé le prénom de Joe. Elle se souvenait avoir été face contre le macadam chaud de cette route...elle se souvenait avoir vu des lumières...et ce fut le noir. Elle avait alors acquiescé aux dires du médecin sans vraiment y prêter attention. Elle avait essayé de bouger, et ce fut la première fois qu'elle fit connaissance avec sa douleur. Une douleur vicieuse...qui ne l'avait pas prévenu, qui ne l'avait pas épargné. Et c'est avec cette douleur qu'elle avait perdu connaissance à nouveau.

    Le premier mois, elle avait pleuré.


Les jours avaient défilés, tous les mêmes. Toujours les mêmes. Le matin il y avait les médecins et le petit déjeuner, l'après-midi il y avait les visites. Elle n'était pas de bonne compagnie, pour la simple et bonne raison qu'elle ne maitrisait pas sa douleur. Elle ne la quittait plus, et même si on lui disait qu'elle ne pouvait avoir mal, elle avait mal...ils ne pouvaient pas savoir. Elle avait appris que Joe était dans la chambre à 3 chambres d'elle...si près....si près et inaccessible. Elle aurait tellement voulu se lever et aller lui parler. Lui dire de revenir ici, qu'elle avait besoin de lui...en tant qu'ami...qu'elle était désolée d'avoir causé cela. Mais Kate ne se leva pas. Elle en était incapable. Elle était immobile, le corps devait se reposer , pas de tension sur le bassin....il était en train de se réparer par le miracle de la science et du corps. Ces multiples fractures des ailes ne seraient bientôt qu'un mauvais souvenirs.

Kate avaient eu vent qu'il y avait des allez et venus assez dense de gens qui ne faisaient pas partis de son cercle intime, mais elle s'en fichait. Elle avait les gens qui comptaient qui venaient. David, Dom principalement...mais pas Lilly...elle ne pouvait pas supporter que sa fille la voit dans cet état. Trop faible , elle avait laissé le soin à quelqu'un d'autre de prévenir Len qu'il devrait donner lilly à Michael pour quelques mois. C'était cruel de sa part, mais l'actrice ne pouvait gérer plusieurs crises en même temps.

Le soir, elle était avec elle-même. Ce plafond blanc en face d'elle prenait son visage. Le visage d'un monstre. Elle revoyait inlassablement la scène, hanté par elle, hanté par ce que la douleur lui murmurait toujours et encore sans jamais s'arrêter. Aucune morphine...aucun sommeil ne pouvait l'effacer. Cela accaparait son esprit. Et chaque soir quand la dernière infirmière passait, elle demandait des nouvelles de Joe et à chaque stable ou état inchangé, elle fermait les yeux et laissa aller ce qu'elle retenait depuis toute la journée. Des larmes...toujours et encore dans la pénombre...une mère réconfortante qui ne trahirait pas son secret...une mère aimante qui la berçait vers un sommeil tourmenté.


    Le deuxième mois, elle avait hurlé.


Son corps commençait à travailler à contre-sens. Toujours la même position sur le dos, cela le rendait faible. Ses muscles s'endormaient. La routine avait changé...dans l'équation s'ajoutait encore un kiné...et des visites de gens qu'elle connaissaient...mais ces visites s'espacaient...quoi de plus normal...elle n'était plus en crise...elle était sur la pente pour monter...pas de choses à raconter sur une courte période. Kate se sentait piégée...piégée dans son corps...dans cette prison...sans pouvoir bouger entièrement. Ce n'était pas bon. Elle n'aimait pas la méditation à cause de cela. Quand le corps est en repos, l'esprit surchauffe...et trouver le bouton off est une chose que Beckinsale n'avait jamais réussi à faire.

Plus cela allait, moins elle arrivait à faire l'optimiste. Et pourtant elle se disait qu'elle devait tenir le coup pour le jour où Joe reprendrait connaissance. Elle ne voulait pas entendre cette compagne perfide qui s'était installé dans son être. Il se réveillerait. Elle en était certaine...il fallait juste qu'il trouve son bon moment. Et elle? Trouverait-elle le bon moment pour se reposer? L'ennui a des effets étranges sur les êtres humains. Mais ce n'est pas ce qui poussa Kate à se demander quand tout cela allait terminer. Elle déprimait...elle en avait marre de voir toujours et encore le même angle, la même perspective...les mêmes murs. Entendre toujours les mêmes sons, sentir les mêmes odeurs. elle commençait à vouloir s'échapper. Mais comment? Comment s'échapper de son corps? Les rêves sont fait pour cela, mais ceux de Kate n'étaient guère accueillant. Son esprit digérait encore l'accident dans son inconscience, ce qui ne lui offrait aucun moyen de se déconnecter de cet environnement.

Ainsi donc, lors d'une visite de David ou de Dom...elle ne se rappelait plus très bien, elle avait hurlé. Hurler au désespoir qu'on fasse s'arrêter tout cela, qu'on la fasse sortir. Elle avait supplié qu'on arrête de la torturer de façon aussi ignoble. Toute cette pression était sortie, mais elle n'en sentait son coeur que s'en serrait encore plus.


    Le troisième mois, elle s'était tut.


Quelle torture. Une douleur perpétuelle qui ne finit jamais. Une torture qui aujourd'hui atteignait son apogée. Peut-être bien parce qu'elle devenait de plus en plus psychologique. peut-être bien parce qu'à force de rester au même endroit, elle avait baissé les armes, laissant les ravages prendre place. Elle savait qu'elle n'avait pas le droit de se laisser aller. Mais survivre était un combat long et difficile, surtout avec des blessures comme les siennes. Elle ne se plaignait pas, Joe n'avait pas bougé d'un poil non plus. Elle voulait le voir...savoir s'il allait physiquement bien...mais elle pouvait à peine se redresser de 4° avant de ressentir un élancement. Les médecins avaient promis que dans 2...3 semaines, elle pourrait s'asseoir. Chaque jour elle essayait, chaque jour elle voulait un degré en plus. Jusqu'à ce que finalement, elle reste tranquille. Laissant le cours des choses décider.

Le jour où elle fut enfin assise, elle n'eut aucune réaction que celle de regarder et soupirer. Les murs de cette chambre se ressemblaient tous...peu importe la perspective...la seule différence...c'était cet écran LCD planté au milieu du mur d'en face...lui permettant de se reconnecter avec l'extérieur...et d'atténuer quelque peu son séjour dans cet hôpital.

_________________

    Undisclosed Desires ■ I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Lun 30 Nov - 19:22

  • En se garant sur le parking, il ne savait toujours pas si dans le fond il faisait bien de venir. Il avait appris la nouvelle par hasard, il revenait d'un voyage en Angleterre dans sa famille, puisqu'Emmeline était chez sa mère, il en avait profité pour aller voir la sienne. Et c'est elle qui lui avait annoncé, par hasard, en lui demandant s'il s'agissait bien de la jeune femme avec qui il avait déjà tourné dans le passé et pour qui il avait eu le beguin. Le jour d'après il était dans le premier avion qui rentrait à Los Angeles. Mais vu l'heure à laquelle il été arrivé, plus question d'aller la voir à l'hôpital. Il était donc rentré chez lui, déposant sa valise et son sac sur le canapé du salon et mettant la chaine info pour en apprendre un peu plus. Il ne lisait pas le journal aussi souvent qu'il le devrait, et il se dit qu'il avait besoin de le voir, que ça lui soit confirmé pour qu'il puisse accepter la nouvelle. Et la confirmation tomba.
    Il eut beau changer de chaînes ensuite, d'essayer de se vider la tête, rien à faire. Il commanda une pizza, il était déjà près de vingt-et-une heure, et comme il savait qu'il gardait toujours une ou deux bières au frais, en cas d'urgence, il se dit qu'il aurait besoin de quelque chose de plus fort, mais ça ne serait pas la solution. Et le temps que le livreur arrive, il été déjà résolu à ne pas fermé l'oeil de la nuit et à foncer la voir le lendemain à la première heure.

    Endormi sur le canapé devant la télé encore allumée, il se réveilla grognon, lui qui voulait se rendre tôt à l'hôpital pour éviter d'être vu, c'était manqué. Il avait sans doute sous-estimé la fatigue du voyage et le décalage horaire, il y était pourtant habitué, mais les circonstances étaient différentes. Il quitta donc son sofa et alla prendre une douche, froide, pour s'assurer d'être réveillé et alerte. Une fois terminée, il alla se changer, enfiler autre chose que ce qu'il avait sur le dos en arrivant. Quelques minutes plus tard, un vieux jean et un t-shirt enfilé, il redescendait à la cuisine, prendre au moins un peu de café avant d'aller à l'hôpital. Son regard se perdait sur le sol, tandis qu'il buvait. Cette histoire était dingue, hallucinante, et tout en sachant qui l'accompagnait alors, nul ne s'étonnerait de sentir poindre une vague de colère, gonflant ses tempes. Mais il n'avait pas le fin mot de l'histoire et arrivé là-bas remonté ne serait pas une bonne chose.
    Une fois en route, il fit un détour par un fleuriste, achetant un bouquet de roses et après une dizaine de minutes de trajet, il finit par arriver à l'hôpital. Il resta dans sa voiture encore un petit moment, réfléchissant à si oui ou non il devait y aller. Ils avaient repris contact depuis quelques mois, avant tout ça. Les sentiments que chacun avait pu éprouvé à l'époque sur le tournage de Laurel Canyon été visiblement restés les mêmes et le hasard avait voulu qu'ils puissent à présent reprendre là où ils n'avaient pu aller plus loin, chacun engagé de son côté à l'époque. Après un soupir, qui se voulait déterminé, il enfila une casquette et ses lunettes de soleil, attrapa les fleurs et quitta sa voiture.

    En entrant dans l'hôpital, il demanda dans quelle chambre se trouvait Kate. Mais évidemment, on lui répondit qu'il ne pouvait pas la voir. Et il se doutait bien que certains des fans de l'actrice avait déjà du maintes fois tenter leur chance d'entrer en douce pour la voir. Il avait horreur de faire ça, mais il vit bien qu'après un moment passé à l'observer, la responsable des entrées l'avait elle aussi reconnue. Il lui demanda donc de le laisser accéder à la chambre de Kate, ce qu'elle fini par faire après qu'il lui eu signé un autographe.
    Arrivé devant la porte, là encore il fut incertain sur ce qu'il convenait de faire. Frapper et la laisser décider de le laisser entrer ou non, ou entrer tout de même, s'annonçant brièvement. Il fini par choisir la seconde option et toqua trois petits coups secs et tourna la poignée de la porte. Il franchit le seuil sans trop savoir à quoi s'attendre, aussi bien de la voir comme ça que de l'acceuil qu'elle lui réserverait
    .

    " Bonjour. "
Revenir en haut Aller en bas
Kate Beckinsale
    ▌▌L'Admin sadicowhump

avatar


Messages : 714
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 26/07/1973
Age : 44
Localisation : L.A
Etat civil : en couple avec Christian B.
Nationalité : Brittanique


My Career
Current Projects:
Money: 374 412$
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Mar 1 Déc - 1:42

    Kate essayait de suivre une de ces émissions où l'on vous jette en pleine face ce que vous savez déjà. Même 3 mois après l'accident, les médias semblaient toujours autant aimer en parler. C'était de mauvais goût. Cette quête de savoir absolument ce qui s'était passé, Kate en éprouvait le besoin, mais pas au point de voir s'étaler devant elle un autre de ses accidents en lui rappelant aimablement son premier accident de voiture. Son regard se vida de toute son attention. Jamais 2 sans 3 dit le dicton. Et si la prochaine fois qu'elle prenait le volant ou abordait une route, elle y passerait pour de bon? Mais que diable la poussait à être aussi négative dans sa vie. Elle était pourtant une femme pleine de vie, souriant à tout bout de champs, faisant des blagues à tout bout de champs. Était-ce qu'un masque? Avait-elle juste cru au mensonge de la Kate Beckinsale qu'elle s'était créée pour le monde? Elle voyait les gros titres: Kate Beckinsale, meurtrière de Joe Flanigan. Amanda avait essayé de lui sortir cette idée de sa tête, mais elle savait que si Joe mourrait à quelques mètres d'elle, elle ne pourrait jamais se le pardonner. Il était venu l'aider, elle en avait profité, elle l'avait entrainé sur cette route. Jamais il se serait retrouvé là si elle n'avait pas merdé en attérissant dans un coin d'L.A. qu'elle ne connaissait pas. Mais comme aurait dit sa mère, l'on ne peut changer le passé et pourtant Kate aurait tellement voulu le faire. Elle aurait aimé revenir au moment où elle avait écrit cet SMS, elle aurait aimé changer d'avis et ne pas l'envoyer, juste reprousser le chemin et repartir par là où elle était venue. Peut-être qu'alors Joe serait encore vivant. Oui pour Kate être dans le coma était une chose sans retour. Son père était mort dans le coma, elle savait de quoi elle parlait.

    Les coups à la porte la sortirent de sa rêverie et elle ferma le post alors que son visiteur entrer. Elle tomba de haut en voyant de qui il s'agissait. Elle avait cru voir débouler Amanda ou Dom ou David ou Hugh ou voir même Michael ou Len, mais non c'était Christian. Elle n'aurait pas cru qu'il aurait pensé à elle. Et si elle avait été brusque, elle aurait pensé pourquoi que maintenant, après 3 mois. Mais Kate ne se sentait pas comme le coeur du monde, elle savait très bien qu'il tournait avant sa venue au monde, qu'il tournait avec elle et qu'il tournerait quand elle ne serait que poussière. Il y avait certainement une explication. La jeune femme sourit faiblement mais sincèrement. Un visage familier lui faisait du bien dans cet espace confiné et stérile.


    "Chris....quelle surprise."

_________________

    Undisclosed Desires ■ I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Mar 1 Déc - 12:49

    A sa mine surprise, Kate semblait s'étonner de le voir débarquer ici, et lui même se surprenait encore d'y être en ce moment même comme quoi... Mais le sourire qu'elle esquissa, aussi petit soit-il, témoignait tout de même du fait qu'elle paraissait contente de le voir. Il s'en trouva soulagé, au moins sa visite ne serait pas une source de problèmes en plus pour elle. Il entra donc complétement dans la chambre, refermant la porte derrière lui, s'arrangeant au mieux pour dissimuler encore un petit moment les fleurs derrière son dos, mais si elle le voyait avancer comme ça, elle aurait des doutes. Pas grave, il ne comptait de toute façon pas rester à distance.

    " Je suis venu dès que j'ai su. J'étais en Angleterre dans ma famille. "

    Il sentait le besoin de se justifier de son absence durant les mois précédents de convalescence de la jeune femme. Mais habituellement, quand il partait se ressourcer chez lui, au Pays de Galles, il aimait se couper du monde, au moins quelques temps pour fuir la pression et redevenir, un laps de temps très court, juste lui, et non la star connue de tous. Il savait pertinemment que d'autres avaient du venir la voir c'est certain, elle avait des proches ici, il n'était pas la personne la plus importante dans sa vie, loin de là, mais il tenait tout de même à lui montrer qu'il resterait à ses côtés, quoi qu'il arrive, comme le ferait n'importe quel véritable ami.

    " Comment vas-tu? "

    Oui, la question ne se posait pas, elle était même assez ironique, puisqu'il se doutait bien qu'elle ne pourrait pas le regarder dans les yeux et arborer un de ces radieux sourire qu'elle aborait dans le passé et lui dire avec une conviction évidente, que tout aillait bien. Mais toujours est-il qu'il espérait ainsi qu'elle lui parle, qu'elle se confie en quelque sorte, qu'il puisse faire quelque chose pour l'aider, même s'il se doutait qu'à part si soudainement il se découvrait des pouvoirs magiques, il ne pourrait que lui offrir un soutient moral et une présence physique à ses côtés.
    Il l'écouta donc, tout en prenant place près d'elle, le bouquet toujours dissimulé derrière lui. Il ne savait pas trop si c'était le moment approprié, puisqu'il lui avait demandé de répondre, et il attendit donc qu'elle cesse de parler pour détendre son bras et lui présenter la douzaine de roses rouges, odorantes et écloses.


    " J'ai pensé que ça te ferait plaisir. "

    C'était presque désuet, mais bon, même s'il avait à présent une certaine réputation d'homme qui s'emporte facilement, il n'en était rien et il restait quelqu'un de sensible qui aimait faire plaisir aux autres. Il scruta les alentours, à la recherche d'un vase ou quelque chose qui pourrait contenir le bouquet.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Beckinsale
    ▌▌L'Admin sadicowhump

avatar


Messages : 714
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 26/07/1973
Age : 44
Localisation : L.A
Etat civil : en couple avec Christian B.
Nationalité : Brittanique


My Career
Current Projects:
Money: 374 412$
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Ven 4 Déc - 1:38

    D'un signe de tête, Kate aquiesca à la justification de Christian. Elle ne lui en voulait pas de n'être pas venu tout de suite. Après tout, ce n'était pas si grave que cela. Si par exemple il n'aurait pas été présent pour son enterrement, là elle aurait déjà moins apprécié. Mais d'un autre côté, elle n'aurait pas exigé qu'on vienne à son enterrement. M'enfin, elle était bien vivante, bien qu'un peu désarticulé.

    Ce fut un peu plus difficile de répondre à la question suivante. honnêtement, elle n'allait pas bien, mais vu sur les 3 mois, elle allait mieux qu'il y a 3 ou 2 mois, cela était certain. Si Christian était venu la voir plus tôt, sans doute aurait-il trouvé le même désastre que ses autres amis. Une épave qui sombrait peu à peu dans la folie et la culpabilité parce qu'elle était piégée dans cette stupide chambre dont elle connaissait depuis tous les recoins. Mais il y a des questions d'usages qui aident à entrer dans la conversation. Des genres d'introduction universelle...il y avait le ça va et le quoi de neuf...Christian avait choisi le ça va. Kate était donc devant un choix. Omettre certaines choses et répondre que cela allait pour ne pas avoir à répondre à des questions pouvant mener vers une pente glissante ou au contraire lui dire la vérité et se sentir soulagé, bien que peu préparé à la réaction de l'autre. Choix difficile, mais Kate opta pour une approche un peu moins dramatique.


    "Bien, ça avance doucement la guérison...l'on m'a enfin permis de voir le monde d'un angle de 30°...vivement le 45°..."


    Cela se voulait drôle, mais elle n'arrivait pas à y mettre toute sa conviction. Et comme se doutait Christian, elle ne le regarda pas vraiment, bien qu'elle arbora un sourire...qui eut plus le message de désolé l'actrice est en vacances qu'autre chose. Elle sentit le poids de Bale appuyer sur un des côté de son bassin. Tout changement était douloureux. Surtout le kiné ou les aides soignantes ou infirmières qui venaient la bouger. Une torture. Le fait qu'il se rapproche l'emplissait d'un sentiment qu'elle n'arrivait pas à définir, un sentiment qui peut-être était la raison que doucement, sa main s'était posée sur celle de Bale, sans vraiment y prendre conscience, timidement, sagement comme si de rien était. Kate cherchait un contact physique, aussi petit soit-il. Le contact humain pour elle qui aimait tellement être en groupe était en sévère carence. la jeune femme fronça des surcils et tenta de se pencher un peu.

    "Que caches-tu donc derrière ton dos ?"


    Citation :


    " J'ai pensé que ça te ferait plaisir. "


    Des fleurs. Elle en avait reçu de ces bouquets...des chers, des pas chers, des de son jardin ou de grands fleuristes, des croisements rares , exotiques...mais le bouquet de Bale c'était bien l'un des premier qu'elle reçevait et pouvait le voir, le toucher. Les autres avaient fanés , sur le bord de fenêtre de cette chambre. Peut-être si on les avaient accrochés au plafond, elle aurait pu les contempler.


    "Chris...c'est..."

    Elle se pinca la lèvre. C'était une attention toute bête, 12 roses rouges. Y avait-il une symbolique derrière? Nooon, certainement pas. Les amoureux ne s'offrent jamais de roses à nombre pair, car cela porte malheur....c'était juste de l'amitié...n'est-ce pas? La jeune femme porta le bouquet à son nez. Dieu qu'elle bonne odeur. Enfin quelque chose d'autre que les senteurs de détergeant et produits stérilisants...une sensation de nature et non de maladie et de souffrance. Elle se sentait comme le petit prince avec sa rose, si précieuse.

    "Merci...elles sont magnifiques"

    Kate eut le réflexe humain de vouloir se tourner pour les mettre dans un vase qui trônait sur sa table de nuit, mais elle avait oublié un petit détail qui lui valut de serrer les dents. Et on y allait pour un tour...cette douleur si électrique qui la prenait à chaque mouvement brusque...elle devait attendre que cela passe. Inspirant à longues traines pour maitriser sa douleur, elle s'excusa auprès de son visiteur.

_________________

    Undisclosed Desires ■ I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Ven 4 Déc - 16:57

    Il savait qu'il n'avait pas réellement à se justifier, mais il tenait tout de même à le faire, par acquis de conscience ou simplement par égard pour elle allez savoir, peut-être bien les deux. Toujours est-il qu'il était important pour lui d'être là, ou en tout cas de lui montrer que si elle le désirait, il resterait.

    Il était bien conscient que sa question ne pouvait pas être celle qu'il aimerait l'entendre dire, que sûrement elle-même aurait voulu formulée. Mais c'était un bon moyen, le plus basique à vrai dire de lancer une conversation. Mais il espérait aussi qu'elle ne lui mente pas. Tout sauf ça en fait. La mort d'Heath lui revenait évidemment à l'esprit, tout le foin qu'on avait pu faire sur son dos, et surtout les médias qui certes avaient loués ses talents d'acteur, mais qui s'en été donnés à coeur joie pour bien préicser que son décès était du à une overdose de médicaments. Il avait pu voir le soir d'avant qu'on faisait subir la même chose à Kate et l'autre depuis leur accident. C'était vraiment ce qu'il détestait le plus, parce que la presse n'était pas entièrement mauvaise, mais celle à scandale prenait la moindre petite chose et finissait par en faire une montagne. Et ça avait presque toujours des consquences, et il se demandait parfois si ces journalistes, si on pouvait même les apaller ainsi, se rendaient compte de ce qu'ils détruisaient, de ce qu'ils bafouaient en écrivant leurs torchon
    .

    " Dis-toi que c'est un bon début, bientôt tu pourras viser les 65° "

    Lui aussi se voulait drôle. Il afficha ce fameux sourire qui était sa marque de fabrique selon ses fans. Mais il sentit bien que même si elle avait voulu faire un trait d'humour, son moral était loin de parvenir à la faire donner le change. Il n'était pas conscient de lui causer de la souffrance en s'asseyant à ses côtés, sans celà il aurait prit une chaise plutôt que de s'asseoir sur le rebord du lit médicalisé. Il sentit alors sa main venir se glisser sur la sienne. C'était étrange, mais presque appaisant, ironique puisque c'était bel et bien lui qui pourrait repartir sur ses deux jambes. Il mit alors ça sur le compte de quelque chose de plus étrange encore mais qui vu le contexte devait pour le moment resté quelque chose de secondaire. Il lui prit donc la main, instinctivement, sans ajouter de plus. Il lui dévoila alors ce qu'il cachait derrière son dos. Le bouquet produisit son effet. Elle semblait contente de cette attention qu'il avait eut pour elle, tant mieux. Et encore une fois il sourit, plus franchement cette fois-ci. Il la laissa respirer leur parfum et pu l'observer presque affiché un franc sourire. Il avait donc bien fait de lui offrir ces fleurs, même s'il avait bien supposer qu'on lui en avait déjà envoyé des centaines, mais bon, comme on dit, c'est le geste qui compte.

    " Y en avait 13 au départ, mais pour qu'on me dise ta chambre j'ai du en refiler une à l'infirmière. Je sais je sais je n'aurais pas du mais je voulais te voir... "

    Il se justifiait encore une fois. Mais qu'est-ce qu'il lui prenait? Ce n'était pas le moment de penser à ça, pas maintenant. Et le fait de la voir serrer les dents en voulant se tourner pour attraper un vase le fit de toute manière revenir bien vite sur terre. Il resta assis, sa main toujours dans la sienne, attendant qu'elle parvienne a évacuer la douleur qu'il en était sûr, devait être affreuse. Il n'avait pas connu ça personnellement, mais il s'était déjà fait pas mal de gros bobo, notamment sur le tournage du dernier volet de Batman, mais comme dit, rien de comparable. Quand apparemment tout allait un peu mieux, il se releva et lâcha sa main, le temps d'attraper un vase où des fleurs fânées se trouvait. Il lui demanda la permission pour les jeter et les remplacer par le bouquet qu'il venait de lui rapporter. Il s'exécuta puis les déposa sur une chaise, celle où il aurait du s'asseoir.

    " Comme ça tu pourras les voir. "

    Et une fois qu'il eut fini, il reprit sa place, plus doucement cette fois-ci, et reprit sa main. Il caressait le dos de celle-ci du pouce, sans trop le réaliser, mais c'était presque comme s'il pouvait sentir combien elle avait besoin d'avoir, de reprendre contact avec les autres elle qui il le savait était quelqu'un d'extremement sociable.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Beckinsale
    ▌▌L'Admin sadicowhump

avatar


Messages : 714
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 26/07/1973
Age : 44
Localisation : L.A
Etat civil : en couple avec Christian B.
Nationalité : Brittanique


My Career
Current Projects:
Money: 374 412$
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Ven 11 Déc - 0:29

    "Et ensuite le debout....qu'est-ce que je ne donnerai pas pour me lever...pour marcher ne serait-ce que quelques pas"

    Elle n'était pas paralysée. Elle pouvait bouger ses membres, elle pouvait les sentir, mais son bassin était encore trop fragile. Le bassin...un des moyen de pouvoir marcher sur 2 pattes. Elle avait réalisé combien un handicap pouvait être grand, même si elle n'avait qu'été blessé que légèrement. Dans ces moments là, elle se disait qu'elle n'était pas la plus à plaindre. Joe devait être dans un plus mauvais état qu'elle. Elle avait eu différentes images de comment il aurait pu être dans son lit. Avec un tube dans la gorge...défiguré....plâtré de partout. Elle avait tout vu dans ses yeux clos. Le pire la vision, le pire sa culpabilité. Elle ne pourrait sans doute plus le regarder en face après tout cela. Même si elle ne pouvait pas être tenue responsable, elle se le sentait. La jeune femme déglutit difficilement, ce n'était pas le moment de penser à cela, elle avait de la visite, elle devait bien à Christian d'être de bonne humeur...elle qui l'était toujours, même dans les mauvais moments, n'arrivait à rien dans cet hôpital. Elle regarda les roses, se disant qu'elle était comme elles. Belles mais sans vouloir propre pour l'instant. Elle dut sourire à la justification de Bale. C'était mignon, du moins selon elle.

    "Quel gentleman, donne moi son nom que je récupère ma rose...."

    Elle venait de réaliser un truc. Kate plongea son regard dans celui de Christian.

    "Tu voulais vraiment me voir alors....pourtant...il n'y a rien à voir d'intéressant...regarde...je ne suis qu'une patiente dans un lit...et je suis responsable d'un accident qui a plongé un homme dans le coma...comment peux-tu vouloir voir une personne comme moi"


    C'était sorti tout seul. Elle avait l'impression de radoter. D'avoir dit ce genre de truc des centaines de fois les 2 premiers mois à David et à Amanda...elle avait fini par se taire...mais la pensée n'avait pas été aussi facile à éliminer. Pourquoi cela ressortait maintenant? Peut-être parce qu'elle avait peur. Elle s'était intéressée à Joe...il avait terminé dans le coma...elle avait blessé Michael...le seul homme qui sortait du lot, c'était bien Len... Alors elle avait peur de faire du mal à Bale, car elle sentait qu'entre eux...il y avait cette graine qui germait doucement, mais sûrement. Voulant donc se retourner pour échapper à son regard et poser les fleurs dans un vase, elle se mit dans une situation bien désagréable. Elle ferma les yeux pour mieux gérer, mais c'est alors qu'elle sentit une main. Elle inspira et expira, serrant involontairement la main de Christian. ET comme Dom aurait pu le confirmer s'il aurait été là, elle en avait une de ces pinces. Ne pouvant plus supporter la douleur, elle céda et de sa main libre attrapa frénétiquement le bouton de morphine. Elle appuya 2 fois avant de prendre une longue inspiration. Le produit fit rapidement effet, la plongeant dans un état relaxé. Elle observa Christian jeter les fleurs fanés, et mettre les nouvelle dans un vase qu'il posa sur la chaise. Elle sourit, regardant de biais les fleurs qui avec la lumière faisait un magnifique tableau nature morte. Dommage qu'elle ne savait pas dessiné, elle aurait eu de quoi s'occuper.


    "Raconte moi quelque chose"

_________________

    Undisclosed Desires ■ I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Mer 16 Déc - 11:27

    " Tout viendra en son temps, je ne doute pas que d'ici peu tu gambaderas de nouveau comme une gazelle. "

    Il est vrai qu'on réalise souvent trop tard combien certaines personnes sont diminuées au quotidien, qu'on sous-estime ce handicap parce que pour nous l'aisance de nos mouvements est quelque chose d'acquis, qu'on ne remet pas en question parce qu'on se croit invicible, à tort souvent. La santé est si souvent mise à mal par nos habitudes alimentaires pu physiques, lui l'avait vécu, en perdant près de 30 kg pour tourné The Machinist, il en était devenu squelettique, pâle et il sentait bien que son corps n'appréciait pas trop ce régime à base de pommes et de cigarettes. Il était comme ça, il se donnait totalement dans ses rôles, on le qualifiait du coup d'acteur "à la limite", mais pour lui les spectateurs méritaient d'en avoir pour leur argent, il fallait donc être au possible le plus crédible, et tant pois pour le reste. Enfin à l'époque Emmeline n'était pas encore née, maintenant qu'elle était là, tout avait changé, il ne se mettait plus aussi en danger, il voulait la voir grandir, vieillir et devenir grand-père un jour peut-être.

    " Je n'ai pas fait attention à son nom, c'était une blonde aux cheveux coupés assez courts, si ca peut t'aider à l'identifier. ", dit-il en souriant puis la regarda quand elle releva la tête semblant soudain réaliser quelque chose.

    Bien sûr qu'il voulait la voir, elle semblait en douter, sous prétexte qu'elle n'était qu'une patiente dans un lit d'hôpital. Elle évoqua aussi pour la première fois réellement ce qu'elle semblait ressentir quant à l'accident. Elle portait donc le poids du remords, il connaissait ça, pas dans les mêmes mesures mais il pouvait bien comprendre ce qu'elle pouvait se dire, et combien celà aussi devait en un sens la retenir d'avancer, se disant qu'elle n'avait pas le droit d'aller mieux tant que lui n'irait pas mieux. Il porta sa main libre sur sa joue, penchant un peu la tête vers l'avant
    .

    " Bien sûr que je voulais te voir, et même malgré tout ça. On dit bien que l'amour rend aveugle non? "

    Les mots étaient lâchés, sans même qu'il ne réalise ce qu'il venait de lui dire. Il redoutait à présent sa réaction. Ce n'était pas le moment approprié pour parler de tout ça, mais bon, trop tard, ce qui été dit été dit. Il ne pouvait pas appuyer sur stop, rembobiner et se tenir la langue en remettant le film en lecture, il n'avait pas la télécommande magique d'Adam Sandler dans Click, film où d'ailleurs elle jouait. Mais peut-être qu'elle ne le prendrait pas dans ce sens là... Il l'espérait, pour la forme, mais en fait non, il voulait qu'elle sache oui, ce qu'il ressentait, qu'elle pouvait au moins être sûre qu'il resterait à ses côtés quoi qu'il arrive.
    Il resta à ses côtés quand elle lutta contre une vague soudaine de douleur du à son mouvement trop brusque. Il n'aimait pas se sentir comme ça, impuissant face à la douleur d'un proche, physique ou morale. En effet, elle avait une bonne poigne, mais qu'elle serre sa main tant qu'elle voudrait, jusqu'à la broyer même si celà pouvait la soulager elle. Puis quand la crise fut passé, il changea donc les fleurs dans le vase et tourna la tête vers elle quand elle lui demanda de lui raconter quelque chose. Il reprit sa place sur le lit, plus doucement cette fois et se gratta le menton une seconde, cherchant quoi lui raconter
    .

    " Tu veux que je te raconte quelque chose? Euh... J'ai refais la déco de la maison, plus simple, mais tout n'est pas encore fini. Tu vois, je n'ai pas plus de choses intéressantes à te dire. "
Revenir en haut Aller en bas
Kate Beckinsale
    ▌▌L'Admin sadicowhump

avatar


Messages : 714
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 26/07/1973
Age : 44
Localisation : L.A
Etat civil : en couple avec Christian B.
Nationalité : Brittanique


My Career
Current Projects:
Money: 374 412$
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Lun 21 Déc - 0:13

    Citation :
    " Bien sûr que je voulais te voir, et même malgré tout ça. On dit bien que l'amour rend aveugle non? "

    Kate se figea. Elle chercha dans le regard de Christian ce qu'il voulait bien dire par là, et même si elle se doutait de savoir la réponse, elle ne pouvait s'empêcher de se dire que cela ne pouvait être ce qu'elle avait entendu. Un silence s'installa dans la pièce. Kate avait parfois imaginé ce que serait sa vie après Len. Mais à chaque fois que ses copines la sortaient, à chaque fois qu'un homme la regardait, lui souriait, lui donnait son numéro, elle n'avait jamais répondu, jamais apprécié. Elle avait aimé Len si profondément que quand il avait levé la main sur elle, elle n'avait pu lui pardonner, elle était sorti de sa vie aussi brutalement qu'il était entré dans la sienne. Elle s'était toujours donné l'excuse qu'elle n'était pas prête à refaire sa vie, que Lily n'était pas prête à comprendre pourquoi sa maman voyait quelqu'un d'autre. Mais au final, elle avait failli mourir, elle avait presque tiré une autre personne avec elle dans la mort, enfin Joe était en train de se battre pour vivre...alors son plan du je ne suis pas encore prête , n'était pas des meilleurs. Christian était un bel homme, dans tous les sens. Il était beau, attentionné et qui sait, peut-être que si elle n'avait pas été avec Len leur flirt de tournage aurait évolué. En soit...maintenant rien n'empêchait Kate de cette fois accepter de dévoiler des sentiments réciproques. Certes, ce n'était pas le bon moment et sans doute que la morphine qu'elle venait de s'injecter n'était pas étrangère à sa réflexion d'aller à l'encontre de ce que venait de dire Christian, mais Beckinsale s'était décidé. Elle s'humecta la lèvre inférieure et afficha un sourire.

    "Parfois...il rend clairvoyant ..."

    Elle baissa les yeux vers leurs mains, et reserra sa prise sur Christian, y mettant plus de fermeté, plus de présence. Ce n'était plus un geste juste secondaire, mais bien le signe d'un lien. Il fallait qu'elle se reprenne en main, qu'elle se reconstruise. Joe avait essayé de le lui dire, juste avant cet accident et il a fallu le mettre en danger pour qu'elle réussisse à aller de l'avant...quel piètre amie elle faisait.

    Citation :
    " Tu veux que je te raconte quelque chose? Euh... J'ai refais la déco de la maison, plus simple, mais tout n'est pas encore fini. Tu vois, je n'ai pas plus de choses intéressantes à te dire. "

    "Ne dis pas ça...tu n'as pas idée combien c'est intéressant...de parler de n'importe quoi quand tu es ici...qu'est-ce que tu as fait comme déco?"

    Mais Christian n'eut pas le temps de répondre qu'on frappa à la porte. Kate fronça des surcils. Encore un invité surprise? Amanda ne devait pas venir avant 18 heures avait elle dit, Dom était venu le matin même et David devait venir demain. Quand elle vit le visage de son visiteur, elle blêmit. C'était Len...Len Wiseman...son pire cauchemar. Elle ne l'avait plus revu depuis le divorce. Même quand elle avait déposée sa fille , elle n'était pas sortie de la voiture. Elle avait eu le courage de porter plainte, de le quitter, mais il lui faisait peur. Notamment à cause de son harcèlement et son côté suppliant. Alors le voir ici, quand elle était allongée, sans qu'elle puisse partir, vulnérable, cela ne lui plaisait pas du tout. Christian constituait dans son cas de figure, la seule rambarde entre elle et son mari. C'est peut-être pour cela qu'elle emprisonna la main de Bale.

    "Len....qu'est-ce que tu fais là"

    Elle avait demandé cela sur un ton qui se voulait neutre, mais son malaise se voyait très bien. Len se rapprocha, disant que c'était normal qu'il venait prendre des nouvelles. Il ne se géna pas pour s'immiscer dans l'espace personnel de la jeune femme en déposant un baiser sur sa joue avant de reculer. Quand on ne savait pas ce qui s'était passé entre eux, on aurait presque cru vrai son attention envers son ex-femme.

_________________

    Undisclosed Desires ■ I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Lun 21 Déc - 16:51

    C'était pourtant bien ce qu'elle avait entendu, ses oreilles ne la trahissaient pas. Il avait longtemps réprimé lors du tournage de Laurel Canyon les sentiments qu'il avait éprouvés pour la jeune femme, alors elle aussi en couple, lui engagé avec celle qui en ce moment et sous peu il l'espérait, deviendrait son ex-femme. Pourtant, chacun avait ressentit cette attirance, pas seulement physique mais émotionnelle partagée lors des semaines de tournage. Les scènes plus intimistes du film débordaient de réalisme parfois, mais non sans raison. Lui n'avait pas connu les turpitudes que Kate avait rencontrées avec son ex, mais bon. On pourrait refaire le monde avec des si, aussi rien ne servait de se demander éternellement ce qui serait arrivé alors si chacun d'eux avait fait abstraction de son partenaire à la ville. Tout pourrait être très différent c'est vrai, mais il se disait aussi que sans ça, il n'aurait jamais eu sa fille, et donc au final, peut-être que c'était mieux ainsi.
    C'est toujours dans la douleur qu'on apprend le plus. Il fallait toujours un malheur pour qu'on tire des leçons. Kate venait d'en faire l'expérience, encore devait-il presque dire. Et celà le désolait bien sûr, voir ses proches, les personnes auxquelles ont tient souffrir ce n'était jamais agréable, pour personne, si ce n'est peut-être les plus sadiques des êtres humains. Mais de la voir sourire lui disait qu'au moins, sa présence à ses côtés lui rendait un peu de baume au coeur
    .

    " Parfois oui, ça arrive. "

    Il sentit l'étreinte de sa main se resserée sur la sienne et sourit. Il ignorait bien sûr que pour Kate toute une introspection douloureuse se profilait, mais qu'importe, il était là, pour la soutenir et c'est ce qui comptait non? Il s'apprétait à lui répondre quand on frappa à la porte. Oui, Christian oeuvrait à son échelle pour la cause écologique, il essayait au maximum de ne plus prendre sa voiture, prévoyait d'en acheter une plus respectueuse de la nature, il utilisait du papier recyclé, triait ses déchets... mais bon il n'était pas là pour lui faire une leçon sur l'éco-citoyenneté et de toute façon cette visite impromptue lui avait coupé la parole, et le souffle quand il vit qui fit son appaition dans la chambre.
    Ce fut à son tour de serrer la main de Kate, pour lui dire qu'il était là, que son ex ne pourrait rien faire contre elle tant qu'il serait là. Il sentait déjà bouillonné en lui une furieuse envie de lui rendre la monnaie de sa pièce, de le faire morfler pour avoir osé faire souffrir celle qu'il "aimait". Lui non plus n'était pas un saint, et il avait la réputation d'être colérique et par moments incontrôlable, mais de la à frapper une femme, il ne franchirait jamais ce pas que Len lui avait allégremment fait dans le passé. Frontière qu'il viola à nouveau en osant faire comme si de rien n'était et déposa un baiser sur sa joue. S'en était trop pour lui. Il lâcha la main de Kate et s'avança vers Len
    .

    " Dégages, tu n'as rien à faire là, comment oses-tu venir là en faisant comme si de rien n'était, comme le parfait gentlemen que tu n'as jamais été? Pars, avant que mon poing ne finisse dans ta figure, histoire que tu n'aies que la monnaie de ta pièce espèce de salopard. "

    Mais évidemment Len ne l'entendait pas de cette oreille. Il repoussa Christian, en se vantant de ne pas avoir peur de lui, qu'il n'était qu'une brute au même titre que lui. Le mot de trop. Tant pis si effectivement il passerait pour une brute mais son poing se ferma et une seconde plus tard arriva avec une célérité surprenante sur le visage de l'homme qui avait partagé le passé de Kate et on entendit un léger crac résonné. Il lui avait casé le nez. Il s'était fait mal au passage, mais il était satisfait de lui, ça lui apprendrait peut-être quelque chose, et puis qu'il ne râle pas, il était déjà sur place pour se faire soigner. Il lui rendait presque service en fait
    .

    " Je t'avais prévenu, maintenant un conseil va te faire soigner ton nez, c'est pas joli joli comme spectacle pour une dame. "
Revenir en haut Aller en bas
Kate Beckinsale
    ▌▌L'Admin sadicowhump

avatar


Messages : 714
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 26/07/1973
Age : 44
Localisation : L.A
Etat civil : en couple avec Christian B.
Nationalité : Brittanique


My Career
Current Projects:
Money: 374 412$
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Jeu 24 Déc - 2:57

    Kate aurait réglé cela plus en douceur. En fait, elle aurait sans doute subi plus qu'autre chose. En effet elle avait remarqué que quand on ne faisait pas plaisir aux gens, ceux-ci se lassaient de vous faire mal. Elle ne voulait pas voir Len ni maintenant, ni aujourd'hui et son baiser la laissa de glace. Enfin du moins d'apparence, car si elle avait encore eu cet électrocardiogramme, il aurait sans doute montré son stress. Beckinsale n'aimait pas l'idée d'être immobile dans ce genre de situation. Elle sentit la colère en Christian monter. Elle savait qu'il allait faire une connerie en voulant la protéger. Elle le sentit quand il serra sa main et quand il menaça verbalement Len.

    "Chris..." avertit-elle.

    Sa chambre n'était pas l'endroit idéal pour un règlement de compte. Mais il fallut que Len en remette une couche. Frappant là où cela faisait mal comme d'habitude. Kate tenta tant bien que mal de garder Christian.



    "Non arrête..."
    lança-t-elle en retenant sa main jusqu'au point de rupture.

    La jeune femme assista alors à une scène des plus pittoresque. Elle n'avait aucun moyen de séparer ses 2 là qui risquaient l'un comme l'autre de s'arranger le portrait. Bale qu'en l'attaquant , il n'y aurait pas de représailles de la part de son ex-mari. Elle se souvenait d'une fois sur le tournage d'Underworld, cela devait être le dernier jour. Il avait carrément plongé dans le coma un gars de la sécurité pour une raison dont elle ne se rappelait plus.


    "Pour l'amour de Dieu, arrêtez...Chris...Len..."


    Elle soupira. Autant parler au mur, il serait plus concilient. Lui vint donc une idée. Elle appuya sur le bouton rouge de secours. L'aide viendrait se charger de ces deux là. Enfin, heureusement pour Bale, quand l'infirmière arriva , Len se trouvait au sol, se tenant le nez. Finalement l'effet de surprise avait eu le pas sur les compétences de Len. Kate expliqua que Len avait glissé et était tombé sur le nez. Une vengeance personnelle pour la jeune femme, qui avait dû raconter un mensonge similaire dans un autre contexte. Len avait une trop grande fierté pour avouer avoir été battu. Cela ne l'empêcha pas de se relever et lancer un regard noir accompagné d'un ce n'est pas fini avant de disparaitre avec l'infirmière. Kate soupira. Il ne la laissera jamais tranquille...jamais.


    "Tu n'aurais pas dû l'attaquer Chris..."

_________________

    Undisclosed Desires ■ I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Jeu 14 Jan - 14:33

  • Il était certaines choses pour lesquelles Chris n'était pas diplomate. Celle-ci en faisait bien sûr partie. Voir l'audace que ce type affichait à venir là, la bouche en coeur, à jouer le petit mari parfait alors qu'il était à ses yeux sûrement le pire des salops, non, impossible de se la jouer conciliant et doux comme un agneau. S'en prendre à quelqu'un sans défense, jouer avec la vie d'une autre personne comme ça, sans aucune considération, il ne pouvait pas laisser passer ça. Et il semblait même tiré un plaisir malsain dans tout ça, se vantant de ne pas avoir peur de lui. Et même s'il avait bien sentit que Kate voulait le retenir et éviter l'escalade, il n'était pas question de laisser faire cet idiot une seconde de plus.
    Il se fichait bien que Len soit plutôt douée avec ses poings, et doté d'une certaine force, lui aussi en avait, et il en avait une supplémentaire, et à la force insoupsçonné par cet idiot, celle qui guide le bras de tous ceux qui ont un coeur, l'amour. Il entendit vaguement la voix de Kate résonner derrière lui, mais n'y prêta pas attention et joua sur l'effet de surprise pour mettre K.O. Len, qui effectivement, pêchant par excès de fierté ne contredit pas la version de Kate qui fournit une raison à l'infirmière qui fini par emmener se faire soigner le mari violent. Il secoua quelques fois sa main, puis revint près d'elle.


    " Je sais bien, mais il était allé trop loin, il avait besoin d'une bonne leçon. "

    Il avait les jointures des doigts rouges, mais il se sentait étrangement bien. Il ouvrit et ferma la main une ou deux fois de plus puis se rassit à côté d'elle. Il la regarda un moment, sans rien dire, il se doutait qu'elle devait en avoir assez de cette situation, en avoir marre de ses provocations et tentatives d'indimidation à répétition. Quelqu'un devait la protéger de ce malade, et si elle l'acceptait, il prendrait ce rôle sans problème. Elle n'avait même pas besoin de lui demander en fait, ce qu'il venait de faire à l'instant prouvait bien qu'il assumait d'ores et déjà ce rôle. Il remit sur le côté une lèche de cheveux et sourit doucement.

    " Dorénavant tu n'auras plus à te soucier de lui ok? Je veux que tu puisses te sentir en sécurité, je peux te jurer qu'il ne te fera plus de mal. Je ferais tout pour que tu l'oublie, que tu puisses enfin avoir la vie que tu mérites et le bonheur qui va avec. Je te le promets, bientôt tout ira mieux. Je ne veux plus voir ton sourire s'effacer à cause de lui, parce que moi je l'aime ce sourire, et celle qui le donne. "

    C'était une déclaration, en bonne et due forme, certes les mots étaient peut-être un peu différents des déclarations qu'on entend dans les films romantiques et tout ça, mais ça venait du coeur. Mais pour lui tout ça n'était pas un autre texte à réciter, une autre scène à tourner, il jouait avec son coeur, au sens littéral du terme cette fois. Et c'est bien lui qui lui intima la suite du programme. Il approcha, un peu, semblant se demandait si oui ou non, il devait suivre le fil de ses pensées ou non, puis il poursuivit et fini par doucement poser ses lèvres contre les siennes, l'embrassant tout en la prenant dans ses bras, en la serrant contre lui, sans lui faire mal, mais laissant ce geste lui faire comprendre ce qu'elle devait comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Beckinsale
    ▌▌L'Admin sadicowhump

avatar


Messages : 714
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 26/07/1973
Age : 44
Localisation : L.A
Etat civil : en couple avec Christian B.
Nationalité : Brittanique


My Career
Current Projects:
Money: 374 412$
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Lun 18 Jan - 1:35

L'impuissance totale est un sentiment qu'on ne veut pas éprouver. Si Kate avait pu bouger normalement, elle se serait sans doute prise un coup non volontaire. Mais mine de rien, elle avait essayé de se redresser et avait été confronté à une nouvelle vague de douleur. Quand finalement elle fut à nouveau seule avec Bale et que ce dernier vint s'asseoir à nouveau près d'elle, elle prit ses mains pour voir les dégâts.

"La violence n'est pas une solution...elle n'apporte que de la douleur...pour tout le monde....tes mains en sont la preuve...son nez en est la preuve....ma peur en est la preuve"

Elle caressa doucement ses mains comme pour apaiser la douleur de ses mains. Elle ne voulait pas associer les mains de Bale à de la douleur. Il devait avoir les mains de douceur, de réconfort...c'est comme cela qu'elle avait toujours perçu Christian. Comme un être infinement protecteur et doux. Cet accès de violence l'avait surprise. Voir comment il se mettait dans des états pas possibles pour la défendre, cela était effrayant et flatteur en même temps. Elle n'avait pas peur de lui. Elle n'avait pas peur de Len, elle avait juste peur des conséquences. Les conséquences sur sa fille, sur sa vie...le changement fait toujours peur, et dans la vie de Kate les changements avaient été toujours des étapes décisives. La décision d'arrêter de manger....la décision de remanger...de changer de pays....de tourner dans un film légèrement vêtue...quitter Michael pour Len....toutes ces décisions qui l'avaient menées ici. Elle relacha les mains de Bale, alors qu'il entamait cette déclaration.

Une déclaration tellement profonde qu'elle le sentait. Elle le sentait dans sa voix, dans son regard, dans ses gestes. Elle aurait pu le repousser, lui dire qu'elle n'était pas prête. Elle aurait pu évoquer n'importe quelle attirance envers un autre pour le faire taire, le faire cesser de s'approcher tellement dangereusement. Mais elle resta parfaitement immobile. Spectatrice de sa propre scène. Elle n'était aux commandes de rien, la présence de Bale l'électrisait. C'était comme l'aboutissement de ces regards sous-entendus, de ces timides caresses, de ces prétextes de boire un verre pour être en présence de l'autre. Durant son mariage, Kate avait bien failli tromper Len avec Christian, et c'est après ce "failli" qu'elle s'était éloigné de lui pour ne plus devoir faire face à un tel volcan de sentiment. Un volcan qui explosa au moment même où Chris atteignit son but. Kate était comme déconnectée, perdue entre oui et non. C'était tellement irréel, tellement surréaliste qu'elle pensa même l'espace d'un instant que c'était la morphine qui la faisait délirer. Mais l'on ne résiste pas à un homme comme Bale ( où alors faut être sacrèment à l'ouest) et elle répondit à son baiser. Fermant légèrement les yeux pour mieux apprécier. Mieux apprécier ce contact, cette étreinte. Dieu que cela lui avait manqué de se sentir en sécurité comme à cet instant. Elle avait eu des enlacements de David, de Joe, de Hugh...de pleins de ses amis, mais rien ne remplaçait ce genre d'enlacement, c'était difficile à décrire. Elle avait l'impression de faire une erreur en restant aussi passive, mais par pure égoïsme, elle décida qu'elle avait aussi le droit de refaire sa vie. Joe n'avait pas terminé dans la chambre d'à côté pour rien, il fallait qu'elle suive son conseil...au moins toute cette connerie d'accident aurait servi à quelque chose.

Pourquoi pensait-elle à Joe maintenant? Le premier baiser d'un couple c'était une étape importante, pourquoi devait-elle toujours penser de travers. Mais d'un autre côté, elle n'était pas maitre de son cerveau, sinon elle n'aurait pas eu tous ces problèmes d'ordre psychologiques. M'enfin on ne se refait pas. Elle était là, à se faire embrasser par un des hommes les plus sexy de la terre et elle trouvait encore le moyen d'hésiter. L'on ne peut se lancer qu'en faisant le grand plongeon dis le proverbe, mais une fois dans une telle situation ce n'était pas si facile à faire. Kate vivait derrière des excuses de ne pas refaire sa vie depuis un an. Elle posa sa main sur l'un des pectoreaux de Chris et allait finalement le repousser quand les paroles de Joe lui revinrent:"Eh bien mémère, si tu veux qu'il y ait du neuf dans ta vie il faudrait peut-être songer à te bouger un peu." Il l'avait certes dit dans le cadre de boulot, mais cela allait parfaitement avec sa situation actuelle. Sa main n'amorça pas de pousser, mais resta là, caressant ce muscle tendrement.


" Nice kissing" finit-elle par murmurer avec un sourire sincère. " Je crois que je pourrais bien devenir accro"

_________________

    Undisclosed Desires ■ I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Jeu 28 Jan - 23:03

    Bien sûr que le changement était un sentiment effrayant. Comment ne pourrait-il pas l'être quand on sait ce que ce mot implique dans le monde concret de la vie de tous les jours. Certes, certains changements étaient faciles à opérer, se couper les cheveux, décider de ne plus manger ci ou ça. Même si ces décisions là aussi impliquaient des changements, cependant pas aussi radicaux comme quitter un mari violent alors qu'on a un enfant. Et puis quand bien même il avait fait preuve d'impulsivité, c'était avant tout parce qu'à ses yeux, un type pareil ne méritait pas mieux. Il aurait agit autrement s'il avait montré ne serait-ce qu'un peu d'intelligence face à Kate et leur relation. Mais bon, c'était déjà du passé pour lui.
    Ses mains dans les siennes, il ne ressentait pas la douleur. Il avait la main un peu rouge c'est vrai, il n'avait pas retenu sa force en le frappant, mais il endurerait bien pire pour elle. C'est alors qu'il décida de lui dire le fond de sa pensée, ce qui oui était bel et bien une déclaration. Il ne s'arrêta pas quand il sentit ses mains quitter les siennes. Il le pensait. Chaque mot, chaque promesse qu'il venait de lui faire. Il tiendrait parole. Elle avait droit au bonheur, et lui aussi.

    C'est vrai que lors du tournage de Laurel Canyon, chacun était déjà en couple, et que malgré leurs engagements respectifs, ils n'avaient pu réprimer ce qu'ils ressentaient alors, multipliant les excuses pour se voir, aller boire un verre, faire s'étirer certaines scènes. C'était troublant, car il savait qu'il aimait sa femme (à l'époque bien sûr) mais ce qu'il ressentait pour Kate était bien au-delà de l'amour comme on le conçoit, et puis ils s'étaient éloignés après coup, ce qui lui avait fendu le coeur, mais c'était alors mieux ainsi. Mais maintenant que plus rien ne le retenait, il ne voyait pas pourquoi il garderait plus longtemps pour lui ce qu'il avait toujours gardé enfoui en lui. Le volcan s'était réveillé, prêt à s'embraser à la moindre étincelle.
    Et celle-ci arriva peu après. Il avait eu peur un instant qu'elle le repousse c'est vrai, après tout, après ce qu'elle venait de vivre, il ne lui en voudrait même pas, mais elle ne l'avait pas fait. C'était bon signe, en tout cas il décidait de le prendre comme ça, car connaissant la belle brune, si elle l'aurait désaprouvé il aurait déjà la trace de sa main sur la joue. Il prolongea donc un moment ce baiser, les yeux clos lui aussi, puis quand il sentit sa main le pousser légèrement en arrière, il la relâcha un peu plus, rouvrit les yeux et plongea son regard dans le siens, pendu à ses lèvres comme un condamné qui attend sa sentence. Après qu'elle ai reprit la parole, il sourit, riant doucement. Il déposa un baiser et parla à son tour.


    " Mais qui te dit que ce n'est pas le but recherché? "

    Il déposa son front contre le sien, restant ainsi quelques secondes, sans rien dire. Il se sentait si bien comme ça, avec elle. Il espérait simplement que c'était suffisament réciproque pour ne pas se faire passer pour un idiot à lui avoir fait une telle déclaration pour rien.

    " J'avais presque oublié combien c'était agréable de t'embrasser. " lanca-t-il avec ce si fameux sourire qu'il avait et qui faisait craquer toutes les femmes. Ce sourire qu'il n'adresserait plus qu'à elle en privé.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Beckinsale
    ▌▌L'Admin sadicowhump

avatar


Messages : 714
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 26/07/1973
Age : 44
Localisation : L.A
Etat civil : en couple avec Christian B.
Nationalité : Brittanique


My Career
Current Projects:
Money: 374 412$
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Sam 30 Jan - 23:39

    C'est étrange cette manie que l'on a de sourire à tout bout de champs lorsqu'on est amoureux et encore plus quand on a finalement le droit de ne plus se cacher. Kate ne pouvait se défaire de ces traits si chaleureux à quelques centimètres d'elle. Elle qui pendant 3 mois et peut-être même plus avait été sectionné d'un contact aussi tendre et sincère, le volà qu'il surgissait au moment le moins attendu.

    " Ce n'est pas gentil de ta part de me plonger dans une telle addiction voyons, l'avantage c'est que je peux te rendre la pareille quand je veux " plaisanta la jeune femme.

    Elle qui avait du mal à sourire avant la visite de Chris, voilà qu'elle montrait un beau sourire. Toute sa vie, elle avait vécu chaque seconde avec une autre émotion. Cette légèreté avait été un avantage et un défaut dans sa carrière et vie sentimentale, mais avec l'âge elle avait appris à se poser un peu plus concernant ses émotions, bien que le tout restait toujours très volatil.


    "Presque oublié? Comment tu peux presque avoir oublié la plus pénible scène du film...dans ce lit réalité et fiction était tellement proche que j'ai cru perdre pied à un certain moment" confessa Kate.

    Déjà que les scènes d'amour étaient très méthodiques et génantes, imaginez quand on a des sentiments cachés et indécis pour son partenaire et qu'on doit feindre un orgasme, cela n'est pas si facile que cela quand on doit faire attention à ne pas se trahir. Mais c'est vrai que pendant ce tournage, elle n'aviat jamais autant profité des présences proches avec Christian.


    " Dommage qu'on ait pas tourné plus souvent ensemble...j'aimais bien t'embrasser"

    Elle lui caressa la joue.

    "L'avantage c'est que maintenant je peux le faire à volonté "

    Et sur ce elle s'exécuta.


    "café...muscade"

_________________

    Undisclosed Desires ■ I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Dim 31 Jan - 0:32

    L'amour peut vous faire faire tout un tas de choses idiotes, comme par exemple oui, vous faire sourire en permanence, sans raison apparente. Mais bon, il n'allait pas se plaindre de la voir sourire comme ça, pour lui, même s'il devait sûrement avoir lui aussi le même sourire collé sur son visage à présent qu'en effet, plus aucun d'eux n'avait besoin de refouler ses sentiments.

    " C'est même vivement conseiller en fait. " répondit-il en plaisantant lui aussi.

    Même si bien sûr, qu'elle le "torture" de la sorte serait très loin d'être si insupportable que ça. En tout cas Christian était heureux de voir que Kate souriait à nouveau, qu'elle ne pensait plus pour le moment ni à la douleur ni à son ex totalement stupide et violent, à ce qui se passait dehors, ou à quoi que ce soit d'autre que de profiter de ce moment là, tant attendu quand on y pense.
    Il du alors admettre qu'elle avait raison. Lors du tournage, la fiction était si proche de la réalité qu'il en avait souffert lui aussi, car à trop y mettre de sentiments, de vrais j'entends, ça aurait jasé. Et il avait du se convaincre que ce n'était qu'un rôle, qu'un de plus, que ses sentiments à lui n'était pas ceux du personnage et qu'il en était de même pour Kate. Mais bon, tout ça c'était du passé à présent, même si celà resterait pour longtemps encore le tournage le plus éprouvant pour lui, personnellement, et vu son CV, c'était peu dire vu ce qu'il avait endurer physiquement pour Batman et surtout The Machinist.


    " Moi aussi, mais c'est du passé, alors n'y pense plus ok? Je suis là maintenant. On aura tout le temps de rattraper le temps perdu quand tu sortiras d'ici. "

    Il laissa son sourire affiché tandis qu'il la regardait. C'est sûr, tout a c'était derrière eux, et l'avenir s'annonçait plutôt radieux pour ces deux là, alors pourquoi perpétuellement parler du passé? Il baissa la tête en riant quand Kate admit qu'elle aimait l'embrasser et que du coup, c'était regrétable pour eux de ne pas avoir tourner ensemble plus que ça.

    " Je peux en dire autant tu sais. " admit-il à son tour, regardant une seconde sa main se poser sur sa joue.

    Et après un nouveau baiser partagé, elle recula en prononçant deux mots assez étranges pris hors contexte. Il recula son visage et sourit, il n'y avait qu'elle pour dire ce genre de choses dans ces moments là
    .

    " Tu veux que j'aille t'en chercher un? Tu peux en boire n'est-ce pas? " demanda-t-il alors, car il ne voudrait pas qu'il fasse quelque chose de mal, surtout si les médecins lui avaient stipulés de ne rien boire comme du café ou autre jusqu'à ce qu'elle aille bien mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Beckinsale
    ▌▌L'Admin sadicowhump

avatar


Messages : 714
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 26/07/1973
Age : 44
Localisation : L.A
Etat civil : en couple avec Christian B.
Nationalité : Brittanique


My Career
Current Projects:
Money: 374 412$
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Sam 6 Fév - 15:45

    " Ah non, maintenant je vais véritablement devenir invivable pour le staff médical en pensant à ce que je pourrais faire au lieu de rester ici....c'est de ta faute mon impatience maintenant Chris"

    L'air était faussement accusateur. Bien entendu elle n'en pensait pas à un mot, du moins en ce qui concernait la faute de Chris, pour l'autre partie, il y avait une part de vérité. Elle étouffait dans cette chambre, alors toute raison d'en sortir s'accumulait dans la corbeille d'impatience qui la rendait une patiente des plus chiante. Qui l'aurait cru. Elle qui prônait d'écouter les médecins quand sa fille était malade, était incapable d'appliquer ce conseil à sa propre personne. Mais comme il est d'usage, il est plus facile de dire quelque chose que de le faire. Kate n'échappait pas à la règle en ce point.


    " Bien sûr que je peux."


    Kate ne savait pas mentir, cela s'ajoutait à la longue liste des choses qu'elle ne savait pas faire. Cependant elle tenta de tenir un peu plus de trois secondes face à Christian avant de faire une moue.

    "Enfin tant que personne n'est mis en courant"
    avoua-t-elle.

    Elle voulait vraiment tenir sa langue, mais le regard de Bale avait la sacrée manie de lui donner l'impression qu'il savait quelque chose qu'elle ne savait pas ou qu'il arrivait à lire dans ses pensées. Dans les deux cas, elle se sentait en position de faiblesse. Après un courageux combat de trente secondes, elle finit par soupirer.


    "Bon d'accord pas de caféine avec l'antalgique que je prends...mais il me faut absolument un de ces délicieux cafés pour oublier le goût immonde de leur thé....de la pitié pour une handicapée"

_________________

    Undisclosed Desires ■ I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Lun 8 Fév - 23:28

    " Comme je vois les choses, ça devrait te donner aussi une raison supplémentaire de bien faire ta rééducation pour sortir plus vite d'ici non? Puis ne t'en fais pas pour eux, je crois que tu n'es pas la pire patiente qu'ils aient du avoir dans ces murs. "

    En fait, il n'en savait rien, mais il se doutait tout de même que Kate ne devait pas être la plus chiante des patientes de l'hôpital. Il se doutait qu'au contraire, le fait qu'elle devienne si impatiente de sortir devait les conforter dans l'idée qu'elle se remettait plutôt bien, et en comparaison à certaines personnes qu'il avait pu connaître dans le passé, elle n'était pas du style à apeller sans cesse les infimières pour un rien, à leur crier dessus en prétendant connaître mieux qu'elle leur métier et ainsi de suite. Kate enjolivait donc sûrement tout ça.
    Mais de toute manière, son attention fut détournée par la demande soudaine de la jeune femme pour un café à la muscade. Chris se doutait que la caféine devait être contre-indiquée avec son traitement, et qu'elle devait faire là un léger caprice, mais en effet, son regard avait semble-t-il des pouvoirs puisqu'après quelques secondes, elle avoua qu'elle n'y avait pas le droit. Elle le faisait rire, avec ses manières de petite fille par moments, c'était si craquant
    .

    " Voyez-vous ça "

    Il se doutait qu'elle voulait réussir à maintenir une certaine contenance face à lui, dans son mensonge, mais elle fini tout de même par craquer. Elle argua même sur le côté éclopé. Ce qui le fit rire gentillement.

    " Je peux à la rigueur t'apporter un déca, mais ne dis pas que tu es handicapée. Tu seras bientôt sur pieds. "

    Il n'aimait en effet pas qu'elle utilise ce mot, car elle ne l'était pas, handicapée, d'ici peu elle remarcherait normalement, peut-être pas sans douleur, mais elle retrouverait l'usage complet de son corps sous peu. Contrairement à d'autres qui hélas ne s'en sortaient pas aussi bien. Ce n'était en aucun cas méchant de sa part, mais il ne voulat pas qu'elle s'assimile à ce mot, par respect pour ceux qui l'étaient dans un premier temps, mais aussi de peur qu'elle ne veuille pas du coup se motiver pour changer cet état de fait.

    " Si déjà je dois te chercher tout ça, tu veux pas aussi autre chose? Un muffin, un croissant? ", demanda-t-il en se levant, prêt à se rendre à la cafétaria, histoire de prendre tout ça, y compris quelque chose pour lui, autant faire d'une pierre deux coups.
Revenir en haut Aller en bas
Kate Beckinsale
    ▌▌L'Admin sadicowhump

avatar


Messages : 714
Date d'inscription : 09/08/2009
Date de naissance : 26/07/1973
Age : 44
Localisation : L.A
Etat civil : en couple avec Christian B.
Nationalité : Brittanique


My Career
Current Projects:
Money: 374 412$
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Ven 19 Fév - 2:17

    Citation :
    " Comme je vois les choses, ça devrait te donner aussi une raison supplémentaire de bien faire ta rééducation pour sortir plus vite d'ici non? Puis ne t'en fais pas pour eux, je crois que tu n'es pas la pire patiente qu'ils aient du avoir dans ces murs. "

    Elle ouvrit la bouche avant de la fermer comme un poisson rouge. Sur ce coup là, il n'avait pas tord et les arguments ne furent pas si faciles à trouver. Voilà ce que c'était d'avoir un positif logique à côté de soi, cela sortait du quotidien morne et basé sur des idées noires. Enfin Chris n'était pas non plus la réincarnation du love and peace forever , mais là il avait frappé fort et bien dans la tête de moineau de Kate.

    "+1 " l
    ança-t-elle un tantinet boudeuse. "Mais je peux être une peste si je veux , t'y changeras rien na!" ajouta-t-elle avant de lui tirer la langue.

    Ces marques d'humour montraient indéniablement un état d'amélioration depuis sa venue. Il en fallait peu pour Kate d'ailleurs. Elle avait cette capacité à accepter la bonne humour ou le réconfort des autres assez facilement pour aller mieux. La demande de café en témoignait aussi, sauf que là encore elle ne put tenir tête bien longtemps à ce charmant regard.

    "Ben je vois ça oui" lança-t-elle d'une petite voix de celle qui s'était prise en flagrant délit.

    C'était sans doute rappé pour son café. Adieux beau gobelet contenant ce nectar si cher à son cœur et surtout à ses nerfs. Au revoir cette douce sensation de chaleur qui l'envahissait à la première gorgée. Au revoir ce délicieux parfum qui l'embaumait et la plongeait dans un royaume peuplé de nuage au goût légèrement acidulé. Kate divaguait vers d'autres horizons pour se faire une raison quand dans sa tête le son d'un disque qui déraille sonna la fin des regrets. Une alléchante propositions venir de jaillir de la bouche de Chris tel une fontaine d'or noir. Elle secoua la tête , fallait vraiment qu'elle arrête la morphine. Elle était touché par ce refus de sa part de l'accepter comme une handicapée. C'était craquant de la part d'un homme de sa carrière d'être si prévenant et inquiet pour elle. Cela la touchait vraiment, mais le café avait priorité dans son esprit embrumé de malade sous antalgiques.


    "Ooooooooooooooooooow.......viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii......un mufffin au chocolat.....:tongue3: "


    Il manquait plus en effet que ce smile pour illustrer le visage de Kate. Dès qu'on évoquait muffin et chocolat dans la même phrase, elle en perdait complètement ses moyens. Rajouter à cela le café et elle était bonne pour l'asile.

    "Tu es adorable tu sais ça...et gentil comme ...comme...un esprit frappeur ..."

_________________

    Undisclosed Desires ■ I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zooey Deschanel
    Baby Blue Eyes

avatar


Messages : 359
Date d'inscription : 19/02/2010
Date de naissance : 17/01/1980
Age : 37
Localisation : Somewhere over the rainbow
Etat civil : Ça, ça me regarde, pas toi! :P
Nationalité : Américaine


My Career
Current Projects:
Money: 1 211 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   Mer 24 Fév - 3:10

    La première fois qu'elle avait appris l'accident de son amie, c'était alors qu'elle faisait son jogging et qu'elle était passée devant un stand à journaux. Elle s'était arrêté net, et failli même se faire rentrer dedans pas la personne qui était derrière elle. Au début, Zooey n'y croyait pas, après tout ces journaux avaient déjà écrit des choses aussi fausse que le fait qu'elle était enceinte et qu'elle servait seulement de mère porteuse pour Emily, mais avec toutes ces photos, elle ne put faire autrement que les croire.

    En voyant les horribles photos de Kate sur un brancard, quelques égratignures sur le visage et la jambe visiblement amochée... la brunette sentit sa gorge se nouer et ses yeux lui piquer. Pour répondre à l'impatience du vendeur, elle lui jeta un billet de dix dollars et reprit sa course, essayant de chasser de sa tête les images qu'elle venait de voir. Il lui fallut environ une heure de jogging avant qu'elle se calme un peu et décide de rentrer se changer.

    Elle s'était par la suite jetée à l'hôpital, espérant pouvoir voir l'autre actrice mais on lui avait refusé l'accès, lui disant qu'elle devait revenir plus tard parce que miss Beckinsale devait se reposer et blablabla... Zooey qui était d'un naturel calme s'était même énervée contre l'infirmière qui lui interdisait l'entrée mais avec ses petits airs enfantin et sa petite taille, elle ne faisait pas très peur et avait été forcée de retourner chez elle, atterrée.

    Elle était revenue au moins une fois par semaine pour se faire dire la même chose à chaque fois. Quand ils laissèrent finalement des invités dans la chambre, il semblerait qu'elle ait été la dernière à être prévenue parce qu'à chaque fois qu'elle venait, l'entrée à la chambre était bondée et elle ne réussit pas à accéder une seule fois à son amie, pas faute d'essayer. La miss Deschanel avait bien essayé de jouer des coudes mais personnes ne la laissait passer et la seule fois qu'elle aurait pu accéder à la chambre, Kate était avec David et la dernière chose que Zooey avait besoin à ce moment là, c'était bien de croiser encore une fois le meilleur ami de sa meilleure amie.

    Pendant le mois qui suivi, ses essais se firent plus rares parce qu'elle avait eut beaucoup d'autres choses à faire et elle devait se contenter de seulement avoir des nouvelles de temps en temps et se réjouissait de savoir que son amie prenait du mieux à chaque fois. Un jour qu'elle eut un temps libre, elle se rua littéralement à l'hôpital et cette fois, on la mena directement à la chambre de Kate. Sans regarder si elle était seule ou non, Zooey déboula sans prévenir dans la paisible chambre d'hôpital, se ruant au chevet de la blessée.

    «Kate chériiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie!!!!!!!!!!!» couina l'actrice aux yeux bleus d'une petite voix plutôt aiguë pour elle. «J'ai essayée de venir plu tôt mais le personnel ici est trop incompétent et ne voulaient pas me laisser passer!» Sans manières, elle tira la première chaise qu'elle vit et s'installa à côté de son amie avant de remarquer que quelqu'un était aussi venu rendre visite à Kate. «Oh! Bonjour Christian!»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: They'll make things fine [Friends and Family only]   

Revenir en haut Aller en bas
 

They'll make things fine [Friends and Family only]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» jaydan ▬ when we have to talk to make things better
» FRIENDS & FAMILY - TOP RPG
» Asileth • Do I not destroy my enemies when I make them my friends?
» it's never too late to make things right (sunwoo + miran)
» I want those words make things rights, but that the wrong to make the words come to life. — Levy {Terminée}
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
and...CUT :: HMC Place :: Corbeille :: Poubelle RP-
Sauter vers: