Want to be a Star?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A neverending fun [Johnny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Christian Bale

avatar


Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2010
Date de naissance : 30/01/1974
Age : 43
Localisation : Hollywood
Etat civil : En couple avec Kate B.
Nationalité : Anglais


My Career
Current Projects:
Money: 6 000$
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: A neverending fun [Johnny]   Dim 14 Fév - 19:42

    "Roh, tu vas pas me bouder pour ça quand même..."

    Souffla-t-il en venant passer son bras libre autour de la nuque de Keira tout en venant lui déposer un bon gros bisous sur sa joue.

    "Je m'excuse !"

    Fit-il accompagné d'un clin d'oeil. Il profita de passer à côté d'une poubelle pour venir se débarasser de son milkshake maintenant terminé et ainsi venir en aide à la pauvre Keira. Avec le Titi et le Stitch géant, elle était assez comique à voir, il fallait l'avouer. C'est que c'était énorme et pour le moins encombrant ce genre de grosse peluche. Adulte surmonter par deux enfants géants tenus à bout de bras, oui, c'était vraiment ça ! Enfin, Johnny était surtout content que lui comme Keira avaient gagné leur lot de manière honnête. Car, aussi étrange que cela puisse paraître, Johnny n'était pas du genre à profiter des cadeaux des forains et autres personnes qu'il rencontrait, sous prétexte qu'il était une star. Certes, c'était un acteur mais il n'en restait pas moins un homme comme les autres, mortel parmi les mortels !

    "De un, c'est peut-être vrai et, de deux, aucun parterre de femmes ne vaut ma petite Keira et tu le sais très bien !"

    Souligna-t-il en prenant le Titi pour le coincer sous le bras. Un petit sourire charmeur à la Depp glissé avec amusement à sa comparse et il lui emboita le pas pour sortir du parc. Tout comme elle, il eut un dernier regard vers ce lieu de plaisir et de fantaisie. Encore une soirée ayant sa place dans le grand livre secret de tous les souvenirs de Johnny. Une page venait de se remplir et de se tourner pour s'ouvrir sur de nouveaux instants qui marqueraient d'une façon ou d'une autre la mémoire de l'acteur.

    "Ah ça, c'est la leçon du parfait psychopathe numéro deux : ne jamais laisser de répit à sa proie. Tout un art, tu peux me croire !"

    Conclut-il en partageant le rire de son amie, se dirigeant vers ladite voiture. Dés qu'ils furent arrivés, il laissa Keira s'installer au volant pendant qu'il rangea soigneusement comme il le put les deux peluches géantes sur le siège arrière avant de prendre place aux côtés de Keira.

    "Voilà chérie, les enfants sont prêts, on peut y aller !"

    Termina-t-il en venant attacher sa ceinture. D'un simple geste amicale, mu par une envie qu'il n'avait pas chercher à comprendre, il remercia Keira pour tout en venant tout simplement poser sa main sur la sienne et la serrer l'espace de quelques secondes, sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: A neverending fun [Johnny]   Dim 14 Fév - 22:16

    « Mouai, rattrapes-toi comme tu peux va. » dit-elle après qu'il lui ai fait une gros bisou sur la joue. Elle sourit alors à nouveau, surtout quand il l'aida à se débarasser un moment du moins d'une de ses deux énormes peluches, gagnées en effet à la loyale et non cadeaux offerts par les forains.

    « Flatteur va. Et pour l'art d'être un psychopathe...rassures-toi je te crois expert sur le sujet. »

    Dit-elle en attendant de voir s'il saisirait l'ironie de ses propos. Elle secoua ensuite la tête en le voyant faire ce si fameux sourire pour lequel dieu sait combien de femmes se pameraient, ou donneraient corps et âme pour l'approcher aussi près que le faisait Keira. Ils arrivèrent ensuite à sa voiture, et Johnny s'occupa d'attacher, ou plutôt de mettre les peluches à l'arrière tandis qu'elle prenait place au volant. Une fois qu'il prit place à ses côtés, elle enfonça la clé dans le contact et démarra, tout en riant à sa dernière phrase. Il n'arrêterait donc jamais?
    Elle s'aprêtait à partir, quand il déposa sa main sur la sienne, la serrant pour on ne sait quelle raison, en tout cas pour une raison qu'ignorait Keira, quoi qu'elle en eut quelques doutes. Elle resta silencieuse, ne bougeant pas tout de suite, se contentant de regarder devant elle un moment, puis elle détourna la tête vers lui, lui sourit doucement et prit enfin le chemin de la sortie. La route jusqu'à son appartement fut toute aussi silencieuse que le moment échangé avant leur départ. Et une fois arrivés, elle descendit de la voiture en prenant ses peluches sous le bras, toujours sans rien dire. Une fois arrivée devant sa porte, elle daigna enfin le regarder à nouveau tandis qu'elle introduisait ses clés dans la serrure pour ouvrir la porte..


    « Merci pour cette soirée, c'était vraiment super. Faudrait recommençer plus souvent. », dit-elle en souriant, remettant une mèche de cheveux en arrière d'un bref geste de la tête.

    Elle croisa son regard alors, le fixant droit dans les yeux, réalisant qu'ils étaient sur le seuil de sa porte à moins d'une vingtaine de centimètres l'un de l'autre. Elle ne saurait dire pourquoi elle ressentit alors une drôle d'impression, son pouls s'accélérait, elle sentait ses joues chauffer, ses mains devenir moites. Et avant même de s'en rendre compte et de comprendre comment tout ceci se produisait, elle s'était avancée vers lui encore plus, jusqu'à arrivée, lèvres contre lèvres. Et elle ne saurait dire combien de temps s'écoula alors avant qu'elle ne recule et rouvre les yeux. Venait-on de passer dans un monde parallèle ou était-elle en train de rêver? Non, le fait de sentir son coeur battre comme ça dans sa poitrine lui indiquait bien que tout ceci était réel. Mais au lieu d'agir de façon adulte, elle préféra se fier à son instinct. Elle recula alors, tournant la poignée de la porte dans son dos, regardant Johnny
    .

    « Euh...Je... Bonne nuit. »

    Voilà tout ce qu'elle réussi à lui dire avant de s'engouffrer dans son appartement, refermant la porte au nez de son ami. Pouvait-elle encore dire ça après ce qu'il venait d'arriver? Une fois en "sécurité" chez elle, elle lâcha par terre les deux peluches et se laissa glisser le long de la paroi de la porte, se prenant le visage entre les mains. Mais qu'est-ce qui lui été passé par la tête? C'était dingue...Complétement dingue, irréel, et pourtant elle ne pouvait pas s'empêcher de se sentir sur un petit nuage tout de même. Comme si elle n'avait pas déjà assez de problèmes dans sa vie privée depuis qu'elle avait rompu avec Rupert.
Revenir en haut Aller en bas
Christian Bale

avatar


Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2010
Date de naissance : 30/01/1974
Age : 43
Localisation : Hollywood
Etat civil : En couple avec Kate B.
Nationalité : Anglais


My Career
Current Projects:
Money: 6 000$
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: A neverending fun [Johnny]   Dim 14 Fév - 23:25

    Plaisantant comme il se devait avec sa petite Keira, il ne releva pas ses propos, se content d'afficher une mine amusée et un rire significatif. Arrangeant les deux peluches sur le siège arrière, il finit par venir s'installer aux côtés de Keira et de lui serrer la main l'espace de quelques secondes. Son regard tourné vers elle, son petit sourire en coin attendri, il finit par libérer la main de son amie tout en déviant son regard vers l'avant.

    La soirée, la route... Tout était devenu calme et silencieux. Ce n'était pas un silence pesant comme l'on pouvait en vivre par moment, bien au contraire ! C'était un silence durant lequel l'on se remémorait tout ce qui venait de se produire durant la journée. Le temps consacré à l'écriture de sa série, la franche rigolade et le si bon moment en compagnie de Keira... L'esprit de Johnny se laissa automatiquement glissé vers les instants de rires et de déconnades qu'il avait vécu sur le tournage des trois 'Pirates des Caraïbes'. Par la suite, ce fut au tour de tout ceux qu'il avait partagé tout au long de sa carrière d'acteurs, avec Tim dans leurs nombreuses collaborations, Christian et Marion durant 'Public Ennemies' et j'en passe...

    Puis, boum, l'arrivée, le retour à la réalité. Le trajet était terminé. Bien que silencieux, il fut un peu à l'image de cette soirée : trop rapide. Johnny avait l'impression d'avoir quitté le parc il y a à peine une ou deux minutes, pas plus. D'une certaine façon, le moteur une fois coupé résonna comme un grand coup sec vous faisant quitter le monde des rêves une bonne fois pour toutes.

    Toujours sans rien ajouter, Keira sortie de sa voiture, rapidement suivi de notre petit Johnny qui se chargea de l'aider comme il se devait avec les deux grosses peluches, laissant ainsi la pleine liberté à son amie de venir ouvrir sa porte.


    "Je suis d'accord ! Ca m'avait manqué de passer un peu de temps avec ma petite protégée rien qu'à moi !"

    Confia-t-il en souriant, alors que son regard se posa pleinement dans celui de Keira. Les billes ténébreuses de l'acteur parcoururent le délicieux et doux regard de son amie. A nouveau, le temps sembla se figer tout autour d'eux. Il se sentit parcouru d'un étrange frisson alors qu'une source de sensations chaudes et de bien être naquirent dans le bas de son ventre. Il ne pensait plus rien, ne prévoyait rien, ne calculait rien. Puis, l'impensable en quelque sorte se produit. Sans savoir comment ni pourquoi, il se retrouva avec les lèvres de Keira contre les siennes. Mais, bien loin de la repousser, il prolongea tendrement et langoureusement ce baiser. Etait-ce bien, était-ce mal ? Qu'importe ! En cet instant même, il se sentait étrange, bizarre mais heureux et c'est tout ce qui importait.

    "Keira...?"

    Souffla-t-il presque intrigué, les sourcils plissés en voyant son amie se dérober devant lui. Sans qu'il n'ait temps de dire quoique ce soit ou de faire quoique ce soit. Elle venait de l'embrasser et sans avoir son mot à dire, Johnny se retrouva avec la porte de bois, comme deux ronds de flanc. Ne sachant trop quoi faire, il passa ses mains dans ses cheveux. Il tourna à deux reprises sur lui-même avant de prendre la direction du trottoir, question de repartir...

    "Rah, puis zut !"

    Marchant en direction de la rue, il se décida à faire volte face pour se rendre devant cette même porte qui s'était refermée sur lui quelques instants plutôt. Qu'importe ce qui allait se produire mais notre cher acteur ne pouvait pas laisser cette soirée se terminer comme ça. Il frappa donc vigoureusement à trois reprises sur la porte de Keira, attendant que celle ci ouvre. Et, lorsque ce fut le cas, il ne prononça aucun mot... Dans un geste dés plus naturel, John' glissa une main sur la joue de Keira tandis que ses lèvres retrouvèrent immédiatement les siennes pour prolonger ce baiser si brutalement rompu précédemment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: A neverending fun [Johnny]   Dim 14 Fév - 23:57

    Et oui, il faut hélas bien trop souvent revenir, de façon dure, à la réalité, et le fait de couper son moteur une fois arrivés chez elle en était un exemple parlant. Mais effectivement, durant le trajet, elle s'était repassé le film de la soirée. Une de plus géniale passée en bonne compagnie. Mais elle n'en avait jamais douté de toute manière.
    C'est vrai qu'à elle aussi cette complicité lui avait manqué, car mine de rien, Pirates était son premier grand grand film. Avoir tourné avec Jonathan Rhys-Meyer était déjà super en soi, mais même si à présent il crveait l'écran dans la série The Tudors, à l'époque, il ne pouvait pas (et ne peux toujours pas) rivaliser avec la carrière et la renommée internationale qu'avait Johnny. Il lui avait en effet du coup servit de protecteur, de mentor, ce que vous voudrez, pour certains de figure paternelle, mais en tout cas, elle pouvait compter sur lui quoi qu'il arrive, et cette pensée était réconfortante pour elle.


    « A moi aussi ça m'avait manqué. », confessa-t-elle en rentrant ses peluches dans son entrée.

    Et après ça, la soirée glissa totalement dans un tout autre monde. Keira n'avait plus aucune prise avec le monde qui l'entourait, elle ne contrôlait plus rien, elle avait l'impression d'être passée sur pilote automatique, sans pouvoir rien faire pour reprendre les commandes. Mais qu'est-ce qui lui avait pris franchement? Ca faisait si...cliché. Ce n'était pas elle. Ok, comme toutes les filles, elle était un peu fleur bleue sur les bords, à croire au Prince Charmant, à pleurer devant les belles histoires d'amour et tout ça, mais là c'était d'un commun. Et ce qui se passait était pourtant tout sauf commun, pour l'un comme pour l'autre. Alors pourquoi tout ceci s'était produit? Son subconscient avait-il fini par dominer sa raison et enfin exprimer ce qu'elle n'avait jamais même oser imaginer? Il y avait bien trop de question et aucune réponse dans sa tête à ce moment. Si bien qu'elle préféra couper court à toute discussion avant qu'elle ne se couvre de riddicule, sans avoir réaliser une chose, il ne l'avait pas repoussé.

    Après avoir entendu les bruits de pas s'éloigner dans le couloir, elle se cogna la tête contre la porte, en se mordant la lèvre inférieure avant de se relever, d'attraper les peluches et de les emmener dans son burea, car elles étaient bien trop grandes pour qu'elles tiennent dans son lit si elle espérait dormir dans ce dernier. Elle soupira lourdement en ressortant, se dirigeant justement dans sa chambre, retirant ses chassures avant de se laisser tomber de face dans son lit. Mais à peine quelques secondes après qu'elle se soit affalée ainsi, elle entendit qu'on toquait à sa porte. Elle se doutait de qui pouvait être à l'origine de ces trois coups à sa porte, mais elle ne pouvait pas aller voir, car elle se doutait que si elle ne lui ouvrait pas, il resterait là et irait peut-être même jusqu'à fiche la pagaille, histoire que les voisins râlent et qu'elle soit bel et bien contrainte d'ouvrir pour le faire taire. Elle se releva donc et alla ouvrir la porte.
    Cette fois-ci se fut à elle d'être prise de court. Sans avoir pu dire ou faire un geste, elle vit une main se levée et la sentit venir se poser sur sa joue, et à peine une seconde plus tard elle se retrouvait à nouveau en train de l'embrasser, sauf que cette fois-ci, c'est elle qui subissait. Mais elle était loin de se débatre et de vouloir rompre ce baiser. Allez savoir pourquoi...
Revenir en haut Aller en bas
Christian Bale

avatar


Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2010
Date de naissance : 30/01/1974
Age : 43
Localisation : Hollywood
Etat civil : En couple avec Kate B.
Nationalité : Anglais


My Career
Current Projects:
Money: 6 000$
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: A neverending fun [Johnny]   Lun 15 Fév - 0:21

    Amis depuis tant d'années ayant même partagé un flirt de quelques secondes dans un film... Voilà que la réalité venait de dépasser la fiction. Pourtant, rien ne laissait présager de cela. Et pour cause, Johnny et Keira... Keira et Johnny... C'étaient deux amis proches et protecteurs l'un envers l'autre. Ils étaient un peu à l'image d'un père et de sa fille ou bien d'une soeur et de son grand frère. Jamais on ne les avait imaginé ensemble. Certes, beaucoup de fans de la saga des Pirates s'imaginaient déjà voir Keira avec une histoire d'amour avec Orlando et cela semblait tout naturel comme considération... Mais Depp et Knightley... Non, personne n'en parlait ! Après tout, même Johnny n'y avait jamais penser, n'avait jamais considérer les choses sous cet angle... Alors pourquoi ?

    Se poser des questions relatives à leurs rapprochements, pourquoi pas... L'on pourrait y trouver des réponses aussi diverses que variés. La profonde blessure de l'homme dans sa vie intime et privée, le manque de tendresse, de partage et d'affection... Il y avait aussi la magie de l'instant. Ce désir soudain et inexplicable poignant en vous fourni par un ensemble de circonstances comme, par exemple, leurs rires échangés durant leur passage à la fête forrain. Ce fait de se tenir bras dessus bras dessous, d'être aussi proches pendant quelques instants, venant tout simplement apporter le point final à cela de la façon la plus majestueuse et la plus belle qui soit. A moins que ce ne soit un signe du destin. Un signe symbolisant que l'on était près de passer à autre chose, de tourner enfin la page et de peut-être retrouver un bonheur perdu en compagnie de cette nouvelle personne déjà si proche dans votre vie.

    Pourquoi ? Comment ? A cause ? Volontairement ou non, la conscience de Johnny occultait totalement ses questions lorsqu'il revint devant la porte de Keira. Retenue, timidité, galanterie ou autre avait disparu le temps de cet instant où elle ouvrit la porte et qu'il l'embrassa à son tour. Allait-elle être effrayée, allait-elle avoir peur ou lui en voudrait-elle ? Trois options qui restèrent présentes dans l'esprit de notre ami qui prit toutefois le courage d'assouvir ce besoin tellement désiré en cet instant. Il caressa sa joue, prolongeant langoureusement ce baiser aux saveurs si douces et délicieuses. Il en frissonna, continuait de ce sentir envahi par ce sentiment de bien être, ce dernier se répandant en lui tel un serpent glissant dans l'ensemble de vos veines.


    "Je..."

    Puis, ce fut cet instant où les lèvres quittent celles de sa partenaire et que l'on se trouve à rougir légèrement, se sentant presque mal à l'aise d'avoir agi de la sorte. Mal à l'aise mais tout en gardant ce sentiment de plaisir et de bonheur particulier vibrant dans votre être avec force et vigueur.

    "J'espère que tu ne m'en veux pas trop..."

    Finit-il toutefois par dire en gardant sa main sur la joue de Keira. Son autre main, elle, semblait avoir trouvé naturellement le chemin menant jusqu'aux hanches de son amie durant leur baiser. Le visage proche de celui de l'autre, le corps arborant une proximité rarement égalé, ils étaient presque livrès l'un à l'autre, n'attendant que le brusque retour à la réalité de l'un d'eux ou bien au prolongement de cet instant magique, voir de ce que l'on aurait pu appeler : un rêve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: A neverending fun [Johnny]   Lun 15 Fév - 0:46

    Ca non, elle non plus n'avait jamais réellement pensé une seule seconde qu'un jour ce genre de choses puisse se produire entre eux, même si en vérité c'était arrivé, mais devant une caméra, pour les besoins d'un film. Leurs personnages avaient une relation conflictuelle et ambigue dès le départ il faut dire, mais eux au contraire c'étaient toujours bien entendu. Beaucoup de gens en effet avait pu croire qu'elle et Orlando comme beaucoup d'acteurs avant eux avaient fini par dépasser la frontière entre fiction et réalité, qu'ils sortaient ensemble ce qui expliquait leur complicité à l'écran. Mais là encore, c'était ce qu'exigeait le scénarion, puisque lui au départ était avec Kate Bosworth puis Miranda Kerr et elle avec Rupert et Jamie avant lui. Il n'y avait donc jamais eu autre chose qu'une énorme complicité avec eux, autant l'un que l'autre. mais jamais plus. Il faut dire que de une, Keira le voyait effectivement plus comme quelqu'un de proche, presque de sa famille mais pas comme potentiel petit ami, et de deux, elle n'était pas le genre à briser un couple et à ce moment là, tout allait encore bien entre Johnny et sa femme.

    Mais là, en une seconde elle avait envoyé valser toutes ces choses là du revers de la main. Le comment du pourquoi, la raison réelle de ce soudain élan de sa part vers lui, ce besoin irrépressible de se sentir si proche de l'autre... Comme toujours il y avait des circonstances atténuantes. Lui venait de sortir d'un divorce houleux, il était presque constamment en train de tourner, loin de chez lui. Elle parce qu'elle n'avait jamais aimé resté seule, parce que la soirée avait été telle que le contexte s'y prêtait. Mais de là à saisir la signification de ce grand n'importe quoi, elle en était bien loin. Elle ne pourrait même pas se consoler en se disant qu'ils étaieent saouls, parce qu'à moins que les boissons du parc n'aient étées alcoolisées à leur insu, aucun d'eux n'avait bu une seule goutte d'alcool. Pourtant ce genre de choses arrivaient bien dans les séries et autres films pseudo romantique quand les personnages étaient saouls, et donc déshinibés, libre d'exprimer un autre pan de leur personnalité refoulé par la raison le reste du temps.
    Keira non plus ne pensait plus à rien, se laissant simplement envahir par tout ce que lui faisait ressentir ce baiser. Des papillons dansaient sur son estomac, elle sentait sa peau se couvrir d'un frémissement des plus agréables, son coeur battait la chammade, sa respiration s'accélérait de façon incroyable. Bon sang que n'aurait-elle pas donner pour que le temps s'arrête, pour de bon, plus rien ne compterait, jamais, mais là encore la réalité frappa, la ramenant sur le plancher des vaches, face à ses doutes et craintes. Mais en un sens, de le voir dans le même état qu'elle était rassurant
    .

    « Pour ça? Non...puis c'est moi qui ai commencé, alors ça serait injuste que je te reproche quoi que ce soit. »

    Elle disait vrai. C'était elle l'instigatrice de ce qui venait de se passer, elle avait donné la première impulsion à cet enchainement d'évenements. Alors elle serait bien hypocrite de lui faire ne serait-ce que le moindre reproche à ce sujet là.
    Sa main sur sa joue lui procurait une douce chaleur, plus ressentie depuis...Non, elle ne saurait dire quand au juste. Tout ce qu'elle savait à présent, c'est qu'elle se fichait bien d'arriver en retard à son entretien demain tant qu'il restait là, avec elle. Elle se mordilla la lèvre, esquissant un fin sourire, et passa son index sur la joue gauche de Johnny avant de laisser sa main revenir le long de son corps
    .

    « Est-ce que...tout ça veut dire quelque chose pour toi? Parce que pour moi, c'est un brin flou pour le moment. »

    Elle était honnête, elle ne savait pas réellement ce que ce qui venait de se passer entre eux signifiait pouur elle, craignant bien entendu qu'il se mette à réaliser tout ça, et rire pour finir par partir en riant d'elle et de tout ça. Elle attendait donc sa réponse, le regard plongé dans le sien, ne réalisant même pas qu'il l'avait enlacé entre temps durant leur baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A neverending fun [Johnny]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A neverending fun [Johnny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Johnny Knoxville. - G
» Johnny Curtis.
» Flame On [Johnny Storm]
» les 70 ans de Johnny Hallyday à Bercy
» [Solo/Mission]Oh une nouvelle prime et... Johnny Mc Fly ? Connais pas !
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
and...CUT :: HMC Place :: Corbeille :: Poubelle RP-
Sauter vers: