Want to be a Star?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lets have some fun, this beat is sick [Fe Gaga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drew Barrymore
    Yummy!

avatar


Messages : 339
Date d'inscription : 02/03/2010
Date de naissance : 22/02/1975
Age : 42
Localisation : Entre le pôle nord et le pôle sud
Etat civil : Célibataire
Nationalité : Américaine


My Career
Current Projects:
Money: 84 634 $
Popularité:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Lets have some fun, this beat is sick [Fe Gaga]   Dim 21 Mar - 5:12

Drew n'allait que rarement des les clubs seule, pour la simple et bonne raison qu'elle ne voulait pas être jugés comme celle qui n'avait pas assez d'amis. Parce que quand on est dans le métier depuis aussi longtemps qu'elle, on sait que dès que les paparazzis nous voient seuls, ils pensent que tous nos amis nous ont abandonnés et en font leurs première page. Et s'ils vous voient arriver avec quelqu'un qui n'est pas un ami officiel, ils décident que l'on sort ensemble.

Mais ce soir là, c'était justement ce que Drew avait envie, faire chanter un peu les paparazzis, du moins les faire tourner un peu en bourrique et leur donner de faux espoirs. Et il n'y avait qu'une personne qu'elle connaissait qui non seulement jouerait très bien le jeu mais aussi apprécierait autant qu'elle ce petit jeu. Sans attendre, elle sortit son téléphone et envoya un message texte à sa très bonne amie et partenaire en création de ragot.

    Hey Gaga! Tu veux faire les premières pages avec moi demain?
    Si oui, rendez au Club Crystal à 22:00
    Drew B.


En attendant la réponse de son amie, l'actrice décida d'aller se changer. Après quelques minutes d'hésitation, elle opta pour une robe bustier d'un mauve profond en soie et, elle qui préférait porte habituellement des converse, une jolie paire de Jimmy Choo roses, noirs et mauves avec des talons d'environ une douzaine de centimètres de hauteur. En sortant de sa chambre, elle regarda la réponse que la chanteuse lui avait envoyé entre temps et sortit de chez elle souriante. Cette soirée promettait d'être très amusante.

Son taxi la déposa devant le club exactement à 22:01 et évidemment, dès qu'elle mit un pied hors du taxi, les flashes commencèrent à l,aveugler mais c'était voulu. Elle savait que le crystal était très fréquenté, sinon leur petit numéro à elle et Stefani ne pourrais pas fonctionner. Parlant de l'extravangante chanteuse, Drew n,eut pas de problèmes à la trouver, elle était au centre d'un autre amas de photographes. Lentement mais se déhanchant plus qu'à la normale, miss Barrymore s'approcha de son amie.

«Lady Gaga,» dit elle en souriant «Ça faisait longtemps, chérie.» Elle se pencha pour faire la bise à son amie mais encore une fois, d'un mouvement lent et un peu séducteur. Que le jeu commence!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Lets have some fun, this beat is sick [Fe Gaga]   Sam 15 Mai - 12:47

    «Je m'ennuiiiiiiie !» pensait Lady GaGa. Elle pensait sûrement devoir passer une autre soirée barbante chez elle, à ne rien faire. À regarder la télé, jouer à la Nintendo DS ou se promener sur Internet, comme d'habitude. Depuis son arrivée à Los Angeles, les choses s'avéraient plutôt calmes ; les paparazzis ne l'avaient pas trop collée, les fans non plus. Et c'était vraiment dommage car c'était ce qui mouvementait sa vie et l'empêchait de s'ennuyer. En même temps, elle n'avait rien fait qui était capable d'attirer l'attention des journalistes et autres médias. Non, au contraire, sa vie se résumait à réveil-manger-shopping-manger-dodo. Sauf... sauf quand elle rencontra Drew Barrymore. Toutes deux étaient «victimes» de rumeurs et bobards sur leurs orientations sexuelles respectives et cela les agaçait quelque peu. Non pas que ça fasse du mal à leur réputation ou quelque chose du genre, mais plutôt que les paparazzis et les médias en tous genres ne se mêlaient jamais de leurs affaires et adoraient raconter des mensonges sur les célébrités. Depuis leur rencontre, elles s'étaient mises d'accord de faire tourner en bourrique les paparazzis grâce à leur plan infaillible, qui consistait à flirter ouvertement dès qu'un média était présent. Ce jeu les amusait toujours et tout le temps, et elles ne savaient pas encore quand elles s'en lasseraient. Peut-être et sûrement jamais.

    Stefani était étendue sur son lit, à regarder le lampadaire qui pendait du plafond. Elle pensait bien à ce qu'elle pouvait faire de sa soirée, si elle /allait sortir, si elle allait rester chez elle, si elle allait se contenter de descendre au supermarché pour apporter des provisions et remonter chez elle pour les dévorer devant un bon (ou mauvais) film. Elle attendait désespérément qu'on l'appelle ou qu'on lui envoie un message qui l'invitait à sortir en sa compagnie. Elle se mit même, au bout d'un moment, à prier Dieu d'exaucer son voeu, même si elle n'a pas toujours été aussi croyante qu'en ces moments-ci. Mais apparemment, Dieu entendit sa prière. Et oui, son téléphone sonna immédiatement, l'alertant de l'arrivée d'un nouveau message. Stefani sauta tout de suite sur son mobile et, manquant de le faire tomber, l'attrapa fermement dans sa main. Appuyant avec hâte sur les touches, elle ouvrit tout de suite son nouveau message afin d'en dévoiler le contenu.

    Citation :
    From : Drew Barrymore
    To : Stefani Germanotta
    Message : Hey Gaga! Tu veux faire les premières pages avec moi demain?
    Si oui, rendez au Club Crystal à 22:00
    Drew B.

    YESSSSSSSSSSSSS ! C'était tout à fait le genre de message qu'elle attendait impatiamment depuis quand même pas mal de temps. Elle sauta de son lit, se ramassant la gueule par terre et courut vers la salle de bain en se prenant une lampe dans la tronche au passage, en espérant que son nez était toujours droit. En fait, elle avait vu la lampe venir mais elle était tellement pressée qu'elle n'avait pas le temps d'esquiver. Ou plutôt qu'elle avait la flemme. Il restait pas mal de temps avant 22h mais Stefani était tellement pressée de se défaire de son ennui qu'elle courait dans tous les sens. Vite, une douche, on se coiffe, on se maquille, on se parfume, on se brosse les dents puis on s'habille. Elle attrapa son sac et dégringola les escaliers rapidement. Elle n'était pas motorisée donc elle dut prendre un taxi, le premier qui passa devant elle en courant.

    « Au Club Crystal s'il vous plaît. » dit-elle.

    Quelques minutes plus tard, elle y était ; l'un des clubs les plus huppés de toute la ville de Los Angeles. Les gens se bousculaient pour y entrer, les videurs n'hésitaient pas à jeter les gens qui n'avaient pas les caractéristiques requises pour accéder à cet endroit prestigieux. Et bien évidemment, on ne pouvait pas rater la ribambelle de célébrités qui stationnait ses limousines devant la porte. Les flashes des caméras étaient aveuglants et c'était plutôt bon signe : cela voulait dire qu'il y avait beaucoup de médias. Ainsi, Stefani et Drew ne risquaient pas de passer inaperçues, même s'il y avait des centaines d'autres personnes autour d'elles. En fait, Stefani était sûre que les caméras se tourneraient vers elles et uniquement elles. Elle descendit donc hâtivement du taxi dont elle paya le chauffeur. À ce moment, elle se sentit un peu ridicule face à toutes ces limousines, alors qu'elle descendait d'un taxi. Puis, se reprenant, elle finit par se dire qu'il n'y avait absolument rien de mal à descendre d'un taxi, même en étant l'une des personnes les plus célèbres de la planète. Pam. Dès qu'elle mit un pied hors du véhicule tous les flashes se tournèrent vers elle et la mitraillèrent, manquant de l'aveugler. Lady GaGa prit la pose pendant quelques secondes et continua d'en faire ainsi jusqu'à arriver à la porte. Le videur la reconnut de suite et n'eut pas à lui demander de pièces d'identité ; il la laissa passer sur le champ. Entrant à l'intérieur, Stefani descendit ses lunettes sur son nez et se mit à scruter l'horizon, cherchant Drew des yeux. Apparemment, cette dernière l'avait trouvée en premier.

    « Lady Gaga, ça faisait longtemps, chérie. » dit-elle avant de se pencher vers elle et de lui faire sensuellement la bise.

    Stefani en fit de même, sourire coquin aux lèvres. Quelques regards s'étaient déjà posés sur elles alors que ce n'était que le commencement. La soirée promettait d'être amusante. Stefani saisit Drew par la main, entrelaçant leurs doigts, et l'emmena jusqu'à un coin tranquille à côté du bar où elle commanda une bouteille de Vodka et deux verres pour aller avec. Elle s'accouda contre le comptoir, tenant toujours la main de son amie.

    « Tu m'as manquée, chérie. »
Revenir en haut Aller en bas
 

Lets have some fun, this beat is sick [Fe Gaga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Haitian Population: Sick and Tired but Still an Asset‏
» 07. We Will beat you
» I'm so sick of that same old shit (solo)
» Lets the show begin !
» Quest — Use your palms to beat!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
and...CUT :: HMC Place :: Corbeille :: Poubelle RP-
Sauter vers: